1964: Daw Nyein Tha – « Quand je montre mon voisin du doigt »

Par Mary Lean

19/05/2021
Daw Nyein Tha (from Joyful revolutionary) square

 

On ne savait jamais qui on pouvait rencontrer dans les cuisines du centre de conférences à  Caux dans les années 1960. L'équipe qui préparait les plats pour les invités asiatiques était sous la responbilité d'une petite femme birmane d'une soixantaine d'années. Peu de gens auraient pu deviner qu'elle était une ancienne directrice d'école du Myanmar (alors Birmanie) et une amie du Mahatma Gandhi.

 

Daw Nyein Tha family
La famille de Daw Nyein Tha en Birmanie

 

Daw Nyein Tha - ou  « Ma Mi », comme l'appelaient sa famille et ses amis - est devenue la plus jeune directrice d'école du Myanmar en 1921, à l'âge de 21 ans. Son style était autoritaire. Après dix ans, les enseignants et les élèves se sont finalement rebellés lorsque, en tant que directrice chrétienne d'une école chrétienne, elle a refusé de permettre à des filles bouddhistes d'observer un jour de jeûne religieux. L'incident a provoqué un tollé national.

Maintenant, je comprenais pourquoi le Christ m'avait mise dans cette école - non seulement pour en être la directrice, mais pour que j'apprenne à aimer les gens.

Le problème fut résolu lorsqu'elle admit qu'elle avait de l'aversion pour les filles en question et que sa fierté et sa vanité rendaient difficile la collaboration avec les enseignants. Elle leur fit des excuses publiques. « Maintenant, je comprenais pourquoi le Christ m'avait mise dans cette école - non seulement pour en être la directrice, mais pour que j'apprenne à aimer les gens », a-t-elle déclaré plus tard.

 

Daw Nyein Tha school
Des enfants à Morton Lane School où Daw Nyein Tha a été directrice à partir de 1921

 

Cette leçon l'a accompagnée tout au long de sa vie, alors qu'elle quittait l'enseignement pour se consacrer à la réconciliation et à la justice, dans son pays et dans le monde entier. Elle rencontra pour la première fois le Réarmement moral (RAM, aujourd'hui Initiatives et Changement) lors d'une visite en Grande-Bretagne en 1932 et adhéra à son message d'écoute intérieure et d'un changement où l'on commence par soi-même.

Où qu'elle soit, Daw Nyein Tha est restée une enseignante - utilisant souvent ses mains pour transmettre sa vérité. Elle aimait faire la démonstration d'un proverbe birman : « Quand je pointe mon voisin du doigt, les trois autres  sont pointés vers moi ». Cette phrase est devenue l'une des chansons les plus connues du RAM, écrite par Cecil Broadhurst pour la comédie musicale Jotham Valley et rendue célèbre par les Colwell Brothers (écoutez la chanson ici).

 

Image
Ma Mi Hands
Une des explications de Daw Nyein Tha avec le mouchoir (photo: Woolford)

 

Lorsqu'elle rendit visite au Mahatma Gandhi dans son ashram en 1941, elle utilisa un mouchoir tendu entre ses deux mains pour montrer la tension entre deux personnes qui insistent chacune pour obtenir ce qu'elles veulent. Lorsqu'une main cesse de tirer, l'autre doit aussi céder et elles peuvent travailler ensemble.  « Oui, répondit malicisieusement Gandhi. « Cela fonctionne très bien avec un mouchoir, mais est-ce que cela fonctionne avec les gens ? »

Daw Nyein Tha writing
Photo: A. Strong

En Thaïlande, au début des années 1950, elle a utilisé une graine creuse contenant trois minuscules éléphants en ivoire pour illustrer son propos. La Thaïlande et la Birmanie nourrissaient une inimitié persistante depuis que les Birmans avaient détruit l'ancienne capitale de la Thaïlande et volé ses précieux éléphants blancs, 200 ans auparavant. Ces souvenirs restaient vivaces en Thaïlande, mais avaient été largement oubliés en Birmanie. Mais récemment l'armée de l'air birmane, à la poursuite de rebelles birmans, avait bombardé des villages frontaliers thaïlandais et les sentiments étaient exacerbés.

