Construire la paix grâce à une meilleure gouvernance de la terre en Afrique de l'Ouest

Semaine de la Paix de Genève 2021

04 Novembre 2021

13:30 - 15:30 CET

 

La dégradation environnementale constitue une menace majeure pour la paix et la sécurité en Afrique subsaharienne semi-aride, où plus de 80 % de la population dépend de l'agriculture pluviale et du pastoralisme, et où la subsistance économique rurale a longtemps été inextricablement liée aux rites et cultures locales.

Le régime foncier est devenu un défi particulier, car la disponibilité de terres fertiles, d'eau et de pâturages est menacée par le changement climatique, alors même que les modes de vie modernes et traditionnels se confrontent. Ici, la dégradation des terres, la déforestation, l'insécurité alimentaire, l'accès restreint à certaines aires protégées, les migrations, les conflits armés, l'extrémisme violent et le changement climatique interagissent pour renforcer les boucles de rétroaction, avec des conséquences dévastatrices. Les espaces non gouvernés se sont agrandis et des groupes extrémistes violents ont saisi ces opportunités.

Il est donc indispensable de mieux comprendre comment ces défis contribuent à la montée de la violence que l’on constate aujourd’hui dans la région.

Et il est urgent d'examiner comment la consolidation de la paix environnementale et une gouvernance de la terre sensible aux conflits peuvent être deux outils essentiels pour créer des cycles vertueux menant à la résilience environnementale et sociopolitique. En théorie, les défis environnementaux peuvent amener les acteurs à un conflit à dialoguer et à collaborer, car toutes les parties dépendent en fin de compte de l'environnement naturel et ont besoin de paix pour prospérer.

Souvent, le point sensible de l'approche est la nécessité de renforcer la confiance et la collaboration sur la gouvernance partagée des ressources naturelles - et donc la nécessité de connecter les bons acteurs de différents horizons - qu'il s'agisse de communautés locales, d'agents gouvernementaux ou de décideurs - et de favoriser le dialogue.

Ces possibilités intrigantes seront explorées par les panélistes sur la base de leur expérience dans leur propre contexte, en l'examinant sous les angles de la sécurité, de la restauration des terres, de la gouvernance et de la résilience climatique. Il s’agira de comprendre le lien environnement-sécurité, de mettre en évidence des pratiques innovantes et de proposer des options politiques, à un moment où la capacité de répondre aux impacts croissants du changement climatique sur les moyens de subsistance et la sécurité met en jeu l'avenir des communautés rurales et des États eux-mêmes.

La session se déroulera en trois moments distincts :

  • un dialogue facilité entre les trois panélistes
  • un temps consacré à l'échange interactif en petits groupes
  • un retour en plénière pour la synthèse et les conclusions politiques finales

 

Cet événement est co-organisé par Initiatives et Changement Suisse et la Division Paix et Droits de l'Homme du Departement fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans le cadre de la Semaine de la Paix de Genève 2021.

 

Moderatrice

Olivia Lazard

Olivia Lazard

Experte en environnement, en consolidation de la paix et en médiation, chercheuse invitée à Carnegie Europe

Olivia Lazard (France) est une experte en environnement, en consolidation de la paix et en médiation. Elle est également chercheuse invitée à Carnegie Europe et directrice de Peace in Design Consulting Ltd, spécialisée dans l'analyse des conflits politico-économiques, la consolidation de la paix environnementale et les interventions de sécurité internationale. Olivia a récemment travaillé avec l'Institut européen pour la paix, développant son programme de consolidation de la paix environnementale et gérant des projets de soutien à la médiation en Afrique subsaharienne et dans la région MENA.

