Un voyage et non une destination

CPLP Talks 7 – La paix intérieure en temps de crise

06/09/2021
Zeindab Dilati

 

 

Un an après l'explosion dévastatrice de Beyrouth, nous rencontrons Zeinab Dilati (également connue sous le nom de Zee) qui a participé au Programme de Caux pour la paix et le leadership en 2017, 2018 et 2019 en tant que participante, thérapeute et membre de l’équipe. Zee, dont la famille est originaire du Liban et de la Côte d'Ivoire, nous parle depuis Beyrouth.

 

Parlez-nous de la situation actuelle au Liban.

Honnêtement, les choses ne s'améliorent pas. La situation se dégrade de plus en plus, les besoins fondamentaux tels que l'électricité, les médicaments, les transports et les produits de première nécessité ne sont pas accessibles. La vie normale me manque. Quand on se promène en ville, on voit que les habitant-e-s sont déprimé-e-s. La plupart ont perdu l'espoir et doivent se contenter de peu. Nous nous sommes habitué-e-s à faire la queue pendant de longues heures à la station-service ou à la boulangerie. Pourquoi cette situation est-elle normalisée ? L'explosion a été le début de nombreux problèmes. Les choses se sont effondrées et nous sommes depuis pris-es dans une spirale.

 

Cela semble vraiment difficile. Comment gérez-vous personnellement cette crise ?

Je me sens fatiguée à plusieurs niveaux. Je ne dors pas bien, car les coupures de courant sont fréquentes pendant les canicules. Par conséquent, je ne suis pas aussi productive que je pourrais l'être au travail. Je me sens également un peu détachée de tout. Avant l’explosion, j'avais l'habitude de rendre visite à ma famille dans le sud du Liban chaque week-end. Dernièrement, je n'ai pas pu le faire aussi souvent parce que les transports sont chaotiques. Mentalement, je me sens dans un trou noir, comme coincée. Tous mes rêves, mes plans et mes ambitions semblent irréalisables pour le moment. Comment pouvons-nous poursuivre nos rêves si nous devons nous demander chaque jour comment nous rendre sur notre lieu de travail ?

 

Au milieu de tout ce chaos, parvenez-vous à trouver quelque paix intérieure ? Qu’est-ce qui vous procure un sentiment de paix ?

La semaine dernière, nous avons eu une coupure de courant de 36 heures. Nous étions dans le noir, nous ne pouvions pas recharger nos téléphones et nous avons dû jeter toute la nourriture qui se trouvait dans le réfrigérateur. Mon partenaire et moi avons allumé des bougies et fait de l'art, car il n'y avait rien d'autre à faire. À un moment, nous nous sommes regardés et avons réalisé que c'était plutôt romantique ! C'était un moment agréable qui a contribué à me remonter le moral.

Au quotidien, la méditation et des techniques de respiration  m’aident à faire face aux événements. J’essaie également de dormir le plus possible. J’essaie aussi de m’accorder des « temps calmes ». Récemment, j’ai vécu des moments de profonde quiétude. C'était extraordinaire. D'un autre côté, regarder des séries télévisées m'aide aussi beaucoup. Elles me changent les idées et me font rire. C'est toujours important de rire !

Je dois être cohérente avec ces pratiques, car même lorsque je suis remplie d'espoir ou inspirée, il ne faut parfois pas bien longtemps pour que la réalité ne me rattrape. Il est si difficile de rester positive et de maintenir une paix intérieure tout en traversant cette crise. Je me demande également si nous pouvons réellement atteindre la paix intérieure. J'ai l'impression que c'est un voyage plus qu’une destination que je suis en train de faire.

 

Y a-t-il des expériences de votre séjour à Caux qui vous aident à rester en paix ?

Je me souviens d'une conversation avec Rainer Gude à Caux. Je lui ai dit que j'avais peur de prendre des décisions lorsque je ne savais pas ce qui m'attendait. Il m’a répondu quelque chose qui m'a marquée. Il m'a montré que la Zee d'aujourd'hui marchait sur le chemin de la vie. Elle veut atteindre une destination précise. Pour y parvenir, elle peut emprunter le chemin le plus court et le plus facile, mais il arrive parfois que des événements l'obligent à prendre un chemin plus long et parsemé d’embûches. Cela ne signifie pas qu'elle n'atteindra pas la destination qu'elle s’était fixée au départ. Je vois maintenant que les chemins difficiles peuvent  donner un goût meilleur à notre accomplissement et me construire en tant que personne.

 

Avez-vous des réflexions ou des leçons à tirer sur la paix intérieure dans les périodes troublées ?

J'ai appris à faire de mon mieux, à être présente, à prendre soin de moi et à m'assurer que je vais bien, car ce n'est qu'alors que je peux sortir et aider les autres. Un arbre malade ne portera pas de bons fruits. Atteindre la paix intérieure dans cette situation de crise signifie consacrer beaucoup plus de temps et d'efforts à soi-même et répandre cette paix par la suite.

