Notre histoire

2018
Lire la suite Cacher plus

Initiatives et Changement

Alors qu’en janvier 2018 I&C lance sa nouvelle identité de marque, la Fondation CAUX-Initiatives et Changement en profite pour se rebaptiser « Initiatives et Changement Suisse ». En novembre, Christine Beerli, ancienne vice-présidente du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), est nommée présidente d'Initiatives et Changement Suisse

caux forum
2017
Lire la suite Cacher plus

Caux Forum

Les Conférences internationales de Caux sont rebaptisées « Caux Forum » et ont pour ambition de développer le potentiel humain pour le changement global.

Photo exhibition 70 year anniversary
2016
Lire la suite Cacher plus

70ième anniversaire

Tout au long de l’été, la Fondation CAUX – I&C célèbre son 70ème anniversaire avec une exposition, qui se tient d’abord à Montreux puis sur la terrasse du Caux Palace.

Sahnoun, Sommaruga, Annan
2008-2012
Lire la suite Cacher plus

Forum de Caux pour la sécurité humaine

Cinq années durant, le Forum de Caux pour la sécurité humaine réunit des personnalités politiques, des diplomates, des universitaires, des journalistes, des travailleurs sociaux et travailleuses sociales, des personnes du monde des affaires et des artistes pour étudier les sources profondes de la sécurité humaine. Lancé et présidé par l'Ambassadeur Mohamed Sahnoun, le Forum vise à bâtir une coalition mondiale de consciences, qui reconnaît qu’instaurer la confiance à tous les niveaux est la clé pour parvenir à un changement significatif.

À partir de 2008 et dans le prolongement de la collaboration opérationnelle démarrée en 2005 au Burundi, le DFAE soutient le Forum de Caux pour la sécurité humaine.

2007
Lire la suite Cacher plus

Nouveau leadership

Mohammed Sahnoun, diplomate algérien et ancien conseiller spécial auprès du Secrétaire général des Nations Unies, est nommé président d’I&C International. Kofi Annan se rend aux Conférences de Caux pour la première fois.

CAUX-IofC logo
2001
Lire la suite Cacher plus

Changement de nom

Alors que s'ouvre un nouveau millénaire, il devient évident que l'expression « Réarmement moral » n'a plus le même sens qu'en 1938. C'est en 2001 que le nouveau nom, Initiatives et Changement (I&C), est présenté aux journalistes du monde entier par le président de la Fondation de Caux, Cornelio Sommaruga (ancien président de la Croix rouge internationale), et par le professeur indien Rajmohan Gandhi, petit-fils du Mahatma Gandhi. Cornelio Sommaruga est élu premier président de l'Association internationale d’I&C.

Burundi talks in Caux
2000-2010
Lire la suite Cacher plus

Processus de paix au Burundi

À la demande de plusieurs Burundais, I&C s’engage en faveur de la paix et de la réconciliation au Burundi et dans la région des Grands Lacs africains, en partenariat avec le Département fédéral suisse des affaires étrangères (DFAE). Les rencontres entre les responsables gouvernementaux et les chefs rebelles se déroulent alternativement à Caux et sur le terrain.

 

1997
Lire la suite Cacher plus

La reine maorie de Nouvelle-Zélande se rend à Caux avec Joan Bolger, l'épouse du Premier ministre.

L'ancien Caux Palace est classé « bâtiment d'importance nationale ».

Un arbre est planté sur la terrasse en mémoire des Juifs qui ont trouvé refuge à Caux pendant la Seconde Guerre mondiale.

1996
Lire la suite Cacher plus

50 ans des Conférences de Caux

Les Conférences de Caux célèbrent leur 50ème anniversaire en organisant un événement de trois jours intitulé « Forger l'avenir - préparer le 21ème siècle ». Parmi les participant-e-s figurent le Dalaï-Lama, le cardinal Franz König (ancien archevêque de Vienne), le pasteur Heinrich Rusterholz (président de la Fédération des Églises protestantes de Suisse) et le rabbin Marc Gopin (professeur de religion et de résolution des conflits à George Mason University, à Washington DC).

 

1994
Lire la suite Cacher plus

Principes de conduite des affaires

La Table Ronde de Caux lance ses Principes de conduite des affaires, un ensemble complet de normes éthiques destinées aux entreprises opérant à l'international ou dans un contexte multiculturel.

