Le pardon, l’écoute et le dialogue au cœur des cercles de paix au Mali

La gouvernance équitable pour la sécurité humaine 2019

13/08/2019
Femmes du Mali, JGHS 2019

 

Jeudi 4 juillet 2019, je rencontre au Caux Forum un groupe de quatre femmes engagées dans les cercles de paix au Mali : Boye Diallo, Mamou Soucko, Kadidia Djenepo et Kadidiatou Mint Hanka. Les cercles de paix sont un projet lancé par l’organisation Femmes Droit et Développement en Afrique (FeDDAF/WILDAF) et soutenu par le Département Fédéral des Affaires Etrangères Suisse (DFAE) depuis 2015.

 

Femmes du Mali, JGHS 2019

 

Boye est assise à côté de moi. Elle prend la parole et me parle des groupes de discussion qu’elles organisent dans le cadre du programme de renforcement de la cohésion sociale ; un programme dont elle est responsable depuis un peu plus de deux ans. Elle utilise le modèle des rencontres des cercles de paix des « Femmes artisans de paix », un programme d’Initiatives et Changement.

Pendant trois jours, une dizaine de femmes se rencontrent pour explorer leur contribution à la paix, tant au niveau familial qu’aux niveaux de leur communauté et de leur nation. Ce modèle de rencontres – les cercles de paix – est aujourd’hui global. L’expression « femmes artisans de paix » me plait beaucoup. Elle souligne l’engagement dans la durée, le travail quotidien de ces femmes pour la réconciliation et la paix.

Boye, Mamou, Kadidia et Kadidiatou sont au Caux Forum pour la conférence « La gouvernance équitable pour la sécurité humaine » pour partager leurs expériences et écouter d’autres histoires d’hommes et femmes engagés pour la paix et la justice sociale. Il s’agit aussi de renforcer leurs compétences et connaissances dans certains domaines comme le leadership, le travail d’équipe, la tolérance et l’inclusion sociale.

« Apprendre des autres. » C’est ainsi que Mamou Soucko résume sa motivation principale. Engagée depuis 2016 dans le programme de renforcement de la cohésion sociale et dans les cercles de paix, elle découvre pendant la conférence que les problèmes qu’elles rencontrent dans leur pays ne sont pas isolés. « En échangeant avec d’autres participants, je comprends que c’est un problème à la fois de gouvernance, de violence et de paix sociale », poursuit-elle.

Kadidia Djenepo met également en avant l’organisation du programme et la tranquillité du lieu. « Tout est naturel ici. J’aimerais revenir y passer mes vacances chaque année ! »

Kadidiatou Mint Hanka nous parle des discussions qui la marquent, notamment l’histoire des peuples indigènes, discutée dans un documentaire, ainsi que les valeurs énoncées par le Ministre du Bonheur en Inde. Pendant la conférence, elle apprend à se dépasser à la fois en termes de pardon, de paix, d’acceptation de l’autre et d’engagements. Il s’agit d’un engagement qu’elle souhaite renforcer au sein de sa communauté.

Boye Diallo parle ensuite de la situation du Mali et de l’insécurité qui impacte négativement leurs actions. L’exemple des difficultés pour relier le Sud du Nord est frappant. En raison des problèmes de sécurité et des routes minées, elles doivent utiliser les vols intérieurs de la Mission des Nations Unies au Mali ou passer par les pays frontaliers : le Burkina Faso et le Niger… Ce sont des obstacles parfois déprimants et décourageants, « au XXIème siècle ! »

La gouvernance intérieure, qui passe par le silence, le pardon, la sensibilisation des autres, est pour Kadidia le seul moyen de travailler pour la paix. Elle commence ainsi ses journées par un moment de silence pour libérer son esprit et se concentrer ensuite. Elle s’assied sur son toit, écoute les oiseaux et l’eau qui coule.

 

Texte: Apolline Foedit

Photos: Apolline Foedit, Paula Mariane

Featured Story
Off

sur le même thème

CDLS 2019 panel Laubsch Duncan Brown

La Terre et nous : Repenser l’avenir

« Essayez un instant de vous mettre dans la peau du dernier rhinocéros blanc.» C’est ce qu’a demandé Alan Laubsch, le fondateur de EarthPulse, aux participant-e-s lors du Dialogue de Caux sur la terre...

