1983: Folker et Monica Mittag – Trouvés dans la traduction

Par Monica et Folker Mittag

16/08/2021
Folker and Monica Mittag wedding

 

Le mariage de Folker et Monica Mittag en avril 1983 est le résultat d'une rencontre à Caux « qui a changé nos vies pour toujours ». Folker était un homme d'affaires allemand, Monica une interprète suisse. Ils écrivent :

 

Monica

von Orelli wedding 1946 Caux
Le mariage des parents de Monica à Caux, 1946

 Mes parents, Konrad et Marlies von Orelli, se sont mariés à Caux à la fin de la première conférence en 1946. Enfants, nous y avons passé presque toutes nos vacances, jouant avec des enfants de nombreux pays. Ce faisant, nous avons appris l'anglais et interprété pour ceux qui ne se comprenaient pas. C'était une enfance extraordinaire, avec un certain nombre de mamans d'adoption qui s'occupaient de ma sœur et de moi lorsque mes parents voyageaient pour le Réarmement moral (aujourd'hui Initiatives et Changement).

Lorsque j'étais adolescente, mon père m'a emmenée pour la première fois dans la cabine des interprètes. Il avait dû lui-même se jeter à l'eau lorsqu'il avait fallu traduire lors des conférences de Caux et qu'il n'y avait pas encore de professionnels pour cette tâche.

Il avait donc fait de son mieux et pensait que je serais capable d'en faire autant.

J'ai donc appris sur le tas à interpréter simultanément, avec seulement une demi-phrase de retard sur l'orateur. Plus tard, j'ai étudié l'interprétariat et j'ai appris à restituer le sens plutôt que les mots. C'est ce qui me fascine toujours : essayer de comprendre l'esprit de l'orateur ou de l'oratrice et faire passer son message à mes auditeurs et auditrices aussi clairement que lui le fait pour les sien-ne-s.

Les années suivantes, j'ai passé toutes les conférences à Caux à interpréter et à constituer une équipe capable de travailler dans différentes langues.

C'est ce qui me fascine toujours : essayer de comprendre l'esprit de l'orateur ou de l'oratrice et faire passer son message à mes auditeurs et auditrices aussi clairement que lui le fait pour les sien-ne-s.

 

Folker and Monica Mittag wedding with Marlies and Konrad von Orelli
Monica et Folker le jour de leur mariage avec Marlies et Konrad von Orelli

 

Folker

Comme souvent auparavant, j'ai été invité à la conférence industrielle pendant l'été à Caux. Je me réjouissais de rencontrer des amis de nombreuses régions du monde et j'ai été accueilli par l'un d'entre eux, Konrad von Orelli.

Lors de la réunion principale du lendemain matin, j'étais intéressé par un discours en anglais. Comme d'habitude, j'ai utilisé les écouteurs, de sorte que je pouvais entendre la traduction allemande dans une oreille tout en écoutant l'orateur avec l'autre oreille. Je voulais vérifier l'exactitude du travail de l'interprète.

Lorsque l'orateur a commencé, j'ai oublié tout ce qu'il a dit, tellement J'étais fasciné par la voix de l'interprète. J'étais tellement impressionné que j'ai immédiatement demandé à Konrad s'il pouvait me présenter la dame dont j'avais entendu la voix. Il m'a répondu vaguement : « Je vais voir ce que je peux faire ».

Monica Mittag translating
Monica en train d'interpréter

Il m'a invité à dîner avec sa famille le soir même. Lorsque je suis arrivé à table, j'ai reconnu Konrad et Marlies, leur fille Marianne et son mari Christoph, que j'avais tous déjà rencontrés auparavant. Et puis il y avait une autre dame. Konrad m'a présenté mais est resté vague sur son identité. Puis il a commencé à bavarder.

Finalement, Marlies a dit : « Allez, dis-lui que c'est notre fille ».

Et la dame a dit : «Je m'appelle Monica ». J'étais sous le charme : c'était la voix que j'avais entendue dans les écouteurs. Je ne me souviens de rien du reste du dîner, si ce n'est que j'écoutais attentivement chaque fois qu'elle parlait.

Ce dîner a débouché sur un mariage qui, à l'heure où j'écris ces lignes, dure depuis 37 ans. Il y a encore des moments où j'écoute simplement cette voix.

Nous croyons que Dieu avait prévu que nous nous rencontrions - et nous sommes très reconnaissants à Caux et à nos amis qui ont contribué  à cela. Les idées inattendues qui naissent dans le silence enrichissent encore nos vies et déterminent ce que nous faisons, à quel moment et comment.

Les idées inattendues qui naissent dans le silence enrichissent encore nos vies et déterminent ce que nous faisons, à quel moment et comment.

