1964: Daw Nyein Tha – « Quand je montre mon voisin du doigt »

Par Mary Lean

19/05/2021
Daw Nyein Tha (from Joyful revolutionary) square

 

On ne savait jamais qui on pouvait rencontrer dans les cuisines du centre de conférences à  Caux dans les années 1960. L'équipe qui préparait les plats pour les invités asiatiques était sous la responbilité d'une petite femme birmane d'une soixantaine d'années. Peu de gens auraient pu deviner qu'elle était une ancienne directrice d'école du Myanmar (alors Birmanie) et une amie du Mahatma Gandhi.

 

Daw Nyein Tha family
La famille de Daw Nyein Tha en Birmanie

 

Daw Nyein Tha - ou  « Ma Mi », comme l'appelaient sa famille et ses amis - est devenue la plus jeune directrice d'école du Myanmar en 1921, à l'âge de 21 ans. Son style était autoritaire. Après dix ans, les enseignants et les élèves se sont finalement rebellés lorsque, en tant que directrice chrétienne d'une école chrétienne, elle a refusé de permettre à des filles bouddhistes d'observer un jour de jeûne religieux. L'incident a provoqué un tollé national.

Maintenant, je comprenais pourquoi le Christ m'avait mise dans cette école - non seulement pour en être la directrice, mais pour que j'apprenne à aimer les gens.

Le problème fut résolu lorsqu'elle admit qu'elle avait de l'aversion pour les filles en question et que sa fierté et sa vanité rendaient difficile la collaboration avec les enseignants. Elle leur fit des excuses publiques. « Maintenant, je comprenais pourquoi le Christ m'avait mise dans cette école - non seulement pour en être la directrice, mais pour que j'apprenne à aimer les gens », a-t-elle déclaré plus tard.

 

Daw Nyein Tha school
Des enfants à Morton Lane School où Daw Nyein Tha a été directrice à partir de 1921

 

Cette leçon l'a accompagnée tout au long de sa vie, alors qu'elle quittait l'enseignement pour se consacrer à la réconciliation et à la justice, dans son pays et dans le monde entier. Elle rencontra pour la première fois le Réarmement moral (RAM, aujourd'hui Initiatives et Changement) lors d'une visite en Grande-Bretagne en 1932 et adhéra à son message d'écoute intérieure et d'un changement où l'on commence par soi-même.

Où qu'elle soit, Daw Nyein Tha est restée une enseignante - utilisant souvent ses mains pour transmettre sa vérité. Elle aimait faire la démonstration d'un proverbe birman : « Quand je pointe mon voisin du doigt, les trois autres  sont pointés vers moi ». Cette phrase est devenue l'une des chansons les plus connues du RAM, écrite par Cecil Broadhurst pour la comédie musicale Jotham Valley et rendue célèbre par les Colwell Brothers (écoutez la chanson ici).

 

Image
Ma Mi Hands
Une des explications de Daw Nyein Tha avec le mouchoir (photo: Woolford)

 

Lorsqu'elle rendit visite au Mahatma Gandhi dans son ashram en 1941, elle utilisa un mouchoir tendu entre ses deux mains pour montrer la tension entre deux personnes qui insistent chacune pour obtenir ce qu'elles veulent. Lorsqu'une main cesse de tirer, l'autre doit aussi céder et elles peuvent travailler ensemble.  « Oui, répondit malicisieusement Gandhi. « Cela fonctionne très bien avec un mouchoir, mais est-ce que cela fonctionne avec les gens ? »

Daw Nyein Tha writing
Photo: A. Strong

En Thaïlande, au début des années 1950, elle a utilisé une graine creuse contenant trois minuscules éléphants en ivoire pour illustrer son propos. La Thaïlande et la Birmanie nourrissaient une inimitié persistante depuis que les Birmans avaient détruit l'ancienne capitale de la Thaïlande et volé ses précieux éléphants blancs, 200 ans auparavant. Ces souvenirs restaient vivaces en Thaïlande, mais avaient été largement oubliés en Birmanie. Mais récemment l'armée de l'air birmane, à la poursuite de rebelles birmans, avait bombardé des villages frontaliers thaïlandais et les sentiments étaient exacerbés.

