2017: Tanaka Mhunduru – Une maison pour accueillir le monde entier

19/12/2021
Tanaka Mhunduru CPLP

 

Tanaka Mhunduru CPLP
Tanaka Mhunduru

Tanaka Mhunduru, originaire du Zimbabwe, est l'un des organisateurs du Programme de Caux pour la paix et le leadership (CPLP), un programme d'un mois destiné aux jeunes du monde entier. Il y a participé pour la première fois en 2017.

En grandissant, j'avais toujours entendu parler de cet endroit mythique et magique en Suisse appelé Caux. Mes parents faisaient partie d'Initiatives et Changement (I&C) au Zimbabwe et avaient visité Caux à plusieurs reprises. Y aller m'a toujours semblé être un rêve, quelque chose que je ne pensais pas pouvoir réaliser.

En 2017, j'ai été accepté au CPLP. J'allais enfin vivre cette expérience incroyable dont on m'avait tant parlé. Non seulement ce serait ma première visite en Suisse, mais ce serait aussi ma première sortie du continent africain. Je ne savais pas à quoi m'attendre. Je suis passé de l'excitation à l'anxiété, me demandant si j'allais ou non m'intégrer et m'entendre avec tout le monde.

J'étais encore inquiet  lorsque j'ai pris le train pour monter dans la montagne, et c'était dommage car cela m'a empêché de profiter de la vue qui est vraiment belle. Cette inquiétude s'est dissipée lorsque les portes du train se sont ouvertes et que j'ai été accueillie par le sourire radieux de Phoebe Gill, la directrice du CPLP. Elle m'a dit « Bienvenue à la maison » et  soudain, tout était rentré dans l'ordre. La maison - ce mot m'a fait savoir que j'étais en sécurité, que je pouvais me détendre et être moi-même dans ce pays étranger. J'ai commencé à admirer la beauté qui m'entourait, le paysage, le doux parfum de l'air pur de la montagne.

Elle m'a dit « Bienvenue à la maison » et  soudain, tout était rentré dans l'ordre.

Tanaka Mhunduru CPLP
Tanaka (deuxième à partir de la droite) avec Phoebe Gill, responsable du programme CPLP (troisième à partir de la droite) et d'autres participant-e-s au programme CPLP.

 

Mes parents m'avaient parlé du Caux Palace, mais rien n'aurait pu me préparer au moment où j'ai posé les yeux dessus. Cet endroit était spécial. Je voyais des gens du monde entier converser et rompre le pain dans la paix et le respect, comme si toute l'animosité et l'agitation du monde avaient été bannies de ce lieu.

J'ai découvert que Caux est l'environnement parfait pour que les gens fassent l'expérience de la paix, du pardon et de la guérison. Et c'est en participant au CPLP que j'ai vécu tout cela : ce programme a changé ma vie.

Caux est l'environnement parfait pour que les gens fassent l'expérience de la paix, du pardon et de la guérison.

Le CPLP ne se contente pas d'explorer le concept de leadership et de paix, il donne également aux participant-e-s l'occasion de mettre en pratique ces valeurs par le biais du service dans le cadre du centre de conférence. Il a remis en question ma vision du leadership : j'ai dû aller au fond de moi-même pour découvrir mon objectif de vie et aussi ce que j'ai à offrir. Cette expérience m'a donné envie d'être un leader intègre, aspirant à vivre selon des valeurs absolues d'honnêteté, de pureté, d'amour et de désintéressement.

 

Tanaka Mhunduru CPLP
Un moment d'études à Caux

 

Un soir, j'ai rencontré par hasard un musulman pratiquant et un athée. Je suis chrétien et je n'avais encore jamais parlé à quelqu'un de confession islamique. Nous avons tous les trois discuté pendant des heures de nos croyances, de nos opinions, de notre éducation et de bien d'autres choses encore. Puis quelque chose d'incroyable s'est produit : après avoir terminé notre conversation, nous nous sommes serrés la main et nous nous sommes embrassés.

Je ne savais pas qu'il était possible d'avoir une conversation aussi positive sur un sujet aussi controversé. J'ai découvert qu'il était courant à Caux que les gens parlent librement les uns avec les autres, avec l'intention d'apprendre et de comprendre. C'est un lieu protégé.

 

Tanaka Mhunduru CPLP
Sur la terrasse de Caux avec Socrates Katito et Tinotenda Mhungu (de gauche à droite)

 

Ce mois passé à Caux a filé à toute allure et avant même de m'en rendre compte, j'étais de retour chez moi avec un nouveau sentiment d'appartenance. J'avais vécu une expérience tellement magique qu'elle ne semblait pas réelle. Je suppose que c'était un cas de « bon endroit au bon moment ». 

Je suis passionné par la responsabilisation des jeunes. Dans mon église, j'ai pu transmettre ce que j'ai appris à Caux en travaillant avec des jeunes. Je trouve un grand soutien auprès des ancien-ne-s du CPLP.  Depuis 2018, je participe à la planification et à la réalisation du CPLP, ainsi qu'à des projets tels que le programme de leadership Mandela Mile et les CPLP Talks.

Il a remis en question ma vision du leadership : j'ai dû aller au fond de moi-même pour découvrir mon objectif de vie et aussi ce que j'ai à offrir. Cette expérience m'a donné envie d'être un leader intègre.

