1956 – Les Zeller: Une famille s'investit à Caux

Par Eliane Stallybrass

14/04/2021
Zeller family black and white

 

Le 10e anniversaire du centre de conférence du MRA (plus tard IofC) à Caux a été un grand moment pour Eugen et Anneli Zeller. « Nous avons eu la grande joie de décider de vendre notre maison et de donner l'argent à Caux », a déclaré Anneli à la conférence du 29 juillet 1956. « L'homme à qui nous l'avons vendue a été tellement impressionné qu'il a également donné 10 000 francs suisses à Caux ». La maison était une élégante villa au centre de Zurich. Les Zeller vivaient déjà dans un appartement afin de pouvoir laisser des membres du MRA occuper leur maison.

Nous avons eu la grande joie de décider de vendre notre maison et de donner l'argent à Caux.

Eugen Zeller était instituteur et avait la réputation d'être plutôt strict. En 1946, il avait invité un certain nombre de ses élèves à participer aux préparatifs de l'ouverture de Caux. Au moins deux d'entre eux - Rita Fankhauser et Suzy de Montmollin - ont décidé par la suite de consacrer leur vie au MRA.

Les trois enfants d'Eugen et Anneli, Berti, Hildi et Robi, ont également travaillé au MRA et sont devenus des visages familiers de Caux au cours des six décennies suivantes.

 

Berti, Robert and Hildi Zeller
Berti, Robert et Hildi Zeller

Berti Zeller a passé beaucoup de temps à Rome, où elle a fait découvrir les idées de Caux aux Italiens – en collaboration avec des collègues britanniques qui, à sa grande surprise, insistaient pour servir du Yorkshire pudding à leurs invités le dimanche!

Elle s'est ensuite occupée de ses parents pendant les dernières années de leur vie. À leur mort, elle a rejoint l'équipe chargée d'acheter et de gérer les stocks de nourriture pour les conférences de Caux, qui accueillaient souvent de 800 à 1 000 personnes à la fois. C'était une personne douce, mais qui pouvait être assez franche : « Elle me disait ce qu'elle estimait nécessaire que j'entende», m'a dit une de ses collègues.

 

Zeller family, Robert
Robert Zeller dans son studio de son

 

Robert Zeller, que ses amis appelaient Robi, était un technicien du son. Il avait sa propre entreprise d'électronique où il faisait beaucoup de montage et de transfert de cassettes et de chansons de Caux. Auparavant, il avait aidé à construire  le studio de cinéma du centre MRA sur l'île de Mackinac, aux États-Unis, où ont été produits un certain nombre de films MRA. De retour à Caux, il a participé à la construction et à l'entretien de l'équipement sonore et des cabines de traduction, au-dessus de la salle de réunion.

Hildi Zeller a travaillé avec le MRA en Afrique du Sud, en France, en Amérique, au Canada et dans d'autres pays, avant de revenir s'installer en Suisse. Elle s'est occupée de la cuisine de la pâtisserie du Mountain House, produisant de délicieux gâteaux pour le thé et se faisant un plaisir d'apprendre à des groupes d'enfants comment les faire. Elle était également la dame des fleurs, arrangeant de grands bouquets dans le hall principal et ailleurs.

 

Hildi and children in the baking kitchen
Hildi avec des enfants dans la cuisine de la pâtisserie de Caux

 

Plus tard, elle a vécu dans un petit appartement, dans un chalet non loin du centre de conférence, C'est là qu'elle a invité d'innombrables personnes à prendre le thé, avec les inévitables biscuits faits maison. Elle a rassemblé 25 albums de photos, laissant une mine d'informations, qui sont maintenant en route vers les archives.

Lorsque Cornelio Sommaruga est devenu président de la Fondation de Caux, il a raconté être venu à Caux pour une réunion du Conseil et avoir rencontré dans le train une petite dame âgée qui l'a invité à prendre le thé chez elle et lui a raconté l'histoire de Caux.

C'était Hildi Zeller.

 

Hildi in the baking kitchen
Hildi (centre) avec des collègues dans la cuisine de la pâtisserie

 

___________________________________________________________________________________________

 

This story is part of our series 75 Years of Stories about individuals who found new direction and inspiration through Caux, one for each year from 1946 to 2021. If you know a story appropriate for this series, please do pass on your ideas by email to John Bond or Yara Zhgeib. If you would like to know more about the early years of Initiatives of Change and the conference centre in Caux please click here and visit the platform For A New World.

