Guérir l’aliénation des jeunes musulman-e-s européen-ne-s Devenir artisan de paix 2019

Devenir un-e artisan-e de paix 2019

13/08/2019

Comment guérir l’aliénation ressentie par tant de jeunes musulman-e-s ? Selon l’Imam Ajmal Masroor, l’aliénation de ces jeunes découle principalement du conflit intérieur généré par le sentiment d’être pris entre deux systèmes de valeurs : ce que leurs parents attendent d’eux, et ce que la société dans laquelle ils grandissent attend d’eux.

L’Imam a fait l’expérience de ce dilemme lui-même et a découvert que l’élément clé pour réconcilier ces deux identités, la musulmane et l’européenne, consiste à réaliser que la conciliation est au cœur de l’Islam. Mahomet, le saint prophète de l’Islam, a dit : « Répandez la paix autour de vous ! ». L’Imam Ajmal Masroor a conçu un programme de cinq jours, « Devenir un-e artisan-e de paix », pour aider les jeunes musulman-e-s à découvrir ce secret.

Cet été il a dirigé ce programme pour la sixième fois à Caux, pour un groupe d’étudiant-e-s et de jeunes professionnel-le-s d’Albanie, de France, de Turquie, d’Ukraine et du Royaume-Uni – musulman-e-s et non-musulman-e-s.

À un rythme rapide et de manière interactive – y compris une séance au sommet d’une montagne voisine ! – l’Imam Masroor a guidé les participant-e-s dans la lecture de textes coraniques clés portant sur la manière d’éviter la guerre et de consolider la paix, et les initiatives de paix du Prophète Mahomet lui-même. Parmi les sujets abordés ont figuré : les préjugés actuels sur l’Islam et ce que l’Islam enseigne vraiment sur la violence et l’extrémisme ; les questions de responsabilité et d’appartenance dans la « loyauté et citoyenneté » ; les « dimensions intérieures de la paix » ou les sources de contentement intérieur ; et les « caractéristiques des artisans de paix ». La formation s’est terminée par une séance dans laquelle chaque participant-e a conçu un projet à mettre en œuvre à leur retour dans leur pays. 

Le programme a été complété le soir par des séances ouvertes à tous et à toutes au Caux Palace, sur des thèmes tels que « Les relations », « Dépasser les obstacles » et « Découvrir la colIls peuvent mettre en pratique leur compétences de conciliation nçu un projet à mettre en oeuvre ère ». L’Imam s'est inspiré de sa propre expérience en toute honnêteté pour ces séances.

 

Maryam Shah

 

L’Imam Masroor se réjouit de pouvoir faire cette formation à Caux car cela donne aux participant-e-s une opportunité de participer à l’une des conférences du Caux Forum – en l’occurrence Des outils pour les acteurs et actrices du changement. Les participant-e-s peuvent y mettre en pratique les compétences en création de la paix apprises, avec des personnes de tous âges et de tous milieux, originaires de toute l’Europe et d’au-delà de ses frontières.

Lors de la plénière d’ouverture de la conférence « Des outils pour les acteurs et actrices du changement », Maryam Shah, une étudiante en droit originaire du Royaume-Uni, a parlé du programme Devenir artisan de paix. « Ce programme souligne l’importance d’être des citoyens actifs », a-t-elle dit. « Au lieu de laisser tout sentiment d’isolement ou d’aliénation nous plonger dans la tristesse ou la violence, on nous a enseigné à canaliser ces émotions en quelque chose de bien plus constructif, et de travailler pour les sociétés dans lesquelles nous vivons afin qu’elles puissent devenir plus inclusives, compréhensives et tolérantes. Cette formation m’a aidée à être plus en paix avec moi-même, et je me réjouis d’être un outil pour le changement et de contribuer à la société mondiale dans laquelle nous vivons. »

Lisez le résumé de Maryam Shah sur le programme Devenir artisan de paix.

 

Texte: Peter Riddell

Photos: Paula Mariane et Leela Channer

Featured Story
Off

sur le même thème

Ignacio India blog FR

Agir en accord avec ses paroles dans le monde des affaires

Du 25 au 28 janvier, environ 60 PDG et autres membres de la haute direction se sont réunis sous le couvert des règles de Chatham House pour partager leurs expériences personnelles sur la manière de co...

Save the date Caux Forum 2024 FR

Caux Forum 2024: A vos agendas !

