Le pardon, l’écoute et le dialogue au cœur des cercles de paix au Mali

La gouvernance équitable pour la sécurité humaine 2019

13/08/2019
Femmes du Mali, JGHS 2019

 

Jeudi 4 juillet 2019, je rencontre au Caux Forum un groupe de quatre femmes engagées dans les cercles de paix au Mali : Boye Diallo, Mamou Soucko, Kadidia Djenepo et Kadidiatou Mint Hanka. Les cercles de paix sont un projet lancé par l’organisation Femmes Droit et Développement en Afrique (FeDDAF/WILDAF) et soutenu par le Département Fédéral des Affaires Etrangères Suisse (DFAE) depuis 2015.

 

Femmes du Mali, JGHS 2019

 

Boye est assise à côté de moi. Elle prend la parole et me parle des groupes de discussion qu’elles organisent dans le cadre du programme de renforcement de la cohésion sociale ; un programme dont elle est responsable depuis un peu plus de deux ans. Elle utilise le modèle des rencontres des cercles de paix des « Femmes artisans de paix », un programme d’Initiatives et Changement.

Pendant trois jours, une dizaine de femmes se rencontrent pour explorer leur contribution à la paix, tant au niveau familial qu’aux niveaux de leur communauté et de leur nation. Ce modèle de rencontres – les cercles de paix – est aujourd’hui global. L’expression « femmes artisans de paix » me plait beaucoup. Elle souligne l’engagement dans la durée, le travail quotidien de ces femmes pour la réconciliation et la paix.

Boye, Mamou, Kadidia et Kadidiatou sont au Caux Forum pour la conférence « La gouvernance équitable pour la sécurité humaine » pour partager leurs expériences et écouter d’autres histoires d’hommes et femmes engagés pour la paix et la justice sociale. Il s’agit aussi de renforcer leurs compétences et connaissances dans certains domaines comme le leadership, le travail d’équipe, la tolérance et l’inclusion sociale.

« Apprendre des autres. » C’est ainsi que Mamou Soucko résume sa motivation principale. Engagée depuis 2016 dans le programme de renforcement de la cohésion sociale et dans les cercles de paix, elle découvre pendant la conférence que les problèmes qu’elles rencontrent dans leur pays ne sont pas isolés. « En échangeant avec d’autres participants, je comprends que c’est un problème à la fois de gouvernance, de violence et de paix sociale », poursuit-elle.

Kadidia Djenepo met également en avant l’organisation du programme et la tranquillité du lieu. « Tout est naturel ici. J’aimerais revenir y passer mes vacances chaque année ! »

Kadidiatou Mint Hanka nous parle des discussions qui la marquent, notamment l’histoire des peuples indigènes, discutée dans un documentaire, ainsi que les valeurs énoncées par le Ministre du Bonheur en Inde. Pendant la conférence, elle apprend à se dépasser à la fois en termes de pardon, de paix, d’acceptation de l’autre et d’engagements. Il s’agit d’un engagement qu’elle souhaite renforcer au sein de sa communauté.

Boye Diallo parle ensuite de la situation du Mali et de l’insécurité qui impacte négativement leurs actions. L’exemple des difficultés pour relier le Sud du Nord est frappant. En raison des problèmes de sécurité et des routes minées, elles doivent utiliser les vols intérieurs de la Mission des Nations Unies au Mali ou passer par les pays frontaliers : le Burkina Faso et le Niger… Ce sont des obstacles parfois déprimants et décourageants, « au XXIème siècle ! »

La gouvernance intérieure, qui passe par le silence, le pardon, la sensibilisation des autres, est pour Kadidia le seul moyen de travailler pour la paix. Elle commence ainsi ses journées par un moment de silence pour libérer son esprit et se concentrer ensuite. Elle s’assied sur son toit, écoute les oiseaux et l’eau qui coule.

 

Texte: Apolline Foedit

Photos: Apolline Foedit, Paula Mariane

Featured Story
Off

sur le même thème

Michael Akampa

Faire fonctionner les investissements pour les gens

Le Dialogue de Caux sur la terre et la sécurité (CDLS) de 2017 a été un tournant pour Micheál Akampa, un professionnel des investissements durables qui avait été invité à s’exprimer à la conférence In...