 

Monica and Folker Mittag
Monica et Folker, 2021

 

____________________________________________________________________________________

 

Cette histoire fait partie de notre série « 75 ans de récits »  qui célèbre le 75ème anniversaire de l'I&C Suisse avec une histoire pour chaque année, de 1946 à 2021. Chaque histoire raconte comment une personne a trouvé l'inspiration et une nouvelle direction à Caux. Si vous souhaitez raconter votre histoire ou celle d'une personne que vous connaissez, merci d’envoyer vos idées par e-mail à John Bond ou Yara Zhgeib. Si vous souhaitez savoir plus sur les premières années d'Initiatives et Changement et sur le centre de conférence de Caux, cliquez ici et visitez la plateforme For A New World.

 

  • Photo mariage 1946 et en haut de la page: Initiatives et Changement
  • Toutes autres photos: Folker et Monica Mittag
  • Relecture: Jean Fiaux

 

 

Featured Story
Off
Event Categories
75 stories 75th anniversary

sur le même thème

Ningali Cullen speaken at the dedication of a national memorial to the Stolen Generations 2004

1998: Ningali Cullen – Journey of Healing

When Ningali Cullen came to Caux in 1998, she brought news of a growing people’s movement in Australia to acknowledge the truth about their history. ...

Maori queen

1997: The Māori Queen – ‘Our people are moving forward’

She was a queen with the vision of a better future for her people. Discover the story of Māori Queen, Dame Te Atairangikaahu, and her visit to Caux. ...

Cardinal König in Caux.png

1996: Cardinal Franz König - 'On each visit I learn something new'

One of the enduring images of the 50th anniversary of the Initiatives of Change conference centre in 1996 is that of the Dalai Lama greeting the 90-year-old Cardinal Franz König. ...

Marta Dabrowska.jpeg

1995: Marta Dąbrowska – ‘Summer comes and Caux comes’

In the early 1990s, after the fall of the Berlin Wall, large numbers of Eastern and Central Europeans came to the Initiatives of Change (IofC) conferences in Caux. Many, like Marta Dąbrowska from Pola...

4th Caux Round Table Global Dialogues 1989

1994: The Caux Round Table – Principles for Business

In July 1994, a set of Principles for Business was launched at Caux by the Caux Round Table (CRT), an international forum of business leaders which had been meeting there since 1986....

Ahmed Egal and Hassan Mohamud in Stockholm

1993: Somalia – ‘If you can have peace in Galkayo, you can have it anywhere’

Among the Somalis at Caux in 1993 were Hassan Mohamud and Ahmed Egal, both from Galkayo, one of Somalia’s most violent cities. At Caux in 1993, together with other Somalis, they drew up a list of pote...

Hope in the Cities - Dr Robert Taylor (left, John Smith and Audrey Burton at Caux 1992

1992: Hope in the Cities – 'Where healing can take place'

In July 1992, 80 Americans arrived at the Initiatives of Change Switzerland conference centre in Caux with an urgent question: how to address racism, poverty and alienation in US cities. Three months ...

Anna Abdallah

1991: Anna Abdallah Msekwa – Creators of Peace

The 680 women – and some men – who packed the Main Hall of the Caux Palace for the launch of Creators of Peace 30 years ago came from 62 countries and a mind-boggling variety of backgrounds: a Mohawk ...

King Michael of Romania, Queen Anne and young Romanians in Caux 1990

1990: King Michael of Romania – ‘Evil cannot last indefinitely’

In the summer of 1990, six months after the overthrow of Communism in their country, 30 young Romanians came to Caux. It was their first time outside the Eastern bloc, and they had been hesitant about...

Michel Orphelin acting in Caux

1989: Michel Orphelin – Theatre of the heart

In spring 1946, when the first small group of Swiss visited the derelict hotel in Caux which was to become the Initiatives of Change (IofC) conference centre, they realized its ballroom could become a...

1988 square.

1988: Joe Hakim et Marie Chaftari: « Je ne suis pas une victime »

L'été 1988 à Caux a commencé par un Dialogue méditerranéen, auquel ont participé des personnes de toute cette région, suivi d'une « session de formation pour les jeunes » de 10 jours. L'un des groupes...

Mother Park

1987: Mère Park Chung Soo- « Une nouvelle porte a commencé à s'ouvrir"

Mère Park Chung Soo, une religieuse bouddhiste Won, a été surnommée la « Mère Teresa de la Corée du Sud ». Elle était déjà engagée dans le travail humanitaire en Corée lorsqu'elle est venue à Caux en ...

Benches Work Week 1986

1986 - Semaine de travail : Un lifting pour le palace de Caux

Alors que l'on s'apprête à célébrer le 40e anniversaire du centre de conférences d'Initiatives et Changement à Caux, Eliane Stallybrass se prend à rêver. En 1946, les pionniers de Caux avaient donné l...