Prêter une plus grande attention aux liens entre environnement et sécurité

Dialogue de Caux sur l'environnement et la sécurité 2020

19/07/2021

 

La sécurité alimentaire est une clé pour comprendre le lien complexe entre le climat et la sécurité, expliqua Dhanasree Jayaram, professeure assistante au département de géopolitique et de relations internationales de la Manipal Academy of Higher Education (MAHE). Elle intervenait lors du Dialogue de Caux sur l'environnement et la sécurité (CDES) qui eut lieu cette année. Dhanasree Jayaram, qui est également co-coordinatrice du Centre d'études climatiques de MAHE, est membre du CDES depuis qu’elle a participé en 2019 à l'Académie d'été sur la terre, la sécurité et le climat. Cette année, elle prit la parole lors de la séance plénière intitulée « Financement du climat : catalyseur de solutions holistiques ».

Dhansaree Jayaram

Les changements environnementaux ont souvent un impact plus important sur les économies très dépendantes de l'agriculture, expliqua Dhanasree Jayaram lors de son intervention. Selon elle, « la sécurité alimentaire est intrinsèquement liée aux moyens de subsistance et à la sécurité de l'emploi des agriculteurs ». Dhanasree Jayaram prit l’exemple du système public népalais qui met trop l'accent sur le riz dans ses stratégies d'approvisionnement alimentaire. Le riz étant une culture particulièrement gourmande en eau, en faire la première ressource alimentaire conduit à une consommation d’eau excessive, ce qui provoque des situations de sécheresse et une politique « déséquilibrée » au sein d'une population déjà vulnérable.

D’après D. Jayaram, le manque de compréhension et de recherche universitaire sur le sujet explique en partie pourquoi les problèmes de sécurité alimentaire sont si difficiles à résoudre. De même, on étudie trop peu l’impact des conflits violents, en particulier sur la dégradation de l'environnement. Pour Dhanasree Jayaram, il faut mettre en place des solutions « structurelles », car l’approche structurelle « pèse moins sur les individu-e-s les plus vulnérables et ayant le moins accès aux ressources ». On ne peut pas s'attendre à ce que les agricultrices et agriculteurs, qui « travaillent pour subvenir suffisamment à leurs besoins », s'impliquent automatiquement.

Une approche structurelle doit impliquer non seulement les grandes institutions, comme les Nations unies ou la Banque mondiale, mais aussi les start-ups qui disposent des ressources nécessaires pour soutenir et aider les communautés au plus près du terrain. Comme l’expliqua D. Jayaram, il y a déjà de nombreuses initiatives individuelles, mais les problématiques structurelles continuent de mettre « les acteurs et actrices et les actions à grande échelle sur la touche et [font] peser une charge trop lourde sur les individu-e-s ». Elle donna pour exemple les manquements dans l'allocation des ressources institutionnelles, manquements qui peuvent empêcher les communautés de les utiliser efficacement pour adapter et transformer leurs systèmes. Voici un domaine dans lequel les institutions peuvent s'impliquer, en essayant de comprendre de quels manquements il s’agit et comment les résoudre afin de mieux allouer les ressources.

La Banque africaine de développement utilise plusieurs modèles pour combler ces manquements, organisant notamment des appels à propositions spécifiques pour des projets à petite échelle menés par des organisations issues de la société civile et d'ONG, expliqua Gareth Phillips, directeur de la division Financement climatique et environnemental de la Banque. Ces appels à propositions sont lancés par le Fonds pour le changement climatique de la Banque – un fonds en pleine expansion. La Banque a également lancé le Mécanisme des avantages de l'adaptation, qui sera « destiné aux projets d'adaptation à petite échelle, spécifiques au contexte » et développés par des groupes communautaires. L’objectif de ce Mécanisme est de certifier les bénéfices environnementaux, sociaux et économiques d’une adaptation transformatrice au changement climatique, en réduisant les risques et en encourageant de tels investissements.

La sécurité alimentaire et l'adaptation transformatrice ne sont que quelques-unes des façons d'étudier la sécurité dans le contexte de la dégradation de l'environnement. Il est possible de faire des recherches sur les nombreuses connexions existantes afin de mieux les comprendre et de résoudre les situations difficiles, par exemple au Népal ou dans d'autres économies dépendantes de l'agriculture. Néanmoins, tant que ces connexions ne seront pas pleinement comprises et prises en charge d’un point de vue institutionnel, nous devrons continuer à nous tourner vers les individus pour mener des recherches sur ces sujets et les porter à l’attention du plus grand nombre.

 

Vous souhaitez participer au Dialogue de Caux sur l'environnement et la sécurité 2021?