 

  • Photo top, Robert, group photo: Zeller family
  • Photo Hildi in baking kitchen: Arne Rogge
  • Photo Hildi with children: Initiatives of Change
  • Relecture: Claire Fiaux-Martin

 

Featured Story
Off
Event Categories
75 stories 75th anniversary

sur le même thème

Patrick Colquhoun

1961 - Patrick Colquhoun: Cette semaine qui a changé ma vie

« Les articles sur le Réarmement moral (aujourd'hui Initiatives et Changement) qu'un ami m'avait envoyés au cours des trois années précédentes finissaient invariablement à la poubelle, » raconte Patri...

Marcel Grandy and Archbishop Makarios

1960 - Cyprus: 'Hope never dies'

There are few problems in the world that have not found some echo in the conferences and encounters in Caux since 1946. In 1960 Cyprus gained its independence, after several years of sometimes violent...

Lennart Segerstrale

1959 – Lennart Segerstråle: « L'art doit représenter un danger pour le mal »

En 1959, une vaste fresque est dévoilée sur le mur de la salle à manger du Caux Palace. Son créateur, l'artiste finlandais Lennart Segerstråle, a choisi l'image universelle de l'eau pour représenter s...

Caux school 4

1958 - Angela Elliott: A l'école à Caux

Angela Cook (plus tard Elliott) est arrivée à Caux en 1958, à l'âge de quatre ans. Elle y a passé les cinq années suivantes, tandis que ses parents travaillaient avec le MRA en Allemagne, en Asie et a...

Jessie Bond 1945

1957 - Jessie Bond: «J'ai vu sa grandeur»

Jessie Bond avait du mal à gérer ses quatre enfants et les fréquents accès de colère de son mari et elle envisageait sérieusement de le quitter lorsqu'ils sont allés passer l'été en Suisse, à Caux. Un...

Freedom scene square

1955 - Liberté: « Pensez-vous que vous pourriez écrire une pièce de théâtre? »

« Nous avons été catapultés dans l'histoire », déclare Manasseh Moerane, l'un des trois scénaristes de Liberté. La pièce de théâtre est vue par 30 000 personnes dans toute l'Europe et la demande était...

Saidie Patterson

1954 - Saidie Patterson: « Enterrer la hache de guerre ou enterrer les morts »

Lorsque Saidie Patterson, une syndicaliste d'Irlande du Nord, prend la parole à Caux en 1954, elle tient à souligner que le Réarmement Moral (aujourd'hui Initiatives et Changement) n'avait pas affaibl...

Mohamed Masmouti

1953 – Mohamed Masmoudi: « Arrête de maudire les Français. »

En 1953, Mohamed Masmoudi, un jeune nationaliste tunisien qui mène une existence semi-clandestine, vient à Caux. C'est d'ailleurs plus ou moins clandestinement qu'il avait passé la frontière suisse. À...

Maurice Mercier 1951

1951 - Maurice Mercier: « Pas un cri de haine »

Jean-Jacques Odier n'est pas très impressionné lorsqu'il rencontre pour la première fois Maurice Mercier, l'homme à l'origine des grandes délégations industrielles françaises qui visitent Caux en 1951...

Maclean wedding Caux 1958 square

1952 - Elsbeth et Adam McLean: Un mariage à Caux

Lorsqu'Elsbeth Spoerry travaillait à remettre en état un Caux Palace passablement abîmé pour y accueillir les premières conférences en 1946, elle était loin de se douter que, six ans plus tard, elle s...

Yukaki Shoma young

1950 - Yukika Sohma: « Le Japon peut renaître »

Le drapeau japonais flottait devant le centre de conférences lorsque 64 Japonais-e-s sont arrivé-e-s à Caux en 1950. Ce fut un moment émouvant : au Japon, toujours sous occupation américaine, il était...

Max Bladeck

1949 - Max Bladeck: Au-delà de la lutte des classes

C'est dans les années vingt, alors qu'il était encore mineur, que Max Bladeck rejoint les rangs du parti communiste allemand. Sa visite au centre de conférence à Caux en 1949 changera sa vision du mon...

Paul Misraki

1948 - Paul Misraki: Bande-son pour une nouvelle Allemagne

L'Allemagne était en ruines. L'Europe était en ruines. Des millions de personnes avaient été tuées, des millions d'autres blessées et déplacées. Sans compter les ruines morales, à l'origine d'un profo...

Peter Petersen

1947 - Peter Petersen: « Toutes nos défenses se sont effondrées. »

«A cette époque, même un chien aurait refusé un morceau de pain de la main d'un Allemand», se souvient Peter Petersen, l'un des 150 Allemands que les Alliés ont autorisés à venir à Caux en 1947. Ils o...