CDLS 2019 Tom Duncan

Donner aux communautés les moyens de restaurer les mangroves

Tom Duncan s’intéresse passionnément à la résolution de problèmes et à l’approche systémique et stratégique de la finance verte et des technologies financières, notamment dans les secteurs de l’économ...

Nhat Vhuong

Récupérer l'eau de l'air

Nhat Vhuong est un consultant en marketing digital et un entrepreneur social qui s’est passionnément investi dans la lutte contre la pénurie d'eau. Réfugié vietnamien ayant grandi en Suisse, il a trav...

Meghalaya CDLS 2019 Conrad Sangma

Les villages phares du développement durable de Meghalaya

« Notre objectif à Meghalaya est de construire une économie à faible émission de carbone grâce à la mobilisation et à l’engagement des communautés, » a déclaré Conrad Sangma, le premier ministre de Me...

CDLS 2019 Chau Duncan

Créer des ponts quand la finance creuse des fossés

Chau Tang-Duncan met à profit plus de 20 années d'expériences dans le secteur bancaire et la diplomatie commerciale afin d’améliorer l'accès aux services financiers pour les communautés les plus défav...

Aibanshngain Swer CDLS 2019

Protéger les sources d’eau de Meghalaya

Quelques milliards de personnes dépendent de l’eau provenant des collines de Meghalaya, au Nord-Est de l’Inde. L’un des responsables de la conservation de l’eau de l’État, Aibanshngain Swer, a partici...

Hartmut Behrend Mali

Lutter contre le changement climatique au Mali

C’est après avoir participé en 2014 au Dialogue de Caux sur la terre et la sécurité (CDLS) que le climatologue allemand Hartmut Behrend a eu le courage de sortir de la bulle d’activisme international ...

CDLS 2019 Alan Laubsch

Restaurer les super-héros de la nature

La mission d’Alan Laubsch est de restaurer ces « super-héros climatiques » que sont les forêts de mangroves. Le succès de sa mission passera – il en est convaincu – par la démocratisation de l'investi...

CDLS 2019 panel Laubsch Duncan Brown

La Terre et nous : Repenser l’avenir

« Essayez un instant de vous mettre dans la peau du dernier rhinocéros blanc.» C’est ce qu’a demandé Alan Laubsch, le fondateur de EarthPulse, aux participant-e-s lors du Dialogue de Caux sur la terre...

YAP 2019 congratulations

Un vent d'air frais souffle sur les Jeunes Ambassadeurs et Ambassadrices

Cette année, le Programme des Jeunes Ambassadeurs et Ambassadrices (YAP) a réuni à Caux 39 jeunes. Pendant quatre jours, ces jeunes ont suivi une formation intensive pour apprendre à initier le change...

CPLP 2019 group garden

Les jeunes libèrent leur potentiel

Le Programme de Caux pour la paix et le leadership (CPLP) est bien plus qu’un simple programme de formation sur quatre semaines. C’est une plateforme où des jeunes leaders du monde entier explorent le...

Armenian-Kurdish-Turkish Dialogue 2019

Il faut plus de courage pour aimer que pour haïr

Le Dialogue arméno-kurdo-turc a eu lieu en 2019 à l’occasion de la conférence « Des outils pour les acteurs et actrices du changement ». Cette conférence a réuni des personnes d'origine arménienne, ku...

Caux Palace

Retour à la réalité

« Caux a changé ma vie » est loin d’être une expression galvaudée. En effet, certain-e-s participant-e-s quittaient leur pays pour la toute première fois, et pour la majorité d’entre elles et eux, ven...

Summer Academy 2019

Lancement de l’Académie d’été sur la terre, la sécurité et le climat à Genève et à Caux

La toute première Académie d’été sur la terre, la sécurité et le climat a rassemblé 18 participant-e-s d’Afghanistan/Danemark, du Bhoutan, d’Allemagne, du Kenya, d’Inde, d’Indonésie, du Nigéria/Royaum...

Brian Iselin

Le combat de Brian Iselin contre l’esclavage moderne

Le soleil se couche peu à peu mais l’air est toujours chaud alors que dix personnes forment un cercle pour écouter l’histoire captivante de Brian Iselin, lors de la bibliothèque humaine ayant lieu dan...