 

INSCRIVEZ-VOUS

 

______________________________________________________________________________________________

 

 

Regardez la rediffusion de la plénière sur Le financement du climat : catalyseur de solutions holistiques : 

Featured Story
On

sur le même thème

Summer Academy 2021 screenshot square

Créer un réseau de personnes capables de résoudre les problèmes pour construire un avenir sûr et durable

L'Académie d'été sur le climat, la terre et la sécurité 2021 a réuni 29 participants de 20 pays. De l'Égypte et du Sénégal aux États-Unis et à la Thaïlande, les fenêtres de Zoom se sont ouvertes penda...

Salima Mahamoudou 21 July 2021 FDFA workshop CDES 2021

Refaire un monde en péril

Le Dialogue de Caux sur l'Environnement et la Sécurité (CDES) 2021 s'est déroulé en ligne du 20 au 30 juillet, pour la deuxième année consécutive, comprenant trois plénières ouvertes et sept ateliers....

CL 2021 Hope square

Un voyage de l'incertitude à la possibilité

La conférence Leadership créatif 2021 a emmené les participants dans un voyage de six jours « de l’incertitude à la possibilité ». Du 25 au 31 juillet, 150 participants en ligne vivant dans plus de 50...

FDFA Baobabcowherd-1 Noah Elhardt through WikiCommons square with logos

Une voie vers la paix et la prospérité en Afrique de l’Ouest et du centre

Dans le cadre du partenariat qui les lie, la Fondation Initiatives et Changement Suisse (I&C) et le Département fédéral suisse des affaires étrangères (Division Paix et droits de l’homme) ont organisé...

LPM report 2021 square

Des bâtisseurs et bâtisseuses de la paix en devenir

« Je suis très heureuse d'avoir participé au cours Devenir un-e artisan-e de paix. Nous avons appris les vraies couleurs de l'islam ! » écrit Nma Dahir, 18 ans, diplômée du lycée d'Erbil, capitale de ...

Choir Musical Stories

Histoires de Caux en musique

« Quelle magnifique présentation d'histoires et de musique », a commenté un participant du seul événement en personne du Caux Forum Online 2021 qui a eu lieu le 1 août 2021 dans le Hall principal du C...

ICBE 2021 square white background

Les entreprises durables ont besoin d'un objectif plus grand que le simple profit

« Les entreprises et les industries ont besoin d'un objectif allant au-delà du profit », a déclaré Sunil Mathur, le directeur général de Siemens Inde et Asie du Sud, avant de poursuivre : « Les object...

CDES CDLS 2018 credit: Leela Channer

Une décennie de Dialogues de Caux: Impact et recommandations

Ce rapport, rédigé par Alan Channer et rendu possible grâce au soutien du Département fédéral des affaires étrangères suisse (DFAE), revient sur une décennie de Dialogues de Caux sur l'environnement e...

Stephanie Buri and Nick Foster Opening Ceremony Caux Forum 2021

Cérémonie d'ouverture du Caux Forum Online 2021: perspectives suisses sur la paix

Le 5 juillet, le Caux Forum Online 2021 s'est ouvert avec un panel intitulé "La paix : perspectives suisses hier, aujourd’hui et demain" qui célébrait le 75ème anniversaire de Caux en tant que centre ...

Shrouk Gamal

« Une meilleure version de moi-même »

« La conférence m'a montré à quel point j'aime faire la connaissance de nouvelles personnes. Les participant-e-s à notre groupe de dialogue m'ont posé des questions qu'on ne m'avait jamais posées aup...

ZimbaWomen credit: ZimbaWomen

Construire une économie durable avec l'entrepreneuriat féminin

Peace N. Kuteesa, co-fondatrice de Zimba Women, est convaincue de l'importance de fournir aux femmes les outils et les ressources nécessaires pour participer à l’économie et développer leurs communaut...

Hani Abou Fadel

« Ce sont les histoires qui façonnent les êtres humains »

« Cette conférence extraordinaire m'a permis d'être plus ambitieux, plus honnête intellectuellement et plus coherent avec moi-même» dit Hani Abou Fadel du Liban après sa participation à la conférence ...

Harmen van Dijk

Comment poursuivre le développement personnel : « Il suffit de commencer quelque part ! »

Pourquoi un diplomate met-il sa carrière en péril et abandonne-t-il un poste prestigieux pour faire quelque chose de complètement différent ? Découvrez ce qui a poussé Harmen van Dijk à quitter le ser...

CDES 2020 IofC Bards meditation bowl square

Faire la différence face à la crise climatique, tout un art !

« Les artistes sont particulièrement bien placé-e-s pour faire face aux défis climatiques, pour réinventer le monde et créer une nouvelle narration, » déclare Sveinung Nygaard (Sven), compositeur et m...