 

Creators of Peace
1991
Lire la suite Cacher plus

Lancement à Caux des Femmes Artisans de Paix

L'initiative des Femmes Artisan de Paix (CoP) est lancée en 1991 à Caux par Anna Abdallah Msekwa, une femme politique tanzanienne respectée et qui dirige une organisation féminine. Au fil des années, la CoP se développe pour devenir un réseau mondial qui contribue, via les Cercles de Paix, des ateliers et des conférences internationales, à l’émancipation des femmes comme bâtisseuses de paix.

 

1990s
Lire la suite Cacher plus

Nouvelles opportunités

L'effondrement du communisme fait apparaître de nouveaux besoins et de nouvelles opportunités pour reconstruire la démocratie dans le monde post-soviétique. Les premiers groupes en provenance d'Europe centrale et orientale viennent à Caux après la chute du mur de Berlin.

 

Caux Round Table 1989
1986
Lire la suite Cacher plus

Table ronde de Caux

Des chefs d'entreprise japonais, américains et européens, parmi lesquels Frederick Phillips (ancien président de Philips Electronics) et Olivier Giscard d'Estaing (ancien vice-président de l'INSEAD), se rencontrent pour la première fois à Caux. Ils fondent la Table ronde de Caux qui vise à réduire les tensions commerciales croissantes.

 

1970s
Lire la suite Cacher plus

Consolidation

Le besoin de réconciliation se faisant de plus en plus pressant dans de nombreuses régions du monde, le Réarmement moral décide de consacrer une grande partie de son travail au soutien aux initiatives de paix en Afrique et en Asie. Entre 1977 et 1980, Caux contribue au processus de paix et d’accès à l'indépendance de l'ancienne Rhodésie, aujourd'hui le Zimbabwe.

 

      

Asia Plateau
1968
Lire la suite Cacher plus

Asia Plateau

Cette année marque la création à Panchgani (Inde), d’Asia Plateau, un centre important de formation pour les personnes évoluant dans les domaines de l'industrie, de l’éducation et d’autres secteurs nationaux indiens.

1968
Lire la suite Cacher plus

Droits des minorités dans le Trentin-Haut-Adige

À la suite de violentes tensions entre la minorité germanophone et l'administration italienne dans la province du Trentin-Haut-Adige, des personnalités politiques des deux bords se rencontrent lors des Conférences de Caux de 1968. La rencontre débouchera sur les premières étapes du règlement du différend, qui sera finalement résolu en 1992.

 

Peter Howard
1961
Lire la suite Cacher plus

Mort de Buchman

À la mort de Buchman, en 1961, l'ancien journaliste politique britannique Peter Howard prend la direction du MRA, mais il meurt à son tour quatre années plus tard. Privé de dirigeants à même d'assurer sa cohésion, le mouvement est la proie de dissensions, aux États-Unis et dans d'autres pays. Après une période d'incertitude, la confiance est lentement rétablie et de précieuses leçons sont tirées.

Masmoudi
1952-1956
Lire la suite Cacher plus

Indépendance de la Tunisie

En 1953, Mohamed Masmoudi, un jeune nationaliste tunisien, se rend à Caux où il rencontre de nombreux Français qui le libèrent de sa haine de la France. Quelques jours plus tard, au cours d’un repas au centre parisien du Réarmement moral, il rencontre Jean Basdevant, alors responsable des affaires tunisiennes au ministère français des Affaires étrangères. Alors que les tensions entre la France et sa colonie sont à leur comble, ils développent une relation de confiance tout à fait improbable. Les deux hommes deviendront par la suite des acteurs clés des négociations qui conduiront à l'indépendance de la Tunisie en 1956.

Frank Buchman with Africans in Caux
1950s
Lire la suite Cacher plus

Expansion internationale du Réarmement moral

Dans les années 1950, des troupes itinérantes parcourent le monde entier pour présenter les idées du Réarmement moral. Des centres s'ouvrent en Amérique latine, en Inde, au Japon et dans plusieurs pays africains. Des délégations de pays d'Afrique du Nord et de l'Ouest, qui sont alors sur la voie de l'indépendance, se rendent à Caux.

