Comment poursuivre le développement personnel : « Il suffit de commencer quelque part ! »

Par Elodie Malbois

16/05/2021
Harmen van Dijk

 

Harmen van Dijk

Harmen van Dijk a travaillé à La Haye, à La Paz (Bolivie) et à Berlin avant de quitter la diplomatie néerlandaise et de réaliser son rêve de devenir coach. Passionné de politique spirituelle, il veut aujourd’hui contribuer à la paix mondiale en faisant le lien entre personnel et professionnel. 

Mais pourquoi un diplomate abandonne-t-il sa carrière et un poste prestigieux pour faire quelque chose de radicalement différent ?

Quand Harmen van Dijk intervint lors de la conférence en ligne sur le leadership créatif en juillet 2020, il fut étonné de voir la facilité avec laquelle les jeunes participant-e-s comprenaient que spiritualité et politique allaient de pair. Lorsqu’il était diplomate, il avait l'habitude de penser que les deux n'avaient rien à voir l'une avec l'autre, mais il était clair pour les personnes assistant au webinaire que, pour pouvoir évoluer en tant qu'espèce, nous devons aussi tous évoluer sur le plan personnel. « Avant, j’avais l’impression d’être le seul à penser ainsi, raconte-t-il, et cela m’a inspiré et touché de voir que c'était une évidence pour le groupe ».

Dès son plus jeune âge, Harmen van Dijk savait qu'il voulait œuvrer en faveur de la paix dans le monde. Enfant, il vécut aux Caraïbes. Lorsqu'il revint aux Pays-Bas, vers l'âge de 10 ans, il prit conscience qu'il était un citoyen du monde et qu'il voulait non seulement rapprocher les gens les uns des autres, mais aussi contribuer à améliorer leur compréhension mutuelle. Il étudia donc le droit international et se lança dans une carrière de diplomate.

Cela m’a inspiré et touché de voir que c'était une évidence pour le groupe.

À peu près à la même époque, il entama un cheminement spirituel, suivant avec sa femme des cours de méditation et développant certaines pratiques spirituelles. Mais il gardait cette dimension de son existence complètement séparée de sa sphère professionnelle. Il était intuitivement attiré par le spirituel, mais son esprit rationnel était sceptique quant à la manière d'intégrer la pleine conscience ou d’autres pratiques plus profondes dans le monde diplomatique.

À la suite d’une mission en Bolivie, il fut envoyé en Allemagne. Sa carrière était en bonne voie, mais, après douze années passées au sein du ministère néerlandais des Affaires étrangères, il eut envie d'autre chose. Au risque de mettre sa carrière en péril, il décida de prendre une année sabbatique, pour passer du temps avec ses enfants et avoir une vision plus claire de ce qu'il voulait faire ensuite. Il emmenait sa fille à l'école, puis allait dans un café, où il rédigeait son journal pendant des heures. Progressivement, il finit par réaliser qu'il ne voulait pas redevenir diplomate. Ce fut une période de profonde incertitude.

Heureusement, son voisin l'accompagna dans ce cheminement et lui enseigna le pouvoir de dire « non ». Jusque-là, il n'avait jamais vraiment été à l'encontre des attentes des autres et il dut comprendre qu'il n'y avait aucun mal à simplement dire « non », même lorsqu’il s’agissait d’une opportunité de carrière apparemment extraordinaire. Au cours de cette année-là, Harmen van Dijk ouvrit la porte de la créativité, apprit à demander de l’aide et, lentement, concrétisa son nouveau rêve. Peu à peu, il se rendit compte qu'il voulait suivre une formation de coach afin de mettre en œuvre ces compétences dans un nouvel emploi, celui de manager.

Commencez quelque part, tout simplement !

À sa grande surprise, il aima tellement le coaching qu'il commença à coacher des personnes et à en vivre. De plus, sa nouvelle formation lui permit de vivre au plus près de la nature, rêve qui était incompatible avec un travail de bureau. Il se mit alors à coacher ses clients en extérieur. Au fur et à mesure qu'il acquit de l'expérience, il commença à voir que chaque personne est, par essence, un leader transformationnel.

« Voir les yeux de mes clients s'illuminer lorsqu'ils trouvent leur propre réponse à une question pertinente ou à un désir profond de leur existence, qu'ils défont des schémas profondément ancrés en eux ou qu'ils se reconnectent à leur véritable passion et à leur mission est une expérience tout simplement incroyable », explique van Dijk. Être le témoin d'une telle grandeur le rend humble et reconnaissant et l’encourage à continuer à créer des espaces pour que les gens puissent découvrir et réaliser leur véritable potentiel.

Désormais, son développement personnel et son développement professionnel sont en phase. « J’ai compris que non seulement les deux peuvent aller de pair, mais aussi qu'ils le doivent, déclare-t-il. Pour que l'humanité puisse véritablement avancer et passer au niveau supérieur, nous n'avons d'autre choix que de regarder en nous-mêmes et grandir sur le plan personnel ».

Après avoir développé ces dernières années ses compétences de coach, il ressent désormais l'urgence d'avoir un impact. Il est retourné à sa mission d'œuvrer en faveur de la paix dans le monde, mais, cette fois-ci, il a développé une approche complémentaire. Il a déjà commencé à animer des conversations sur la politique consciente, mais il explique que ce n'est qu'un début.

N'oubliez pas que même si vous vous perdez en chemin, il y aura toujours une porte de sortie. Vous devez simplement avoir confiance. 

