Christian Picciolini: Construire la vie après la haine

Gouvernance équitable pour une meilleure sécurité humaine 2017

17/08/2017
Christian Picciolini

 

Quand Christian Picciolini a rejoint le mouvement skinhead américain adepte de la suprématie blanche à l’âge de 14 ans, il n’aurait jamais imaginé qu'il travaillerait à inverser ce qu'il avait aidé à construire dans les années 1980 et 1990. Et pourtant, aujourd’hui, il lutte contre le racisme et l'extrémisme.

Durant une interview en tête à tête dans le cadre de la conférence Gouvernance équitable pour une meilleure sécurité humaine 2017, il a évoqué son recrutement par l’un des premiers néo-nazis américains, qui faisait circuler l'idée que les blancs étaient expulsés de leur pays d'une manière qui selon lui « conduirait à un génocide des blancs ».

« À l’âge de 14 ans, pour moi, il s’agissait de m’adapter. Cet homme m’a donné l’impression d’être important quand je me sentais sans importance », a expliqué Christian Picciolini. À 16 ans, il devient le chef d'un célèbre groupe de haine pour la suprématie blanche et déclare qu'il était devenu « accro à ce pouvoir ».

Cependant, les choses évoluent quand il a son premier enfant vers 19 ans. Sa vision du monde change et il découvre un nouveau sens à donner à sa vie.

« Je n’étais plus seulement un leader skinhead. J’étais aussi un père et je faisais partie d’une autre communauté que j’avais créée qui était ma famille » dit-il. Et il ajoute : « Cela a remis en cause mes motivations et j'ai trouvé un réel pouvoir dans le fait d'être père ».

Il monte ensuite une maison de disques et finit par rencontrer ses « ennemis » dans le cadre de son business. Et lorsque les conversations commerciales prennent un tour plus personnel, Christian Picciolini ne peut plus concilier sa haine pour les gens de couleur avec la vie qu'il mène à ce moment-là.

«  Je ne pouvais plus justifier la haine que je ressentais parce que je connaissais personnellement et intimement ces « anciens » ennemis » dit-il. « Ils sont entrés dans ma vie et m'ont montré de la compassion quand je le méritais le moins. Et je ne le méritais pas », at-il ajouté.

Quand il quitte le mouvement violent d'extrême droite, il cofonde La vie après la haine (Life After Hate) en 2009, un organisme à but non lucratif qui aide les gens à se désengager de la haine et de l'extrémisme violent et à trouver une motivation alternative.

Pour Christian, « le seul moyen de dissoudre la haine est la compassion », et grâce à Life After Hate, il est capable d’entrer en contact avec des jeunes qui étaient comme lui avant. Il conteste leurs stéréotypes en les présentant à des personnes qu'ils pensent détester.

« Je suis capable de connecter avec des gens qui sont dans un mouvement extrémiste parce que je comprends ce qui les séduit dans ces idées, et je comprends aussi ce qu'il faut pour les faire sortir de ces groupuscules », a-t-il déclaré.

En tant qu’intervenant du panel portant sur les causes et les conséquences de l'extrémisme et de la violence pendant la conférence Gouvernance équitable pour une meilleure sécurité humaine 2017, Christian Picciolini a fait pénétrer les participants dans l'esprit des extrémistes et leur a permis de comprendre pourquoi ils se comportent comme ils le font. Il a diffusé son message d’anti-haine et d'amour pro-actif. Il nous a rappelé que : « La seule façon d'enseigner aux gens qu'il n'y a rien à détester est de leur montrer qu'il y a quelque chose à aimer ».

 

Featured Story
On

sur le même thème

Patrick Magee 600x600

« Là où commence le deuil - Construire des ponts après la bombe de Brighton » : Un enteretien avec Patrick Magee

Le deuxième épisode de la série « Stories for Changemakers » s’inscrivant dans le programme Des outils pour les acteurs et actrices du changement s’est tenu le 25 août dernier, avec une interview de P...

Summer Academy 2021 screenshot square

Créer un réseau de personnes capables de résoudre les problèmes pour construire un avenir sûr et durable

L'Académie d'été sur le climat, la terre et la sécurité 2021 a réuni 29 participants de 20 pays. De l'Égypte et du Sénégal aux États-Unis et à la Thaïlande, les fenêtres de Zoom se sont ouvertes penda...

