2008 : Apprendre à être un artisan de paix - « Une révélation pour le monde »

17/11/2021
Iman Ajmal Masroor

 

Iman Ajmal Masroor
Ajmal Masroor

L'année 2008 a vu le lancement d'un cours inhabituel sur l'approche de l'Islam en matière de rétablissement de la paix, conçu par l'imam Ajmal Masroor du Royaume-Uni. Le coordinateur du cours, Peter Riddell, décrit comment il a vu le jour :

« Ma femme et moi avons eu une conversation honnête au milieu de la nuit », m'a raconté l'imam Ajmal Masroor de Londres en arrivant pour le petit-déjeuner dans la salle à manger du centre de conférence d'Initiatives et Changement à Caux. Il participait à une conférence de formation en 2007 intitulée Des Outis pour le changement (Tools for Change), et avait dû entendre l'expression "conversation honnête" lors de la séance d'ouverture la veille au soir.

Sa bonne humeur suggérait que l'expérience avait été positive, du moins pour lui. Plus tard, sa femme est arrivée avec leur petite fille - et tous deux avaient l'air détendus. Je me suis dit que ça ne pouvait pas trop mal se passer.

Puis Ajmal m'a dit qu'il avait une proposition à discuter : Serait-il possible pour lui de donner un cours sur l'instauration de la paix dans l'islam pour des jeunes musulman-e-s européen-e-s à Caux l'été suivant en 2008 ? Il avait déjà donné ce cours dans plusieurs pays de cette région, mais il souhaitait toucher un plus vaste public européen.

Il a expliqué que les jeunes musulman-e-s européen-e-s né-e-s d'immigrant-e-s de première génération se sentaient souvent déchiré-e-s entre les attentes culturelles de leurs parents et celles de leurs camarades à l'école ou à l'université. Étaient-ils et elles européen-e-s ou quelque chose qu'ils et elles tenaient de leurs parents? Ils et elles ne se sentaient à l'aise ou accepté-e-s dans aucune des deux cultures.

Pour lui, la réponse réside dans la compréhension du fait que le cœur de l'Islam est l'établissement de la paix. L'ordre de Dieu dans le Coran est de « répandre la paix parmi vous ». « Votre voisin est la personne dont la porte est la plus proche de la vôtre », a déclaré le prophète Mahomet. Un aspect du l'établissement de la paix est le service, et en servant la communauté, vous découvrez que vos différentes identités ne sont pas contradictoires, mais complémentaires.

Nous avons testé l'idée sur un groupe de jeunes musulman-e-s qui participaient à la conférence Des outils pour les acteurs et actrices du changement (T4C). Leur enthousiasme était évident et ceux qui planifiaient le programme de l'année suivante ont accepté que nous menions un projet pilote. L'aventure a donc commencé.

Un aspect de l'établissement de la paix est le service, et en servant la communauté, vous découvrez que vos différentes identités ne sont pas conflictuelles, mais complémentaires.

LPM 2018 on Rochers de Naye
Participant-e-s à l'escalade des Rochers de Naye près de Caux, 2018.

 

Le nouveau programme s'appelait Devenir un-e artisan- de paix (LPM) et l'idée était que cela fasse partie d'une série de parcours d'apprentissage simultanés dans le cadre de la semaine de conférence T4C. Grâce à cela, un petit groupe de jeunes musulma-e-s se familiariserait avec le centre de conférence de Caux, l'approche d'Initiatives et Changement et le contenu du cours LPM. Ils seraient ainsi en mesure de jouer le rôle d'"hôtes" pour le cours complet en 2009.

Ainsi, fin juillet 2008, 14 jeunes musulman-e-s de France, de Suède, d'Allemagne et du Royaume-Uni sont arrivé-e-s à Caux.

 

Participant-e-s, 2018

 

Ajmal est parvenu à faire passer une quantité extraordinaire d'informations dans ce court laps de temps, notamment les principes islamiques de faire la paix, l'éthique du désaccord, les initiatives d'instauration de la paix du prophète Mahomet, la violence et l'extrémisme, la loyauté et la citoyenneté, la paix intérieure et la paix extérieure, ainsi que les caractéristiques des artisans de paix, illustrées par des expériences personnelles.

Les réactions des jeunes musulman-e-s ont été positives :  «Ce cours m'a appris à être honnête, tolérant et ouvert », « mon cœur est plein d'espoir et mon esprit plein d'énergie quant à l'avenir des jeunes citoyens européens (musulmans ou non) », « une ouverture sur le monde ».

