1952 - Elsbeth et Adam McLean: Un mariage à Caux

Par Mary Lean

18/03/2021
Maclean wedding Caux 1958 square

 

Lorsqu'Elsbeth Spoerry travaillait à remettre en état un Caux Palace passablement abîmé pour y accueillir les premières conférences en 1946, elle était loin de se douter que, six ans plus tard, elle s'y marierait avec plus de 1000 invités qui participaient à la conférence.

Elsbeth épousa Adam McLean le 9 août 1952. Adam, un fier Écossais, portait son kilt, et les huit demoiselles d'honneur d'Elsbeth, originaires de différents pays, arboraient leurs costumes nationaux. Quatre ministres du culte, appartenant à trois confessions différentes officiaient : « Nous étions solidement mariés! », écrit Adam dans son autobiographie.

Le mariage était également inhabituel pour d'autres raisons. Elsbeth avait grandi à Zurich, dans un milieu privilégié, en tant que membre de l'une des grandes familles industrielles de Suisse. Le père d'Adam était mineur à Musselborough, près d'Edimbourg. Adam avait quitté l'école à 14 ans, poursuivant son éducation dans des cours du soir. Elsbeth avait fréquenté les universités de Zurich, Genève et Fribourg, et  obtenu un diplôme de docteur en droit.

 

McLean wedding with pageboy

 

Ils ont tous deux rencontré Initiatives et Changement (alors connu sous le nom de Réarmement Moral ) dans les années 1930 : Elsbeth par l'intermédiaire d'Hélène Mottu, qui, avec son mari Philippe, a ensuite été l'une des personnes à l'origine de  l'achat du Caux Palace, et Adam grâce à son patron dans le garage où il travaillait comme mécanicien. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Elsbeth travaille dans l'une des usines de son père et suit une formation d'ambulancière.

Le déclenchement de la guerre surprend Adam en Amérique du Nord, où il participait à une campagne du Réarmement Moral. Il reste aux États-Unis, où il s'efforce de remonter le moral des troupes et d'améliorer les relations industrielles, notamment dans l'industrie aéronautique. Lorsque les États-Unis entrent en guerre, il est appelé et combat en Italie, où il est blessé et décoré pour son héroïsme. Après la guerre, il reste en Italie pendant 14 ans, travaillant avec le Réarmement Moral à une époque où les conflits entre le fascisme et le communisme étaient féroces. Il fait la connaissance d' Elsbeth, qui parlait quatre langues, lorsqu'elle servait d'interprète aux délégations qu'il amenait à Caux.

Voici ce qu'Adam écrit au sujet de sa première visite à Caux, au volant d'une grosse voiture américaine :« Les tuiles brillantes des toits et des tourelles étincelaient au soleil. Grâce à la puissance sous le capot de la Buick américaine, je n'avais eu aucune difficulté à gravir la route très raide et sinueuse, mais j'ai découvert que c'était un test pour les conducteurs de petites voitures de l'immédiat après-guerre que d'arriver au sommet sans faire bouillir ou éclater les radiateurs. Je ne pense pas que l'on aurait pu rêver d'un endroit plus parfait pour se retirer de l'agitation de la vie et réfléchir tranquillement »*.

Ils avaient dû descendre au village le plus proche à dos d'âne et avaient réussi à y trouver un ami quii possédait une petite voiture.

Leurs fiançailles ont eu lieu par correspondance : Adam était en Italie et Elsbeth aux Etats-Unis. Lorsqu'elle accepte, un dirigeant syndical communiste organise une fête pour Adam, et le beau-père ex-fasciste du dirigeant syndical, pour ne pas être en reste, invite Adam à dîner chez lui. Au cours de la soirée, Adam se rend compte que la colline qu'il aperçoit de la fenêtre de son hôte lui est familière. Il s'était battu sur cette colline sous le feu des snipers pendant la guerre. « Savez-vous d'où le sniper tirait ?» lui demande son hôte. « De cette chaise sur laquelle tu as posé ton pied !»

 

McLean wedding group

 

Tous ceux qui étaient à Caux en 1952 pour les conférences d'été ont participé aux célébrations du mariage, mais certains sont venus spécialement. Parmi eux, un professeur et homme politique socialiste italien, Umberto Calosso, et sa femme.

« Ils sont arrivés à Caux visiblement fatigués par leur voyage, écrit Adam, car ils n'avaient  reçu l'invitation que le jour précédent, alors qu'ils étaient en vacances dans les montagnes du Piémont. Ils avaient dû descendre au village le plus proche à dos d'âne et avaient réussi à y trouver un ami quii possédait une petite voiture. Le camarade Umberto avait joyeusement invité son ami à notre mariage et, en conduisant toute la nuit, ils étaient arrivés à temps pour le service et les festivités, pour notre plus grande joie. »

Adam et Elsbeth ont partagé leur vie pendant 46 ans, jusqu'à la mort d'Elsbeth en 1999. Adam est décédé en 2008. Leur couple est l'une des nombreuses unions  forgées et consacreés à Caux au cours des 75 dernières années.

 

__________________________________________________________________________________

 

Arthur McLean portrait as soldier

Adam McLean était un conteur né. C'est d'abord pour ses petits-enfants qu'il a écrit le récit de ses aventures de jeune homme qui l'ont conduit des rives du Firth of Forth à Hollywood, des usines de construction de Boeing, à l'armée américaine et finalement à l'Europe. Découvrez un extrait de son autobiographie ici :

Alors qu'il s'efforçait de reprendre conscience, McLean entendait les brancardiers discuter pour savoir s'il était possible de le transporter jusqu'aux sentiers de montagne malgré les bombardements.