Salima Mahamoudou 21 July 2021 FDFA workshop CDES 2021

Refaire un monde en péril

Le Dialogue de Caux sur l'Environnement et la Sécurité (CDES) 2021 s'est déroulé en ligne du 20 au 30 juillet, pour la deuxième année consécutive, comprenant trois plénières ouvertes et sept ateliers....

CL 2021 Hope square

Un voyage de l'incertitude à la possibilité

La conférence Leadership créatif 2021 a emmené les participants dans un voyage de six jours « de l’incertitude à la possibilité ». Du 25 au 31 juillet, 150 participants en ligne vivant dans plus de 50...

FDFA Baobabcowherd-1 Noah Elhardt through WikiCommons square with logos

Une voie vers la paix et la prospérité en Afrique de l’Ouest et du centre

Dans le cadre du partenariat qui les lie, la Fondation Initiatives et Changement Suisse (I&C) et le Département fédéral suisse des affaires étrangères (Division Paix et droits de l’homme) ont organisé...

LPM report 2021 square

Des bâtisseurs et bâtisseuses de la paix en devenir

« Je suis très heureuse d'avoir participé au cours Devenir un-e artisan-e de paix. Nous avons appris les vraies couleurs de l'islam ! » écrit Nma Dahir, 18 ans, diplômée du lycée d'Erbil, capitale de ...

Choir Musical Stories

Histoires de Caux en musique

« Quelle magnifique présentation d'histoires et de musique », a commenté un participant du seul événement en personne du Caux Forum Online 2021 qui a eu lieu le 1 août 2021 dans le Hall principal du C...

ICBE 2021 square white background

Les entreprises durables ont besoin d'un objectif plus grand que le simple profit

« Les entreprises et les industries ont besoin d'un objectif allant au-delà du profit », a déclaré Sunil Mathur, le directeur général de Siemens Inde et Asie du Sud, avant de poursuivre : « Les object...

Stephanie Buri and Nick Foster Opening Ceremony Caux Forum 2021

Cérémonie d'ouverture du Caux Forum Online 2021: perspectives suisses sur la paix

Le 5 juillet, le Caux Forum Online 2021 s'est ouvert avec un panel intitulé "La paix : perspectives suisses hier, aujourd’hui et demain" qui célébrait le 75ème anniversaire de Caux en tant que centre ...

Dhanasree Jayaram CDES 2020

Prêter une plus grande attention aux liens entre environnement et sécurité

La sécurité alimentaire est une clé pour comprendre le lien complexe entre le climat et la sécurité, expliqua Dhanasree Jayaram, professeure assistante au département de géopolitique et de relations i...

Shrouk Gamal

« Une meilleure version de moi-même »

« La conférence m'a montré à quel point j'aime faire la connaissance de nouvelles personnes. Les participant-e-s à notre groupe de dialogue m'ont posé des questions qu'on ne m'avait jamais posées aup...

ZimbaWomen credit: ZimbaWomen

Construire une économie durable avec l'entrepreneuriat féminin

Peace N. Kuteesa, co-fondatrice de Zimba Women, est convaincue de l'importance de fournir aux femmes les outils et les ressources nécessaires pour participer à l’économie et développer leurs communaut...

Hani Abou Fadel

« Ce sont les histoires qui façonnent les êtres humains »

« Cette conférence extraordinaire m'a permis d'être plus ambitieux, plus honnête intellectuellement et plus coherent avec moi-même» dit Hani Abou Fadel du Liban après sa participation à la conférence ...

Harmen van Dijk

Comment poursuivre le développement personnel : « Il suffit de commencer quelque part ! »

Pourquoi un diplomate met-il sa carrière en péril et abandonne-t-il un poste prestigieux pour faire quelque chose de complètement différent ? Découvrez ce qui a poussé Harmen van Dijk à quitter le ser...

CDES 2020 IofC Bards meditation bowl square

Faire la différence face à la crise climatique, tout un art !

« Les artistes sont particulièrement bien placé-e-s pour faire face aux défis climatiques, pour réinventer le monde et créer une nouvelle narration, » déclare Sveinung Nygaard (Sven), compositeur et m...