À tous ceux qui veulent combler le fossé entre vie personnelle et vie professionnelle, il donne le conseil suivant : « Commencez quelque part, tout simplement ». Votre situation actuelle peut vous sembler affreuse, mais, en réalité, c’est l'endroit idéal pour démarrer. C’est à partir de là que vous pourrez aller à l'étape suivante et vous rapprocher de votre objectif. « N'oubliez pas que même si vous vous perdez en chemin, il y aura toujours une porte de sortie », rappelle Harmen van Dijk. Cette porte de sortie apparaîtra d’elle-même. Vous devez simplement avoir confiance. »

 

Vous souhaitez en savoir plus sur la conférence sur le leadership créatif 2021 ? L'édition 2021 sera une excellente occasion de rencontrer de jeunes voix du monde entier et de découvrir comment passer de l'incertitude à la possibilité !

Restez connecté-e-s pour les inscriptions à partir du 1 juin!

 

 

Featured Story
Off
Event Categories
Creative Leadership Caux Forum

sur le même thème

Summer Academy 2021 screenshot square

Créer un réseau de personnes capables de résoudre les problèmes pour construire un avenir sûr et durable

L'Académie d'été sur le climat, la terre et la sécurité 2021 a réuni 29 participants de 20 pays. De l'Égypte et du Sénégal aux États-Unis et à la Thaïlande, les fenêtres de Zoom se sont ouvertes penda...

Salima Mahamoudou 21 July 2021 FDFA workshop CDES 2021

Refaire un monde en péril

Le Dialogue de Caux sur l'Environnement et la Sécurité (CDES) 2021 s'est déroulé en ligne du 20 au 30 juillet, pour la deuxième année consécutive, comprenant trois plénières ouvertes et sept ateliers....

CL 2021 Hope square

Un voyage de l'incertitude à la possibilité

La conférence Leadership créatif 2021 a emmené les participants dans un voyage de six jours « de l’incertitude à la possibilité ». Du 25 au 31 juillet, 150 participants en ligne vivant dans plus de 50...

FDFA Baobabcowherd-1 Noah Elhardt through WikiCommons square with logos

Une voie vers la paix et la prospérité en Afrique de l’Ouest et du centre

Dans le cadre du partenariat qui les lie, la Fondation Initiatives et Changement Suisse (I&C) et le Département fédéral suisse des affaires étrangères (Division Paix et droits de l’homme) ont organisé...

LPM report 2021 square

Des bâtisseurs et bâtisseuses de la paix en devenir

« Je suis très heureuse d'avoir participé au cours Devenir un-e artisan-e de paix. Nous avons appris les vraies couleurs de l'islam ! » écrit Nma Dahir, 18 ans, diplômée du lycée d'Erbil, capitale de ...

Choir Musical Stories

Histoires de Caux en musique

« Quelle magnifique présentation d'histoires et de musique », a commenté un participant du seul événement en personne du Caux Forum Online 2021 qui a eu lieu le 1 août 2021 dans le Hall principal du C...

Betty Nabuto

« Merci d’avoir fait venir Caux jusqu’à nous ! »

« Je ne suis jamais allée à Caux en raison de problèmes de visa. Lorsque j'ai reçu un courriel me demandant quel était l'impact de la conférence, c’est tout naturellement que j'ai répondu : Merci d’av...

ICBE 2021 square white background

Les entreprises durables ont besoin d'un objectif plus grand que le simple profit

« Les entreprises et les industries ont besoin d'un objectif allant au-delà du profit », a déclaré Sunil Mathur, le directeur général de Siemens Inde et Asie du Sud, avant de poursuivre : « Les object...

Stephanie Buri and Nick Foster Opening Ceremony Caux Forum 2021

Cérémonie d'ouverture du Caux Forum Online 2021: perspectives suisses sur la paix

Le 5 juillet, le Caux Forum Online 2021 s'est ouvert avec un panel intitulé "La paix : perspectives suisses hier, aujourd’hui et demain" qui célébrait le 75ème anniversaire de Caux en tant que centre ...

Dhanasree Jayaram CDES 2020

Prêter une plus grande attention aux liens entre environnement et sécurité

La sécurité alimentaire est une clé pour comprendre le lien complexe entre le climat et la sécurité, expliqua Dhanasree Jayaram, professeure assistante au département de géopolitique et de relations i...

Shrouk Gamal

« Une meilleure version de moi-même »

« La conférence m'a montré à quel point j'aime faire la connaissance de nouvelles personnes. Les participant-e-s à notre groupe de dialogue m'ont posé des questions qu'on ne m'avait jamais posées aup...

ZimbaWomen credit: ZimbaWomen

Construire une économie durable avec l'entrepreneuriat féminin

Peace N. Kuteesa, co-fondatrice de Zimba Women, est convaincue de l'importance de fournir aux femmes les outils et les ressources nécessaires pour participer à l’économie et développer leurs communaut...

Manuela Garay 2021

« J'ai le sentiment de contribuer à un monde meilleur. »

Manuela Garay du Canada a participé au Programme de Caux pour la paix et le leadership en 2017 et réfléchit à l'impact que sa participation a eu sur elle et sur sa perspective de la vie et des autres ...

Hani Abou Fadel

« Ce sont les histoires qui façonnent les êtres humains »

« Cette conférence extraordinaire m'a permis d'être plus ambitieux, plus honnête intellectuellement et plus coherent avec moi-même» dit Hani Abou Fadel du Liban après sa participation à la conférence ...

We love from Packages

We Love From: Avoir un effet positif sur la vie de quelqu'un d'autre

« Je n'aurais jamais pensé qu'avec une simple feuille de papier, un crayon et un peu de temps, on pouvait vraiment avoir un effet positif sur la vie de quelqu'un d'autre. » - Georgina Flores et Lorena...