1963: Muriel Smith – Une voix pour la guérison raciale

17/05/2021
Muriel Smith

 

Près du bar à café du Caux Palace se trouve un piano à queue, cadeau de la mezzo-soprano américaine Muriel Smith. Elle était un visage familier des conférences de Caux dans les années 1960, faisant résonner la salle de réunion et le théâtre de sa voix inoubliable.

Muriel a grandi à Harlem, New York. Elle a créé le rôle de Carmen Jones à Broadway dans les années 1940, à une époque où peu de chanteurs noirs étaient célèbres, en dehors de la scène du jazz. Au début des années 1950, elle passe de Broadway à la scène londonienne dans des revues et des récitals, puis à Drury Lane, où elle joue pendant cinq ans dans South Pacific et Le Roi et moi.

 

Muriel Smith singing in Caux
Muriel Smith à Caux

 

En 1957, elle est la première chanteuse d'opéra noire à tenir le rôle principal de Carmen à Covent Garden. Son talent artistique et son travail acharné l'ont amenée au sommet du monde musical.

Cet automne-là, des émeutes éclatent à Atlanta, en Géorgie, et à Little Rock, en Arkansas, suscitées par les nouvelles lois sur l'intégration. La nouvelle frappe Muriel de plein fouet. Un grand sentiment d'impuissance m'envahit", écrira-t-elle plus tard. « Que pouvais-je faire de concret ?  Où pourrais-je me situer pour accomplir quelque chose d'utile et de nécessaire ? »

Que pouvais-je faire de concret ?  Où pourrais-je me situer pour accomplir quelque chose d'utile et de nécessaire ?

 

Muriel Smith The Crowning Experience scene
Muriel Smith dans The Crowning Experience

 

L'année suivante, elle refuse l'offre insistante de Sam Goldwyn de jouer un rôle dans le film de Porgy and Bess, car elle estime que le film ne met pas en valeur la dignité de son peuple. Dès lors, elle consacre ses talents à promouvoir la compréhension de la race noire et à apaiser les divisions raciales dans le monde entier.

Elle a trouvé dans le Réarmement moral (aujourd'hui Initiatives et Changement) le cadre qu'elle cherchait. Pendant 15 ans, elle a beaucoup voyagé, utilisant des comédies musicales, des pièces de théâtre, des films, des récitals et des rencontres personnelles pour exprimer sa vision d'une humanité unie.

 

Muriel Smith Ann Buckles
Muriel Smith et Ann Buckles de The Crowning Experience à St Gallen, Suisse

 

Avec de nombreux autres artistes engagés, elle crée The Crowning Experience, un film musical basé sur la vie de Mary McLeod Bethune, pionnière de l'éducation des Noirs américains. Elle présente le film à Atlanta. C'était la première fois dans la ville que les noirs et les blancs pouvaient assister à un spectacle sans discrimination. Les habitants ont affirmé que la diffusion du film pendant quatre mois avait contribué à la déségrégation de la ville, sans plus de violence.

 

Muriel Smith Voice of the Hurricane
Muriel Smith dans Voice of the Hurricane

 

Dans le New York Times, elle explique : « Née et élevée avec la question raciale en Amérique, j'ai essayé tout au long de ma vie et de ma carrière d'apporter une réponse à ce problème. J'ai découvert que la guérison de cette grande blessure nationale pouvait commencer dans mon cœur et dans ma vie. Cela signifiait que je devais être honnête sur mon passé, clarifier mes motivations, et me lancer dans ce combat de manière désintéressée, sans penser au gain personnel ou à l'ambition, avec l'amour pour le monde qui nous est donné lorsque nous abandonnons nos volontés pour être entièrement soumis à la puissance de Dieu. »

J'ai découvert que la guérison de cette grande blessure nationale pouvait commencer dans mon cœur et dans ma vie.

The Crowning Experience et une autre pièce écrite pour Muriel, Voice of the Hurricane, ont été transformées en longs métrages et diffusées dans le monde entier. Muriel a souvent voyagé avec ces films, s'adressant au public après les projections.

 

Muriel Smith Frank Buchman Peter Howard
Muriel Smith à Caux avec Frank Buchman et Peter Howard

 

Au début des années 1970, Muriel est retournée en Amérique pour s'occuper de sa mère vieillissante. Après la mort de celle-ci, elle a elle-même contracté un cancer et, pendant son traitement, a donné des récitals et des représentations théâtrales. En 1984, elle a reçu un prix du National Council of Negro Women pour ses services aux arts et à la communauté.

Environ une année avant sa mort elle a déclaré : « J'ai senti que mon pays avait besoin (et a toujours besoin) de la guérison que l'on peut trouver en faisant face au dilemme moral qui consiste à juger les membres de la famille humaine sur la base de la race plutôt que sur la base du caractère. L'un des choix que j'ai faits a été de renoncer à ma carrière personnelle, ce qui me permet de faire une telle déclaration ».

Sur son piano à Caux, il y a une invitation : « Si vous jouez, faites-le avec un cœur chaleureux  et la générosité d'esprit de Muriel ! »

Si vous jouez, faites-le avec un cœur chaleureux.