Tanaka Mhunduru CPLP  2017
Les participant-e-s du Programme de Caux pour la paix et le leadership 2017 (Tanaka est le quatrième en partant de la droite au premier rang).

 

________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Cette histoire fait partie de notre série « 75 ans de récits » qui célèbre le 75ème anniversaire de l'I&C Suisse avec une histoire pour chaque année, de 1946 à 2021. Chaque histoire raconte comment une personne a trouvé l'inspiration et une nouvelle direction à Caux. Si vous souhaitez savoir plus sur les premières années d'Initiatives et Changement et sur le centre de conférence de Caux, cliquez ici et visitez la plateforme For A New World.

 

  • Photos en haut (avec Rainer Gude) et études: Tanaka Mhunduru
  • Toutes autres photos: Initiatives et Changement
  • Relecture: Claire Fiaux-Martin

 

Featured Story
Off
Event Categories
75 stories 75th anniversary

sur le même thème

Cigdem Song of Asia square

1969: Çigdem Bilginer – « Je n'étais plus le centre de l'univers. »

C’est déçue après avoir pris part aux émeutes étudiantes contre l'establishment et les Américains et manifesté son mécontentement que l’étudiante turque et militante, Çigdem Bilginer est arrivée à Cau...

This is us square 8.png

75 ans de récits : Rencontrez l'équipe

Lorsque nous avons lancé la série 75 ans de récits en février 2021 au sujet des 75 ans de rencontres au centre de conférences d'Initiatives et Changement à Caux, nous n'avions aucune idée de l'aventur...

Caux in snow 2021 credit Cindy Bühler

2021: Initiatives et Changement Suisse - Ouvrir les portes de Caux pour un nouveau chapitre

Alors que notre série de 75 histoires pour les 75 ans du centre de conférence d'Initiatives et Changement à Caux touche à sa fin, la présidente d'Initiatives et Changement Suisse, Christine Beerli, et...

Aad Burger

2020: Aad Burger – Frappé par un virus

En 2020, le Caux Forum a été mis en ligne en réponse à la pandémie. Ses organisateurs ont constaté que cela avait mis la rencontre à Caux à la portée de personnes du monde entier qui n'auraient pas pu...

Marc Isserles 2017

2019: Marc Isserles – « Nous devons sauver les enfants »

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Caux Palace (qui deviendra plus tard le centre de conférence d'Initiatives et Changement en Suisse), a servi de refuge aux Juifs fuyant la Shoah. Au fil des ans,...

Wael Broubaker climate actionist

2018: Wael Boubaker – « Le changement climatique devrait être la priorité absolue

Lorsque Wael Boubaker, diplômé tunisien en économie, a rejoint le Programme de Caux pour la paix et le leadership (CPLP) en 2018, il s'attendait à une conférence qui ferait bien sur son CV, et à de be...

Diana Damsa Winter Gathering 2016

2016: Diana Damsa – « J'ai eu le sentiment que je comptais »

La rencontre de l'hiver 2016 à Caux a représenté une expérience particulière pour Diana Damsa - non seulement parce qu'elle a fait l'expérience de Caux en hiver, mais aussi parce que, pour la première...

Philippe and Liseth Lasserre

2015 : Lisbeth Lasserre – La richesse de l'art

Lisbeth Lasserre est originaire de Winterthur, où ses grands-parents, Hedy et Arthur Hahnloser, avaient constitué une collection d'art privée dans leur maison, la Villa Flora. Parmi leurs amis artiste...

Catherine Guisan

2014 : Catherine Guisan - Pour relancer une Europe inachevée

Catherine Guisan est professeur associé invité à l'université du Minnesota, aux États-Unis. Elle a écrit deux livres sur les fondements éthiques de l'intégration européenne. En 2014, elle est interven...

Tom Duncan

2013: Tom Duncan – Restaurer une planète saine

L'année 2013 a été marquée par les premiers Dialogues de Caux sur la terre et la sécurité (CDLS). Ces événements, qui ont eu lieu au Centre de conférences et de séminaires de Caux, portent sur les lie...

Merel Rumping

2012: Merel Rumping – Se lancer dans l'aventure

Lorsque Merel Rumping, originaire des Pays-Bas, s'est rendue à Caux pour la première fois en 2012, elle avait un objectif en tête : « explorer comment je pourrais contribuer à un monde plus juste à t...

Lucette Schneider

2011: Lucette Schneider – Des choix qui font la magie de Caux

Pendant de nombreuses années, la Suissesse Lucette Schneider a organisé l'équipe qui se réunissait tôt le matin pour nettoyer, éplucher et couper les légumes destinés aux cuisines du centre de confére...

Mohan Bhagwandas 2003

2010: Mohan Bhagwandas – Faire face à la crise d'intégrité

Mohan Bhagwandas n'est que trop conscient de son empreinte carbone. Au cours des 13 années allant de 2006 à 2019, il a pris 17 fois l'avion depuis sa ville natale de Melbourne, en Australie, jusqu'en...

Rajmohan Gandhi 2011 Caux Forum Human Security

2009: Rajmohan Gandhi – Des ponts entre l'Inde et le Pakistan

25 dignitaires Indien-ne-s et Pakistanais-es sont venu-e-s à Caux en 2009 dans le but de lancer des ponts entre leurs pays. L'homme qui a pris l'initiative de cette rencontre est Rajmohan Gandhi, un p...