« Prenez Scotty et retournez-y », insiste son camarade Rocky.

« On ne peut pas traverser ce terrain découvert jusqu'à la montagne. ».

“« Ramassez-le maintenant. »  Ils hésitaient encore lorsqu'Adam entend le bruit de la culasse du fusil de Rocky.

« Ramassez Scotty, ou vous ne ramasserez plus jamais personne. »

Ils l'ont donc ramené... et c'est ainsi que McLean est arrivé à Rome, où il a passé la majeure partie des vingt années suivantes, nouant des amitiés avec des personnes de tous horizons.

 

Pour en savoir plus sur les aventures d'Adam, lisez son livre Whatever next

 

 

__________________________________________________________________________________

 

Cette histoire fait partie de notre série « 75 ans de récits » qui célèbre le 75ème anniversaire de l'I&C Suisse avec une histoire pour chaque année, de 1946 à 2021. Chaque histoire raconte comment une personne a trouvé l'inspiration et une nouvelle direction à Caux. Si vous souhaitez raconter votre histoire ou celle d'une personne que vous connaissez, merci d’envoyer vos idées par e-mail à John Bond ou Yara Zhgeib. Si vous souhaitez savoir plus sur les premières années d'Initiatives et Changement et sur le centre de conférence de Caux, cliquez ici et visitez la plateforme For A New World.

 

  • * Whatever Next (Linden Hall, 1992)
  • Photo en haut: Initiatives et Changement
  • Photo Adam & mariage: McLean
  • Relecture: Claire Martin-Fiaux

 

Featured Story
Off
Event Categories
75 stories 75th anniversary

sur le même thème

This is us square 8.png

75 Years of Stories: Meet the team!

When we launched the 75 Years of Stories series in February 2021 about 75 years of encounters at the Initiatives of Change conference centre in Caux, we had no idea what an adventure we had embarked o...

Caux in snow 2021 credit Cindy Bühler

2021: Initiatives of Change Switzerland – Opening Caux’s doors to a new chapter

As our series of 75 stories for 75 years of the Initiatives of Change conference centre in Caux draws to an end, the President of Initiatives of Change Switzerland, Christine Beerli, and its two Co-Di...

Aad Burger

2020: Aad Burger – Struck by a virus

In 2020, the Caux Forum went online in response to the pandemic. Its organizers found that this made Caux accessible to people all over the world who could not have taken part in normal circumstances....

Marc Isserles 2017

2019: Marc Isserles – ‘We must save the children’

During World War II, the Caux Palace (later the Initiatives of Change conference centre in Switerland) provided a refuge for Jews fleeing the Shoah. Over the years, some of them – or their descendants...

Wael Broubaker climate actionist

2018: Wael Boubaker – ‘Climate change should be top top top priority’

When Tunisian economics graduate Wael Boubaker joined the Caux Peace and Leadership Programme (CPLP) in 2018, he expected a conference which would look good on his CV, and some beautiful scenery. Inst...

Tanaka Mhunduru CPLP

2017: Tanaka Mhunduru – A home for the world

Tanaka Mhunduru from Zimbabwe is one of the organizers of the Caux Peace and Leadership Programme (CPLP), a one-month programme for young people from around the world. He first took part in 2017....

Diana Damsa Winter Gathering 2016

2016: Diana Damsa – ‘It made me feel I counted’

The Winter Gathering of 2016 was a special experience for Diana Damsa – not just because she experienced Caux in winter, but also because, for the first time in eight years, she had no responsibilitie...

Philippe and Liseth Lasserre

2015: Lisbeth Lasserre – ‘The richness in art’

Lisbeth Lasserre came from Winterthur, where her grandparents, Hedy and Arthur Hahnloser, had built up a private collection of art at their home, Villa Flora. Amongst their artist friends were Bonnard...

Catherine Guisan

2014: Catherine Guisan – Europe’s Unfinished Business

Catherine Guisan is Visiting Associate Professor at the University of Minnesota, USA. She has written two books on the ethical foundations of European integration. In 2014 she spoke at Caux’s first se...

Tom Duncan

2013: Tom Duncan – Restoring a healthy planet

2013 saw the first full-length Caux Dialogues on Land and Security (CDLS). These events, which took place at the Caux Conference and Seminar Centre, focus on the links between sustainable land managem...

Merel Rumping

2012: Merel Rumping – Going out on a limb

When Merel Rumping from the Netherlands first visited Caux in 2012, she had a goal in mind – ‘to explore how I could contribute to a more just world through my professional activities’....

Lucette Schneider

2011: Lucette Schneider – Choices which make the magic of Caux

For many years, Lucette Schneider from Switzerland organized the team which gathered in the early mornings to wash, peel and chop vegetables for the kitchens of the Caux conference centre. ...

Mohan Bhagwandas 2003

2010: Mohan Bhagwandas – Addressing the crisis of integrity

Mohan Bhagwandas is all too aware of his carbon footprint. In the 13 years from 2006 to 2019, he flew 17 times from his home city of Melbourne, Australia, to Switzerland to take part in the Caux confe...

Rajmohan Gandhi 2011 Caux Forum Human Security

2009: Rajmohan Gandhi – Bridges between India and Pakistan

25 distinguished Indians and Pakistanis came to Caux in 2009 with the aim of building bridges between their countries. The man who initiated the gathering was Rajmohan Gandhi, a grandson of Mahatma Ga...

Iman Ajmal Masroor

2008: Learning to be a Peacemaker – ‘An eye-opener to the world’

2008 saw the launch of an unusual course on Islam’s approach to peacemaking for young Muslims and non-Muslims, devised by Imam Ajmal Masroor from the UK. The course’s coordinator, Peter Riddell, descr...