 

Zeinab Dilati

Zeinab Dilati, alias Zee, est une militante féministe, mentor, et qui œuvre au soutien psychosocial. Elle fait partie de l'équipe CPLP depuis deux ans. Pour elle, Caux est l'un des meilleurs endroits au monde capable d’offrir un espace sûr à des personnes d'horizons différents afin qu'elles puissent partager, écouter et finalement comprendre et apprendre davantage les unes des autres. Elle est convaincue que la clé pour devenir un grand leader est l'empathie et la prise d'initiative, que ce soit à un niveau personnel ou dans le monde qui nous entoure.

 

 

 

_______________________________________________________________________________________________

 

 

Si vous voulez écouter  des jeunes du monde entier partager leur expérience sur la paix intérieure en temps de crise et vous engager auprès de ces jeunes , rejoignez-nous lors des prochains CPLP Talks le samedi 18 septembre 2021 à 13h00 GMT.

 

INSCRIVEZ-VOUS

 

 

Featured Story
Off

sur le même thème

Valentina CPLP Talks 6

« Comment parler de paix ? »

« Comment parler de paix dans ce qui ressemble au pays le plus inégalitaire d'Amérique latine ? Comment générer un développement social et durable dans un pays où la guerre interne fait rage depuis pl...

Manuela Garay 2021

« J'ai le sentiment de contribuer à un monde meilleur. »

Manuela Garay du Canada a participé au Programme de Caux pour la paix et le leadership en 2017 et réfléchit à l'impact que sa participation a eu sur elle et sur sa perspective de la vie et des autres ...

We love from Packages

We Love From: Avoir un effet positif sur la vie de quelqu'un d'autre

« Je n'aurais jamais pensé qu'avec une simple feuille de papier, un crayon et un peu de temps, on pouvait vraiment avoir un effet positif sur la vie de quelqu'un d'autre. » - Georgina Flores et Lorena...

Une question me hantait : « Suis-je en sécurité ? »

« J'aimerais que notre monde dispose de plus d'espaces sûrs pour les femmes et les hommes, afin de travailler ensemble à la construction de communautés au sein desquelles chacun-e puisse se sentir en ...

Men, Paula Mariane 2019.jpg

Une discussion entre hommes autour des thématiques de la dynamique des genres et de la sécurité

Comment pouvons-nous tous contribuer à créer un sentiment de sécurité pour tous au sein de nos communautés ? L'équipe de CPLP Talks a organisé un espace de dialogue où elle a demandé aux hommes leur ...

CPLP Tino

Etre bien dans ma peau

« C’est désormais une autre image que je vois de moi dans le miroir, Je me sens de plus en plus à l'aise dans ma peau. » - Tinotenda Dean Nyota est originaire de Gweru, au Zimbabwe et participe en 201...

CPLP Charlotte Rémié

Le meilleur de deux cultures

« J’avais de la chance de pouvoir prendre le meilleur de ces deux cultures. » - Charlotte Rémié a découvert Initiatives et Changement pour la première fois en 2012 grâce à ses parents. C’est pourtant...

CL Maria Romero Project Colombia hut

A vous de trouver votre propre style de leadership

« J'ai réalisé que je pouvais m’engager et agir pour un monde meilleur. » - C’est lors de sa participation au Caux Interns Programme (aujourd'hui connu comme Programme de Caux pour la paix et le leade...

Abeda Nasrat CPLP

«Afghanistan m'a donné des racines et le Danemark des ailes»

Abeda Nasrat est âgée de deux ans lorsqu’elle arrive au Danemark en tant que réfugiée afghane. Actuellement, elle étudie le droit à l'université de Copenhague et travaille comme étudiante assistante à...

Sebastian Hasse CPLP

Culture, origines et liberté

"La rencontre de personnes ayant des racines culturelles différentes des miennes m'a questionné et m'a submergé à maintes reprises. Mais ce sont précisément ces rencontres qui m'ont permis de grandir ...

Harshani Bathwadana Sri Lanka

Avoir le courage d'apporter de l'espoir

Originaire du Sri Lanka, Harshani Bathwadana raconte comment elle a trouvé le courage d'apporter de l'espoir à des milliers de jeunes filles en contribuant à leur éducation....

Redempta CPLP Talks 1

Libérer les filles pour qu'elles puissent étudier

«Il y a un acte de compassion qui continue à avoir une influence immense sur mon existence.» -Originaire de Nakuru au Kenya, Redempta Muibu raconte comment sa participation en 2015 au programme de Cau...

Sara Taleb

Le Liban mérite mieux

Le 4 août 2020, l’explosion qui s’est malheureusement produite à Beyrouth, la capitale libanaise, a choqué le monde entier. L’explosion a ravagé la ville, faisant de nombreuses victimes et des dégâts ...

Antoine Chelala

Par-delà les décombres : les blessures invisibles de Beyrouth

Cette série a pour objectif de partager les réflexions et les actions courageuses prises par des jeunes du monde entier, à commencer par nos amis de Beyrouth qui ont fait preuve d'un courage et d'une ...