Daw Nyein Tha and Maharani of Kutch in Asian kitchen in Caux
Dans la cuisine à Caux

Lors d'une réunion avec le Premier ministre thaïlandais, Daw Nyein Tha a pris les trois éléphants en ivoire et les a posés dans la paume du Premier ministre. « Ces petits éléphants ont quitté la Thaïlande depuis bien longtemps », a-t-elle déclaré. « Et ils ont eu un tel mal du pays qu'ils sont devenus très maigres ». Le Premier ministre a ri, et l'histoire a été diffusée à la radio. Plus tard, le Premier ministre birman a présenté ses excuses au peuple thaïlandais au nom de la Birmanie et offert une compensation financière.

Daw Nyein Tha a passé une grande partie des dernières années de sa vie en Grande-Bretagne et en Suisse, car elle ne pouvait pas retourner au Myanmar, alors sous dictature militaire. Elle a enseigné à ceux qui ont travaillé avec elle dans la cuisine asiatique de Caux quelques principes simples, comme l'écrit Marjory Procter dans sa biographie : The World My Country.

« Ce sont les personnes pour lesquelles vous cuisinez qui importent..... La raison pour laquelle vous cuisinez est plus importante que ce que vous cuisinez ».

À un journaliste italien qui lui demandait ce qu'une personne comme elle faisait en cuisine, Daw Nyein Tha a répondu : « Je ne fais pas la cuisine. J'obéis à Dieu ».

Ce sont les personnes pour lesquelles vous cuisinez qui importent..... La raison pour laquelle vous cuisinez est plus importante que ce que vous cuisinez.

 

__________________________________________________________________________________________

 

Recipe book Mary Lean Ma Mi
Carnet de recettes de Margot Lean

 

Pendant cette période, ma mère a parfois apporté son aide à la  cuisine asiatique et africaine de Caux. Elle a écrit dans un petit carnet les recettes qu'elle y a apprises, y compris «  le curry de crevettes de Daw Nyein Tha ». Elle a également noté quelques "principes de la cuisine asiatique", en commençant par la généralisation un peu  hâtive selon laquelle « personne à l'est de la Birmanie n'aime l'agneau » et en poursuivant avec les composants essentiels d'un repas au curry : «  Quelque chose de chaud et quelque chose de doux ; quelque chose de sec et quelque chose d'humide ; quelque chose d'acide et quelque chose de frit ; et une sorte de pain ». J'ai toujours le carnet, bien taché par l'usage, car ma mère offrait des saveurs de chez eux  aux étudiants étrangers à Oxford, où nous vivions. 

Mary Lean, Royaume-Uni

 

 

 

En lire plus sur Daw Nyein Tha:

 

_____________________________________________________________________________________________

 

Regardez un extrait de ce film tiré de nos archives (1950) montrant un groupe de Birman-ne-s avec Daw Nyein Tha (05'57", première femme à gauche, au premier rang)

 

 

Regardez la vidéo Ma Mi in Burma de nos archives avec Daw Nyein Tha en train de parler avec trois femmes.

 

______________________________________________________________________________________

 

Cette histoire fait partie de notre série « 75 ans de récits » qui célèbre le 75ème anniversaire de l'I&C Suisse avec une histoire pour chaque année, de 1946 à 2021. Chaque histoire raconte comment une personne a trouvé l'inspiration et une nouvelle direction à Caux. Si vous souhaitez raconter votre histoire ou celle d'une personne que vous connaissez, merci d’envoyer vos idées par e-mail à John Bond ou Yara Zhgeib. Si vous souhaitez savoir plus sur les premières années d'Initiatives et Changement et sur le centre de conférence de Caux, cliquez ici et visitez la plateforme For A New World.