Daw Nyein Tha and Maharani of Kutch in Asian kitchen in Caux
Dans la cuisine à Caux

Lors d'une réunion avec le Premier ministre thaïlandais, Daw Nyein Tha a pris les trois éléphants en ivoire et les a posés dans la paume du Premier ministre. « Ces petits éléphants ont quitté la Thaïlande depuis bien longtemps », a-t-elle déclaré. « Et ils ont eu un tel mal du pays qu'ils sont devenus très maigres ». Le Premier ministre a ri, et l'histoire a été diffusée à la radio. Plus tard, le Premier ministre birman a présenté ses excuses au peuple thaïlandais au nom de la Birmanie et offert une compensation financière.

Daw Nyein Tha a passé les dernières années de sa vie en Grande-Bretagne et en Suisse, car elle ne pouvait pas retourner au Myanmar, alors sous dictature militaire. Elle a enseigné à ceux qui ont travaillé avec elle dans la cuisine asiatique de Caux quelques principes simples, comme l'écrit Marjory Procter dans sa biographie : The World My Country.

« Ce sont les personnes pour lesquelles vous cuisinez qui importent..... La raison pour laquelle vous cuisinez est plus importante que ce que vous cuisinez ».

À un journaliste italien qui lui demandait ce qu'une personne comme elle faisait en cuisine, Daw Nyein Tha a répondu : « Je ne fais pas la cuisine. J'obéis à Dieu ».

Ce sont les personnes pour lesquelles vous cuisinez qui importent..... La raison pour laquelle vous cuisinez est plus importante que ce que vous cuisinez.

 

__________________________________________________________________________________________

 

Recipe book Mary Lean Ma Mi
Carnet de recettes de Margot Lean

 

Pendant cette période, ma mère a parfois apporté son aide à la  cuisine asiatique et africaine de Caux. Elle a écrit dans un petit carnet les recettes qu'elle y a apprises, y compris «  le curry de crevettes de Daw Nyein Tha ». Elle a également noté quelques "principes de la cuisine asiatique", en commençant par la généralisation un peu  hâtive selon laquelle « personne à l'est de la Birmanie n'aime l'agneau » et en poursuivant avec les composants essentiels d'un repas au curry : «  Quelque chose de chaud et quelque chose de doux ; quelque chose de sec et quelque chose d'humide ; quelque chose d'acide et quelque chose de frit ; et une sorte de pain ». J'ai toujours le carnet, bien taché par l'usage, car ma mère offrait des saveurs de chez eux  aux étudiants étrangers à Oxford, où nous vivions. 

Mary Lean, Royaume-Uni

 

 

 

En lire plus sur Daw Nyein Tha:

 

_____________________________________________________________________________________________

 

Regardez un extrait de ce film tiré de nos archives (1950) montrant un groupe de Birman-ne-s avec Daw Nyein Tha (05'57", première femme à gauche, au premier rang)

 

 

______________________________________________________________________________________

 

Cette histoire fait partie de notre série « 75 ans de récits » qui célèbre le 75ème anniversaire de l'I&C Suisse avec une histoire pour chaque année, de 1946 à 2021. Chaque histoire raconte comment une personne a trouvé l'inspiration et une nouvelle direction à Caux. Si vous souhaitez raconter votre histoire ou celle d'une personne que vous connaissez, merci d’envoyer vos idées par e-mail à John Bond ou Yara Zhgeib. Si vous souhaitez savoir plus sur les premières années d'Initiatives et Changement et sur le centre de conférence de Caux, cliquez ici et visitez la plateforme For A New World.

 

 

Featured Story
Off
Event Categories
75 stories 75th anniversary

sur le même thème

Ramez Salame credit: Inner Change

1968: Ramez Salame – ‘I gave away my gun’

Ramez Salamé was a 21-year-old law student from Beirut, Lebanon, when he took part in a leadership training course for young people in Caux – a precursor of the scores of similar programmes which have...