 

Intervenant-e-s

Alexis Kabore

Alexis Kaboré

Enseignant-chercheur au Département de sociologie de l’Université Pr. Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou

Dr. Alexis Kabore (Burkina Faso) est originaire d’une famille de paysans d’un petit village rural; il a étudié à Ouagadougou puis à Genève et possède un doctorat de sociologie, avec une spécialisation portant sur les aires protégées, les communautés forestières et les réserves faunistiques. Il a travaillé en collaboration avec les autorités locales décentralisées, les services gouvernementaux, des organisations internationales et des aires protégées tels que WAP (W-Arly-Pendjari) et PONASI (Pô-Nazinga-Sissili). Il préside également l’Association Nature et Développement – NATUDEV au Burkina Faso, dont l’objectif général est de contribuer à des interactions positives entre la conservation des ressources naturelles et le développement des communautés locales et les localités riveraines des aires protégées nationales constituent ses zones d’action prioritaires. NATUDEV est membre de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) et membre du Consortium mondial APAC.

 
Safouratou Moussa Kane

Safouratou Moussa Kane

Secrétaire à la promotion de l'antenne du Niger du Réseau des organisations d’éleveurs et pasteurs

Safouratou Moussa Kane est Peule / Haoussa du Niger. Elle est secrétaire générale du Comité des femmes, et ancienne vice-présidente, du Réseau Billital Maroobe (RBM), un réseau pour la promotion du pastoralisme qui implique les associations d'éleveurs de sept pays d’Afrique de l'Ouest (Niger, Mali, Burkina Faso, Sénégal, Mauritanie, Bénin et Nigeria). Elle est aussi secrétaire à la promotion de l'antenne du Niger (ROPEN / Niger) du RBM. Titulaire d'une maîtrise en communication et d’un master en gestion de projet, elle travaille activement sur la reconnaissance des droits du pastoralisme et la sécurité des économies pastorales du Sahel. Depuis 2013, elle anime un projet de dialogue local lié à la restauration des terres dans deux localités du Niger particulièrement confrontées aux changements climatiques et aux tensions entre les communautés, qui exarcerbent la violence extrémiste.

 
Ibrahim Yahaya Ibrahim
Ibrahim Yahaya Ibrahim Analyste

Analyste consultant senior Sahel, International Crisis Group - ICG, Dakar

Ibrahim Yahaya Ibrahim est analyste consultant senior Sahel, basé à Dakar. Originaire du Niger, il a obtenu un doctorat en sciences politiques de l'Université de Floride. Sa thèse portait sur l'islam et la contestation politique dans la région du Sahel. Il s'agit d'une étude comparative des phénomènes de protestations, d'émeutes et d'insurrections djihadistes en Mauritanie, au Niger et au Mali. Il est co-fondateur et chercheur associé du Sahel Research Group. Il est co-auteur de ''Le Sahel central, théâtre des nouvelles guerres climatiques ?'' (ICG, 24 avril 2020), qui souligne le lien entre l’environnement et la violence, en rappelant que la gestion par l’homme des défis qui se posent est déterminante.

 
 

INSCRIVEZ-VOUS

 

 



sur le même thème

Summer Academy 2021 screenshot square

Créer un réseau de personnes capables de résoudre les problèmes pour construire un avenir sûr et durable

L'Académie d'été sur le climat, la terre et la sécurité 2021 a réuni 29 participants de 20 pays. De l'Égypte et du Sénégal aux États-Unis et à la Thaïlande, les fenêtres de Zoom se sont ouvertes penda...

Salima Mahamoudou 21 July 2021 FDFA workshop CDES 2021

Refaire un monde en péril

Le Dialogue de Caux sur l'Environnement et la Sécurité (CDES) 2021 s'est déroulé en ligne du 20 au 30 juillet, pour la deuxième année consécutive, comprenant trois plénières ouvertes et sept ateliers....

FDFA Baobabcowherd-1 Noah Elhardt through WikiCommons square with logos

Une voie vers la paix et la prospérité en Afrique de l’Ouest et du centre

Dans le cadre du partenariat qui les lie, la Fondation Initiatives et Changement Suisse (I&C) et le Département fédéral suisse des affaires étrangères (Division Paix et droits de l’homme) ont organisé...