Muriel Smith piano 1

Découvrez une séléction de chants de noël, chantée par Muriel Smith

 

__________________________________________________________________________

 

Regardez The Crowning Experience (1960)

 

 

 

__________________________________________________________________________

 

Regardez Voice of the Hurricane (1964)

 

 

__________________________________________________________________________

 

Découvrez ce film de nos archives sur la première de The Crowning Experience à Hollywood.

 

 

______________________________________________________________________________

 

Cette histoire fait partie de notre série « 75 ans de récits » qui célèbre le 75ème anniversaire de l'I&C Suisse avec une histoire pour chaque année, de 1946 à 2021. Chaque histoire raconte comment une personne a trouvé l'inspiration et une nouvelle direction à Caux. Si vous souhaitez raconter votre histoire ou celle d'une personne que vous connaissez, merci d’envoyer vos idées par e-mail à John Bond ou Yara Zhgeib. Si vous souhaitez savoir plus sur les premières années d'Initiatives et Changement et sur le centre de conférence de Caux, cliquez ici et visitez la plateforme For A New World.

 

 

Featured Story
Off
Event Categories
75 stories 75th anniversary

sur le même thème

Ramez Salame credit: Inner Change

1968: Ramez Salame – ‘I gave away my gun’

Ramez Salamé was a 21-year-old law student from Beirut, Lebanon, when he took part in a leadership training course for young people in Caux – a precursor of the scores of similar programmes which have...

Teame Mebrahtu photo: John Bond

1967: Teame Mebrahtu – ‘It’s immaterial where I live’

Teame Mebrahtu came to Caux in 1967, five years after his homeland of Eritrea was annexed by Ethiopia. The liberation struggle – which was to continue for three decades – was gaining momentum. Resentm...

Buth Diu (photo Arthur Strong)

1966: Buth Diu – Non pas qui a raison mais ce qui est juste

En 1966, un politicien soudanais de haut rang, Buth Diu, présente au siège londonien de Réarmement moral (RAM, aujourd'hui Initiatives et Changement) des lances et un bouclier en cuir d'hippopotame, e...

Robert Carmichael and Indian

1965: Robert Carmichael - Une industrie qui met l'homme au premier plan

C'est en 1965, à Rome qu'a été signé le premier accord librement négocié entre les pays industrialisés et les pays en développement sur le prix d'une matière première, en l'occurrence le jute. Cet acc...

Walking Buffalo portrait

1962: Chief Walking Buffalo – Respecter et protéger la Terre Mère

En 1962, un documentaire sur un voyage remarquable de 62 000 miles est présenté en première à Caux. Deux ans auparavant, le chef Walking Buffalo de la nation Nakoda (Stoney) et le chef David Crowchild...

Daw Nyein Tha (from Joyful revolutionary) square

1964: Daw Nyein Tha – « Quand je montre mon voisin du doigt »

On ne savait jamais qui on pouvait rencontrer dans les cuisines du centre de conférences à Caux dans les années 1960. L'équipe qui préparait les plats pour les invités asiatiques était sous la responb...

Patrick Colquhoun

1961 - Patrick Colquhoun: Cette semaine qui a changé ma vie

« Les articles sur le Réarmement moral (aujourd'hui Initiatives et Changement) qu'un ami m'avait envoyés au cours des trois années précédentes finissaient invariablement à la poubelle, » raconte Patri...

Marcel Grandy and Archbishop Makarios

1960 - Cyprus: « L'espoir ne meurt jamais »

Rares sont les problèmes dans le monde qui n'ont pas trouvé un écho dans les conférences et les rencontres organisées à Caux depuis 1946. En 1960, Chypre a obtenu son indépendance, après plusieurs ann...

Lennart Segerstrale

1959 – Lennart Segerstråle: « L'art doit représenter un danger pour le mal »

En 1959, une vaste fresque est dévoilée sur le mur de la salle à manger du Caux Palace. Son créateur, l'artiste finlandais Lennart Segerstråle, a choisi l'image universelle de l'eau pour représenter s...

Caux school 4

1958 - Angela Elliott: À l'école à Caux

Angela Cook (plus tard Elliott) est arrivée à Caux en 1958, à l'âge de quatre ans. Elle y a passé les cinq années suivantes, tandis que ses parents travaillaient avec le MRA en Allemagne, en Asie et a...

Jessie Bond 1945

1957 - Jessie Bond: «J'ai vu sa grandeur»

Jessie Bond avait du mal à gérer ses quatre enfants et les fréquents accès de colère de son mari et elle envisageait sérieusement de le quitter lorsqu'ils sont allés passer l'été en Suisse, à Caux. Un...

Zeller family black and white

1956 – Les Zeller: Une famille s'investit à Caux

« Nous avons eu la grande joie de décider de vendre notre maison et de donner l'argent à Caux », a déclaré Anneli à la conférence du 29 juillet 1956. « L'homme à qui nous l'avons vendue a été tellemen...

Freedom scene square

1955 - Liberté: « Pensez-vous que vous pourriez écrire une pièce de théâtre? »

« Nous avons été catapultés dans l'histoire », déclare Manasseh Moerane, l'un des trois scénaristes de Liberté. La pièce de théâtre est vue par 30 000 personnes dans toute l'Europe et la demande était...