Le cours m'a appris à être honnête, tolérant et ouvert.

Participant-e-s à Caux avec le Dr Omnia Marzouk (à gauche), Peter Riddell (deuxième à partir de la droite) et Ajmal Masroor (à droite), 2019

 

Les organisateurs de Caux ont apprécié la courtoisie et la discipline que les participant-e-s ont apportées à la conférence - particulièrement évidentes lorsqu'ils ont pris part, avec d'autres participant-e-s à la conférence, à des tours de service dans la salle à manger ou la cuisine. Le feu vert a donc été donné pour un "double programme" en 2009 : les participant-e-s prendraient part au cours de cinq jours sur la LPM, puis à T4C. 

Cette année-là, il y a eu plus de 50 participant-e-s et 15 hôtes de sept pays, dont des non-musulman-e-s pour la première fois. La BBC World Service a envoyé un reporter qui a écrit : « Cette combinaison d'enseignement islamique orthodoxe et de spiritualité multiconfessionnelle est un mélange inhabituel, mais qui, selon les organisateurs, reflète la société européenne complexe dans laquelle vivent ces jeunes musulmans ». Et le journal suisse local 24 heures s'interrogeait dans son article "Un atelier international réunit les jeunes musulmans" du 13 août 2009 :« L'ancien Caux-Palace pourrait-il être aujourd'hui le lieu où se réinvente le difficile et inévitable dialogue entre l'Europe et l'islam ? ».

 

Devenir un-e artisan-e de paix, 2018

 

Bien que la période du Ramadan l'ait empêchée de se tenir pendant cinq ans, LPM a toujours fait partie des conférences de Caux depuis lors. Pendant la fermeture du centre  en 2020 et 2021, la session s'est déroulée en ligne. Plus de 180 participant-e-s d'un large éventail de pays et d'ethnies y ont pris part.

L'effet a été profond. « Ce n'est que lorsque j'ai rencontré des personnes de toute l'Europe [à Caux] qui m'ont porté dans leur cœur que j'ai fini par porter l'Europe dans mon cœur », a déclaré Javed Latif, un ingénieur en mécanique des Pays-Bas.

 

LPM 2018
Cérémonie de clôture 2018 avec Ajmal Masroor et Peter Riddell (au centre)

 

Maryam Shah, étudiante britannique, a déclaré :« Au lieu de laisser un sentiment d'isolement ou de non-intégration conduire à la tristesse ou à la violence, on nous a appris à canaliser ces émotions vers quelque chose de bien plus constructif : travailler pour que les sociétés dans lesquelles nous vivons deviennent plus inclusives, plus compréhensives et plus tolérantes ».

Et Omayma Soltani, française musulmane, pharmacienne diplômée, de parents tunisiens a fait référence à ses multiples identités en déclarant : « Ce cours m'a aidée à comprendre que pour être plus moi-même, je devais accepter toutes ces composantes qui sont en moi, car ce sont elles qui me définissent ».

Revenant sur l'ensemble de l'expérience, l'imam Ajmal commente : « La paix intérieure, la paix avec les gens autour de soi et la paix avec Dieu sont les fondements de la construction de la paix dans l'Islam. Ce cours est mon rêve devenu réalité, nourrir la paix chez les gens ! ».

Ce cours est mon rêve devenu réalité, nourrir la paix chez les gens !

LPM 2021 participants
Participant-e-s de l'édition 2021 de Devenir un-e artisan-e de paix

 

_________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Regardez une interview de Marwan Bassiouni, Devenir un-e artisan-e de paix 2018.

 

 

Regardez les vidéos du LPM 2009, 2011 et lisez LPM 2019 ainsi que les reflexions de Maryam Shah (2019) et Sabica Pardesi (2020) et découvrez le rapport 2021.

_________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Cette histoire fait partie de notre série « 75 ans de récits » qui célèbre le 75ème anniversaire de l'I&C Suisse avec une histoire pour chaque année, de 1946 à 2021. Chaque histoire raconte comment une personne a trouvé l'inspiration et une nouvelle direction à Caux. Si vous souhaitez savoir plus sur les premières années d'Initiatives et Changement et sur le centre de conférence de Caux, cliquez ici et visitez la plateforme For A New World.