 

Japanese Mayors in Caux
1950
Lire la suite Cacher plus

Tournée de réconciliation japonaise

En juin 1950 une délégation de 60 Japonais, parmi lesquels des hommes politiques, des syndicalistes et des industriels, partent de Caux pour une tournée en Europe et en Amérique afin de s'excuser pour les erreurs commises par le Japon pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Adenauer in Caux
1947
Lire la suite Cacher plus

Réconciliation franco-allemande à Caux

À une époque où tout contact entre les anciens adversaires était extrêmement difficile, Buchman et ses collègues invitent des Allemand-e-s à participer aux conférences de Caux. Au cours des quatre années suivantes, un nombre croissant d'Allemand-e-s et de Français-e-s viennent à Caux et leurs rencontres ouvrent la voie de la réconciliation entre les deux pays. Par la suite, les gouvernements allemand et français honorent Buchman en lui décernant leurs plus hautes décorations, en hommage à sa contribution à la réconciliation de l'Europe. Le chancelier allemand Konrad Adenauer écrit en 1951 à Buchman : « Le Réarmement moral a joué un rôle invisible, mais efficace, pour combler les différences d’opinion entre les parties négociantes, leur permettant de garder comme objectif un accord pacifique dans la recherche du bien commun, qui est le véritable but de la vie humaine. ».

Pour visionner le film consacré à la Résistance française, Irène Laure, cliquez ici.

 

1946
Lire la suite Cacher plus

Un centre international de conférences à Caux

Au nom du Réarmement moral, Philippe Mottu et Robert Hahnloser acquièrent officiellement l'ancien Caux Palace, alors dans un état particulièrement délabré. Des centaines de citoyen-ne-s Suisses donnent alors de l'argent, du temps et la sueur de leur front pour rendre cet achat possible et transformer le bâtiment en un centre international de conférences. Les premières conférences ont lieu à l’été 1946 et la Fondation de Caux est créée à l'automne.

 

View of Caux
1942
Lire la suite Cacher plus

« Caux est cet endroit »

Alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage, Philippe Mottu, un jeune diplomate suisse, écrit : « Si la Suisse est épargnée par la guerre, alors notre mission sera de mettre à la disposition du Réarmement moral un endroit où les Européens, déchirés par la haine, la souffrance et le ressentiment, pourront se retrouver. Caux est cet endroit ».

 

MRA Hollywood Bowl
1938
Lire la suite Cacher plus

Réarmement moral

Alors que les nations européennes se préparent à la guerre, Buchman plaide en faveur d’un « réarmement moral et spirituel » car, selon lui, c’est le seul moyen de bâtir un « monde sans haine, sans peur et sans cupidité ». Après la Seconde Guerre mondiale, le Réarmement moral (MRA), comme on l'appelle désormais, lance un programme de reconstruction morale et spirituelle afin d’impulser un changement aussi bien dans la sphère privée que publique, et cela, en transformant la motivation et la personnalité des individus.

Buchman encourage les gens à rechercher la sagesse divine en prenant régulièrement des pauses silencieuses et réflexives et en faisant des valeurs morales universelles le point de référence de leur existence. Il décrit le Réarmement moral comme une initiative permettant aux gens de toutes confessions comme aux non-croyant-e-s de s'unir.

 

AA, Anonymous Alcoholics
1935
Lire la suite Cacher plus

Alcooliques Anonymes

Dans les années 1930, les idées de Buchman se propagent dans de nombreux secteurs et sur tous les continents. Les Alcooliques Anonymes sont ainsi fondés en 1935 par des personnes pour qui la rencontre avec le Groupe d’Oxford a été une véritable expérience libératrice.

 

Groupe d'Oxford au Comptoir Suisse
1927
Lire la suite Cacher plus

Groupe d'Oxford

L'expérience spirituelle que Buchman fait en 1908 est à l’origine du travail qu’il réalise au sein des universités américaines et en Asie. Il en est convaincu : il est possible de changer, et cette transformation personnelle peut être le catalyseur d’un changement sociétal. Ses idées prennent racine à Oxford et son mouvement se fait connaître sous le nom de « Groupe d’Oxford ».         

Frank Buchman
1908
Lire la suite Cacher plus

-Frank Buchman (1878-1961)

Frank Buchman est le fondateur d’Initiatives et Changement. Pasteur luthérien américain d’origine suisse, il vit une expérience spirituelle qui marque un tournant dans sa vie et le libère de l’amertume envers celles et ceux qui avaient pu lui faire du tort.