De jeunes musulman-e-s européen-ne-s artisans de paix

Temps forts de Devenir un-e artisan-e de paix

25/07/2018

De jeunes musulman-e-s et non musulman-es venant de Belgique, de France, d’Allemagne, d’Italie, des Pays-Bas, d’Espagne, de Suède, de Suisse, de Turquie et du Royaume-Uni ont participé au mois de juillet à la formation « Devenir artisan de paix » au Caux Palace.

L’Imam de Londres Ajmal Masroor avait été invité à donner cette formation. Il a commencé par poser les trois questions suivantes aux participant-e-s : « Acceptez-vous l’Europe comme votre pays ? Acceptez-vous les Européens comme votre peuple ? Êtes-vous prêts à tout faire pour le bien-être de l’Europe et de son peuple ? »

Il a continué ainsi : « Si votre réponse à ces trois questions n’est pas un « oui » catégorique, il y a un problème. Si vous avez le moindre doute sur votre appartenance, il y a un problème. Si vous n’êtes pas sûrs de votre rôle et de vos responsabilités envers les autres citoyens et vos voisins, il y a un problème. Les musulmans font partie de l’Europe, et la destinée de l’Europe est directement liée à celle des musulmans européens. On peut être européen et musulman, et les musulmans qui vivent en Europe ont le devoir de contribuer à son bien-être. L’objectif de cette formation est d’aider les jeunes musulmans à embrasser cette réalité et à changer ce paradigme. »

De nombreux et nombreuses musulman-e-s européen-ne-s de deuxième génération font face à une double situation de tension. L’une entre la culture dans laquelle ils ont été élevés et les attentes de leurs parents qui ont grandi dans une autre culture. L’autre avec le sentiment que leur religion n’est pas totalement acceptée - et par conséquent, qu’ils et elles ne sont pas totalement accepté-e-s - par la culture au sein de laquelle ils se sentent appartenir.

La réponse de Masroor est de les aider à devenir complètement sûr-e-s de leur double identité européenne et musulmane, en embrassant l’idée qu’être musulman-e, c’est être un-e artisan-e de paix, quelqu’un qui contribue activement à la communauté et rassemble les gens.

La formation de cinq jours s’est centrée sur les principes islamiques de la consolidation de la paix, et sur l’étude des textes islamiques et leur application. Les sujets principaux explorés étaient les suivants : l’approche du prophète Mohammed en matière de consolidation de la paix, la loi islamique et ses objectifs, l’éthique du désaccord, les caractéristiques d’un-e artisan-e de paix, la guerre et la paix, la violence et l’extrémisme, et la paix intérieure.

Le soir, des séances supplémentaires ouvertes à tous au Caux Palace ont permis d’aborder les sujets suivants : comment gérer les relations, développer l’intelligence émotionnelle et apprendre à gérer la colère.

Un participant a déclaré à propos de la formation : « J’ai appris à réconcilier ma religion et mon identité sans avoir à choisir». Un autre a écrit : « Cela a été incroyablement enrichissant d’en apprendre plus sur le pilier central basé sur la paix et l’amour de ma religion, et de comprendre à quel point il s’agit d’un enseignement inclusif, contrairement à tout ce que j’ai entendu dire en grandissant». Et un autre a ajouté : « Aider à servir le dîner était une très bonne idée, car il est important pour les jeunes musulmans d’interagir et d’être reconnus par les personnes respectueuses et ouvertes d’esprit qui viennent à Caux». Et un autre a conclu sur un ton de défit : « Si vous n’êtes pas en paix avec vous-même, vous ne pouvez pas être un artisan de paix ! »

Après la formation, tout le groupe a pris part à la conférence « Pour relancer une Europe inachevée ».

L'Imam Masroor a été invité à redonner la formation « Devenir un artisan de paix » l’été prochain, en association avec la conférence « Former les artisans de paix », qui fait partie d’un programme à long terme visant à former un grand nombre de jeunes artisans de paix musulmans en formant les personnes qui assureront cette formation dans différents pays européens.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Peter Riddell à l’adresse suivante : peter.riddell@iofc.org ou  consultez ici.

Par Peter Riddell

Featured Story
Off

sur le même thème

Tools for Changemakers 2019

Des outils pour les acteurs et actrices du changement 2019

La première édition de la conférence « Des outils pour les acteurs et actrices du changement » s’est déroulée du 14 au 18 juillet 2019 au Caux Forum. Elle s’est appuyée sur les conclusions de la confé...

YAP

Pour relancer une Europe inachevée 2018 - Temps forts

Les temps forts de Pour relancer une Europe inachevée 2018 en vidéo...

AEUB 2018

Etre journaliste dans un pays en guerre

Quel est le rôle des journalistes dans un pays en guerre ? Question difficile à laquelle le journaliste ukrainien Oleksiy Matsuka et bon nombre de ses confrères et consœurs tentent de répondre au quot...

AEUB opening ceremony

Voir la personne derrière l’extrémiste

Raconter des histoires – telle est la vocation du Forum qui se tient chaque été à Caux. Cette année, l'une des histoires les plus dramatiques que nous ayons entendues a été racontée par l'ancien néona...