 

  • Photos et vidéo : Initiatives et Changement
  • Relecture: Jean Fiaux

 

 
Featured Story
Off
Event Categories
75 stories 75th anniversary

sur le même thème

This is us square 8.png

75 ans de récits : Rencontrez l'équipe

Lorsque nous avons lancé la série 75 ans de récits en février 2021 au sujet des 75 ans de rencontres au centre de conférences d'Initiatives et Changement à Caux, nous n'avions aucune idée de l'aventur...

Caux in snow 2021 credit Cindy Bühler

2021: Initiatives et Changement Suisse - Ouvrir les portes de Caux pour un nouveau chapitre

Alors que notre série de 75 histoires pour les 75 ans du centre de conférence d'Initiatives et Changement à Caux touche à sa fin, la présidente d'Initiatives et Changement Suisse, Christine Beerli, et...

Aad Burger

2020: Aad Burger – Frappé par un virus

En 2020, le Caux Forum a été mis en ligne en réponse à la pandémie. Ses organisateurs ont constaté que cela avait mis la rencontre à Caux à la portée de personnes du monde entier qui n'auraient pas pu...

Marc Isserles 2017

2019: Marc Isserles – « Nous devons sauver les enfants »

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Caux Palace (qui deviendra plus tard le centre de conférence d'Initiatives et Changement en Suisse), a servi de refuge aux Juifs fuyant la Shoah. Au fil des ans,...

Wael Broubaker climate actionist

2018: Wael Boubaker – « Le changement climatique devrait être la priorité absolue

Lorsque Wael Boubaker, diplômé tunisien en économie, a rejoint le Programme de Caux pour la paix et le leadership (CPLP) en 2018, il s'attendait à une conférence qui ferait bien sur son CV, et à de be...

Tanaka Mhunduru CPLP

2017: Tanaka Mhunduru – Une maison pour accueillir le monde entier

Tanaka Mhunduru, originaire du Zimbabwe, est l'un des organisateurs du Programme de Caux pour la paix et le leadership (CPLP), un programme d'un mois destiné aux jeunes du monde entier. Il y a partici...

Diana Damsa Winter Gathering 2016

2016: Diana Damsa – « J'ai eu le sentiment que je comptais »

La rencontre de l'hiver 2016 à Caux a représenté une expérience particulière pour Diana Damsa - non seulement parce qu'elle a fait l'expérience de Caux en hiver, mais aussi parce que, pour la première...

Philippe and Liseth Lasserre

2015 : Lisbeth Lasserre – La richesse de l'art

Lisbeth Lasserre est originaire de Winterthur, où ses grands-parents, Hedy et Arthur Hahnloser, avaient constitué une collection d'art privée dans leur maison, la Villa Flora. Parmi leurs amis artiste...

Catherine Guisan

2014 : Catherine Guisan - Pour relancer une Europe inachevée

Catherine Guisan est professeur associé invité à l'université du Minnesota, aux États-Unis. Elle a écrit deux livres sur les fondements éthiques de l'intégration européenne. En 2014, elle est interven...

Tom Duncan

2013: Tom Duncan – Restaurer une planète saine

L'année 2013 a été marquée par les premiers Dialogues de Caux sur la terre et la sécurité (CDLS). Ces événements, qui ont eu lieu au Centre de conférences et de séminaires de Caux, portent sur les lie...

Merel Rumping

2012: Merel Rumping – Se lancer dans l'aventure

Lorsque Merel Rumping, originaire des Pays-Bas, s'est rendue à Caux pour la première fois en 2012, elle avait un objectif en tête : « explorer comment je pourrais contribuer à un monde plus juste à t...

Lucette Schneider

2011: Lucette Schneider – Des choix qui font la magie de Caux

Pendant de nombreuses années, la Suissesse Lucette Schneider a organisé l'équipe qui se réunissait tôt le matin pour nettoyer, éplucher et couper les légumes destinés aux cuisines du centre de confére...

Mohan Bhagwandas 2003

2010: Mohan Bhagwandas – Faire face à la crise d'intégrité

Mohan Bhagwandas n'est que trop conscient de son empreinte carbone. Au cours des 13 années allant de 2006 à 2019, il a pris 17 fois l'avion depuis sa ville natale de Melbourne, en Australie, jusqu'en...

Rajmohan Gandhi 2011 Caux Forum Human Security

2009: Rajmohan Gandhi – Des ponts entre l'Inde et le Pakistan

25 dignitaires Indien-ne-s et Pakistanais-es sont venu-e-s à Caux en 2009 dans le but de lancer des ponts entre leurs pays. L'homme qui a pris l'initiative de cette rencontre est Rajmohan Gandhi, un p...