Teame Mebrahtu photo: John Bond

1967: Teame Mebrahtu – ‘It’s immaterial where I live’

Teame Mebrahtu came to Caux in 1967, five years after his homeland of Eritrea was annexed by Ethiopia. The liberation struggle – which was to continue for three decades – was gaining momentum. Resentm...

Buth Diu (photo Arthur Strong)

1966: Buth Diu – Non pas qui a raison mais ce qui est juste

En 1966, un politicien soudanais de haut rang, Buth Diu, présente au siège londonien de Réarmement moral (RAM, aujourd'hui Initiatives et Changement) des lances et un bouclier en cuir d'hippopotame, e...

Robert Carmichael and Indian

1965: Robert Carmichael - Une industrie qui met l'homme au premier plan

C'est en 1965, à Rome qu'a été signé le premier accord librement négocié entre les pays industrialisés et les pays en développement sur le prix d'une matière première, en l'occurrence le jute. Cet acc...

Muriel Smith

1963: Muriel Smith – Une voix pour la guérison raciale

Près du bar à café du Caux Palace se trouve un piano à queue, cadeau de la mezzo-soprano américaine Muriel Smith. Elle était un visage familier des conférences de Caux dans les années 1960, faisant ré...

Walking Buffalo portrait

1962: Chief Walking Buffalo – Respecter et protéger la Terre Mère

En 1962, un documentaire sur un voyage remarquable de 62 000 miles est présenté en première à Caux. Deux ans auparavant, le chef Walking Buffalo de la nation Nakoda (Stoney) et le chef David Crowchild...

Patrick Colquhoun

1961 - Patrick Colquhoun: Cette semaine qui a changé ma vie

« Les articles sur le Réarmement moral (aujourd'hui Initiatives et Changement) qu'un ami m'avait envoyés au cours des trois années précédentes finissaient invariablement à la poubelle, » raconte Patri...

Marcel Grandy and Archbishop Makarios

1960 - Cyprus: « L'espoir ne meurt jamais »

Rares sont les problèmes dans le monde qui n'ont pas trouvé un écho dans les conférences et les rencontres organisées à Caux depuis 1946. En 1960, Chypre a obtenu son indépendance, après plusieurs ann...

Lennart Segerstrale

1959 – Lennart Segerstråle: « L'art doit représenter un danger pour le mal »

En 1959, une vaste fresque est dévoilée sur le mur de la salle à manger du Caux Palace. Son créateur, l'artiste finlandais Lennart Segerstråle, a choisi l'image universelle de l'eau pour représenter s...

Caux school 4

1958 - Angela Elliott: À l'école à Caux

Angela Cook (plus tard Elliott) est arrivée à Caux en 1958, à l'âge de quatre ans. Elle y a passé les cinq années suivantes, tandis que ses parents travaillaient avec le MRA en Allemagne, en Asie et a...

Jessie Bond 1945

1957 - Jessie Bond: «J'ai vu sa grandeur»

Jessie Bond avait du mal à gérer ses quatre enfants et les fréquents accès de colère de son mari et elle envisageait sérieusement de le quitter lorsqu'ils sont allés passer l'été en Suisse, à Caux. Un...

Freedom scene square

1955 - Liberté: « Pensez-vous que vous pourriez écrire une pièce de théâtre? »

« Nous avons été catapultés dans l'histoire », déclare Manasseh Moerane, l'un des trois scénaristes de Liberté. La pièce de théâtre est vue par 30 000 personnes dans toute l'Europe et la demande était...

Zeller family black and white

1956 – Les Zeller: Une famille s'investit à Caux

« Nous avons eu la grande joie de décider de vendre notre maison et de donner l'argent à Caux », a déclaré Anneli à la conférence du 29 juillet 1956. « L'homme à qui nous l'avons vendue a été tellemen...