A vos agendas pour le Caux Forum 2024! This summer Caux Initiatives of Change, in partnership with Initiatives of Change International and supported by other civil society networks, UN agencies, phila...

Caux Forum 2023 Opening Ceremony square FR

Combler les lacunes dans les efforts mondiaux pour la paix et la démocratie

La cérémonie d'ouverture du Caux Forum 2023 a donné le ton de la conférence avec le thème "Renforcer la démocratie : Du traumatisme à la confiance". Découvrez le rapport et revivez les temps forts !...

Tsvetana 13 sept 2023 FR

Trouver un but et une harmonie grâce à la musique et au Caux Palace

« Il est si étrange que l'on apprenne aux gens à croire en Dieu, mais pas à croire en eux-mêmes. » Le parcours de la musicienne Tsvetana Petrushina est un récit inspirant sur la façon dont elle a déco...

Save the date 2023 square no date

Caux Forum 2023: A vos agendas

Nous sommes heureux et heureuses d'annoncer que le Caux Forum sera de retour à Caux l'été prochain ! Découvrez plus de détails et réservez la date ! ...

Arpan Yagnik

Arpan Yagnik: Gravir des montagnes

Arpan Yagnik, participant à la conférence sur le Leadership créatif de l'année dernière et membre de l'équipe du IofC Hub 2021, parle à Mary Lean de créativité, de peur et de vocation. ...

YAP 2021 article square

Programme des jeunes ambassadeurs et ambassadrices 2021 : Apprendre à écouter

En découvrant le Programme des jeunes ambassadeurs (YAP) sur Google, Agustina Zahrotul Jannah, étudiante en droit indonésienne, s'est sentie à la fois enthousiaste et désespérée. Enthousiaste parce qu...

Zero waste square for social media

Un mode de vie zéro déchet, un mode de vie durable

Comment Sofia Syodorenko s'est-elle impliquée dans le mouvement zéro déchet, et qu'est-ce que cela représente pour elle ? Aujourd'hui présidente de Foundations for Freedom, elle est également représen...

YAP goes online

Le Programme des jeunes ambassadeurs et ambassadrices passe à un format en ligne

Le Programme des jeunes ambassadeurs et ambassadrices (YAP) est passé cet été pour la première fois à un format en ligne, après six années de croissance et de développement continus et une pause en 20...

Patrick Magee 600x600

« Là où commence le deuil - Construire des ponts après la bombe de Brighton » : Un enteretien avec Patrick Magee

Le deuxième épisode de la série « Stories for Changemakers » s’inscrivant dans le programme Des outils pour les acteurs et actrices du changement s’est tenu le 25 août dernier, avec une interview de P...

Summer Academy 2021 screenshot square

Créer un réseau de personnes capables de résoudre les problèmes pour construire un avenir sûr et durable

L'Académie d'été sur le climat, la terre et la sécurité 2021 a réuni 29 participants de 20 pays. De l'Égypte et du Sénégal aux États-Unis et à la Thaïlande, les fenêtres de Zoom se sont ouvertes penda...

Salima Mahamoudou 21 July 2021 FDFA workshop CDES 2021

Refaire un monde en péril

Le Dialogue de Caux sur l'Environnement et la Sécurité (CDES) 2021 s'est déroulé en ligne du 20 au 30 juillet, pour la deuxième année consécutive, comprenant trois plénières ouvertes et sept ateliers....

CL 2021 Hope square

Un voyage de l'incertitude à la possibilité

La conférence Leadership créatif 2021 a emmené les participants dans un voyage de six jours « de l’incertitude à la possibilité ». Du 25 au 31 juillet, 150 participants en ligne vivant dans plus de 50...

FDFA Baobabcowherd-1 Noah Elhardt through WikiCommons square with logos

Une voie vers la paix et la prospérité en Afrique de l’Ouest et du centre

Dans le cadre du partenariat qui les lie, la Fondation Initiatives et Changement Suisse (I&C) et le Département fédéral suisse des affaires étrangères (Division Paix et droits de l’homme) ont organisé...

LPM report 2021 square

Des bâtisseurs et bâtisseuses de la paix en devenir

« Je suis très heureuse d'avoir participé au cours Devenir un-e artisan-e de paix. Nous avons appris les vraies couleurs de l'islam ! » écrit Nma Dahir, 18 ans, diplômée du lycée d'Erbil, capitale de ...