CDES CDLS 2018 credit: Leela Channer

Une décennie de Dialogues de Caux: Impact et recommandations

Ce rapport, rédigé par Alan Channer et rendu possible grâce au soutien du Département fédéral des affaires étrangères suisse (DFAE), revient sur une décennie de Dialogues de Caux sur l'environnement e...

Dhanasree Jayaram CDES 2020

Prêter une plus grande attention aux liens entre environnement et sécurité

La sécurité alimentaire est une clé pour comprendre le lien complexe entre le climat et la sécurité, expliqua Dhanasree Jayaram, professeure assistante au département de géopolitique et de relations i...

CDES 2020 IofC Bards meditation bowl square

Faire la différence face à la crise climatique, tout un art !

« Les artistes sont particulièrement bien placé-e-s pour faire face aux défis climatiques, pour réinventer le monde et créer une nouvelle narration, » déclare Sveinung Nygaard (Sven), compositeur et m...

Darfuri refugee camp in eastern Chad – photo with kind permission on CORD UK

Gouvernance de la terre au Sahel

Comment catalyser la sécurité et la résilience climatique par la restauration des terres? Dans le cadre du partenariat que les lie, la fondation Initiatives et Changement Suisse et le Département fédé...

Summer Academy 2020 Geneva fountain lake, credit: Leela Channer

La consolidation de la paix environnementale doit définir notre époque

En 2020, la Semaine pour la paix de Genève avait pour thème : « Rétablir la confiance après une perturbation : comment remettre la coopération internationale sur pied ? ». Dans le cadre de cet événeme...

Water Warriors, vegetable gardens

Du langage de l'eau au langage du cœur

Le programme Initiatives pour la terre, la vie et la paix (ILLP) d'I&C vise à mieux comprendre la corrélation entre dégradation des terres et sécurité humaine durable. En 2020, ce programme a permis ...

Irina Fedorenko CDES 2020 screenshot

Dialogue de Caux sur l'environnement et la sécurité

Le Dialogue de Caux sur l'environnement et la sécurité a frappé fort pour sa première édition en ligne, avec plus de 15 sessions et 450 participant-e-s cumulé-e-s. Les expert-e-s ont discuté des liens...

Summer Academy 2020 screenshot participants cropped credit: Alan Channer

Académie d'été 2020 : de vastes possibilités pour l'avenir

Les réactions enthousiastes des participant-e-s à l'Académie d'été 2020 sur la Terre, le Climat et la Sécurité ont justifié la décision difficile qui avait été prise d’effectuer la formation en ligne....

CDLS 2019 Chau Duncan

Réinventer la roue : Le modèle d'investissement régénérateur d'Earthbanc

Chau Tang-Duncan, co-fondatrice et directrice opérationnelle d'Earthbanc, vient régulièrement à Caux depuis 2010, où elle a commencé à s’approprier le rôle qu'elle pouvait jouer pour relier les person...

Karina Cheah

Surmonter les défis des groupes de dialogue en ligne

Je n'ai jamais été à Caux. C'était la pensée qui me revenait à l’idée de co-animer un groupe de parole en ligne dans le cadre du Dialogue de Caux sur l'Environnement et la Sécurité. Et je n'avais jama...

CDES teaser theme square FR

"La terre et la sécurité en Afrique subsaharienne: évaluer les risques et chercher une réponse"

Dans le cadre du Caux Forum Online 2020, la fondation Initiatives et Changement Suisse et le Département fédéral suisse des affaires étrangères (Division de la sécurité humaine) ont organisé une vidéo...

Tony Rinaudo

Tony Rinaudo : Pour un meilleur avenir au Niger

Pourquoi un agriculteur australien qui s'est installé en Afrique dans les années 1980 serait-il appelé le "créateur de forêts" ? Tony Rinaudo, conseiller de World Vision Australia pour l'action climat...