 

 

Featured Story
Off
Event Categories
75 stories 75th anniversary

sur le même thème

Ahmed Egal and Hassan Mohamud in Stockholm

1993: Somalia – ‘If you can have peace in Galkayo, you can have it anywhere’

Among the Somalis at Caux in 1993 were Hassan Mohamud and Ahmed Egal, both from Galkayo, one of Somalia’s most violent cities. At Caux in 1993, together with other Somalis, they drew up a list of pote...

Hope in the Cities - Dr Robert Taylor (left, John Smith and Audrey Burton at Caux 1992

1992: Hope in the Cities – 'Where healing can take place'

In July 1992, 80 Americans arrived at the Initiatives of Change Switzerland conference centre in Caux with an urgent question: how to address racism, poverty and alienation in US cities. Three months ...

Anna Abdallah

1991: Anna Abdallah Msekwa – Creators of Peace

The 680 women – and some men – who packed the Main Hall of the Caux Palace for the launch of Creators of Peace 30 years ago came from 62 countries and a mind-boggling variety of backgrounds: a Mohawk ...

King Michael of Romania, Queen Anne and young Romanians in Caux 1990

1990: King Michael of Romania – ‘Evil cannot last indefinitely’

In the summer of 1990, six months after the overthrow of Communism in their country, 30 young Romanians came to Caux. It was their first time outside the Eastern bloc, and they had been hesitant about...

Michel Orphelin acting in Caux

1989: Michel Orphelin – Theatre of the heart

In spring 1946, when the first small group of Swiss visited the derelict hotel in Caux which was to become the Initiatives of Change (IofC) conference centre, they realized its ballroom could become a...

1988 square.

1988: Joe Hakim and Marie Chaftari - ‘I am not a victim’

The Caux summer of 1988 at the Initiatives of Change conference centre began with a Mediterranean Dialogue, attended by people from all over the region, followed by a 10-day ‘youth training session’. ...

Mother Park

1987: Mère Park Chung Soo- « Une nouvelle porte a commencé à s'ouvrir"

Mère Park Chung Soo, une religieuse bouddhiste Won, a été surnommée la « Mère Teresa de la Corée du Sud ». Elle était déjà engagée dans le travail humanitaire en Corée lorsqu'elle est venue à Caux en ...

Benches Work Week 1986

1986 - Semaine de travail : Un lifting pour le palace de Caux

Alors que l'on s'apprête à célébrer le 40e anniversaire du centre de conférences d'Initiatives et Changement à Caux, Eliane Stallybrass se prend à rêver. En 1946, les pionniers de Caux avaient donné l...

Renée Pan photo David Channer

1985: Renée Pan – Dropping the burden of revenge

Renée Pan, a Cambodian refugee living in the US, came to Caux in 1985 on a mission – to learn how to forgive....

Amie Zysset in Caux

1984 : Amie Zysset - La grande aventure

Amie Zysset était le cœur et l'âme des conférences internationales sur la famille qui ont eu lieu à Caux de 1978 jusque dans les années 80. Elle est décédée - à l'âge de 60 ans seulement - après de lo...

Folker and Monica Mittag wedding

1983: Folker et Monica Mittag – Trouvés dans la traduction

Le mariage de Folker et Monica Mittag en avril 1983 est le résultat d'une rencontre à Caux « qui a changé nos vies pour toujours ». Folker était un homme d'affaires allemand, Monica une interprète su...

Paul Tournier 1982 in Caux (credit: Paul Gardner)

1982 : Paul Tournier - La médecine de la personne

L'un de mes souvenirs les plus marquants de plus de 50 ans de conférences de Caux remonte à 1982 : assis dans une cabine de traduction, avec vue sur le Grand Hall, j'ai interprété du français vers l'a...

Agnes Hofmeyr Stanley Kinga

1981 : Stanley Kinga et Agnès Hofmeyr - « Il m'est venu à l'esprit que je devais le lui dire ».

Lorsqu'Agnes Hofmeyr s'est assise à table à Caux avec son compatriote Stanley Kinga en 1981, elle n'avait aucune idée de la bombe qu'il était sur le point de lâcher. ...