YAP 2019 congratulations

Un vent d'air frais souffle sur les Jeunes Ambassadeurs et Ambassadrices

Cette année, le Programme des Jeunes Ambassadeurs et Ambassadrices (YAP) a réuni à Caux 39 jeunes. Pendant quatre jours, ces jeunes ont suivi une formation intensive pour apprendre à initier le change...

CPLP 2019 group garden

Les jeunes libèrent leur potentiel

Le Programme de Caux pour la paix et le leadership (CPLP) est bien plus qu’un simple programme de formation sur quatre semaines. C’est une plateforme où des jeunes leaders du monde entier explorent le...

Armenian-Kurdish-Turkish Dialogue 2019

Il faut plus de courage pour aimer que pour haïr

Le Dialogue arméno-kurdo-turc a eu lieu en 2019 à l’occasion de la conférence « Des outils pour les acteurs et actrices du changement ». Cette conférence a réuni des personnes d'origine arménienne, ku...

Caux Palace

Retour à la réalité

« Caux a changé ma vie » est loin d’être une expression galvaudée. En effet, certain-e-s participant-e-s quittaient leur pays pour la toute première fois, et pour la majorité d’entre elles et eux, ven...

Summer Academy 2019

Lancement de l’Académie d’été sur la terre, la sécurité et le climat à Genève et à Caux

La toute première Académie d’été sur la terre, la sécurité et le climat a rassemblé 18 participant-e-s d’Afghanistan/Danemark, du Bhoutan, d’Allemagne, du Kenya, d’Inde, d’Indonésie, du Nigéria/Royaum...

Week of International Community

Semaine de la communauté internationale (WIC) 2019

Trente personnes âgées de cinq semaines à 78 ans, et originaires de 10 pays, se sont rassemblées pour la Semaine de la communauté internationale (WIC) du 19 au 26 juin, afin de préparer le Centre de ...

Brian Iselin

Le combat de Brian Iselin contre l’esclavage moderne

Le soleil se couche peu à peu mais l’air est toujours chaud alors que dix personnes forment un cercle pour écouter l’histoire captivante de Brian Iselin, lors de la bibliothèque humaine ayant lieu dan...

LPM 2019

Guérir l’aliénation des jeunes musulman-e-s européen-ne-s Devenir artisan de paix 2019

Comment guérir l’aliénation ressentie par tant de jeunes musulman-e-s ? Selon l’Imam Ajmal Masroor, l’aliénation de ces jeunes découle principalement du conflit intérieur généré par le sentiment d’êtr...

Jens Wilhelmsen

Jens Wilhelmsen : Les valeurs d’I&C, un outil pratique pour le changement

Après s’être battu contre l’occupation allemande dans son pays, la Norvège, Jens Wilhelmsen a travaillé avec Initiatives et Changement (I&C) en Allemagne et au Japon. Tout au long de ses 70 ans de tra...

Svitlana Gordijenko

L’art, une manière de faire vivre le monde à l’unisson

En 2013, lorsque j’ai pris part au Programme des Caux Artists (CAP) pour la première fois, son directeur, Bev Appleton, nous a dit : « Soyez la meilleure version de vous-même, afin que nous puissions ...

Hasan Davis and son

L’espoir de père en fils

[Cliquer et glisser pour déplacer] Hasan Davis est un « adepte de l’espoir » autoproclamé qui a dédié sa vie à instaurer chez les jeunes un but dans la vie, ainsi que la confiance en soi et la dét...

CPLP 2019 group

Rencontrez les gens qui travaillent au Caux Forum

Sous les projecteurs du Caux Forum se trouvent les séances plénières, les ateliers, de bons repas et des chambres avec vue. Derrière les coulisses se trouvent les 22 personnes à la tête des départemen...

Marc Isserles

Le récit d’histoires : un outil précieux pour la guérison et la réconciliation

Le spectacle solo poignant de Marc Isserles, Nous devons sauver les enfants, devient particulièrement réel lorsque l’on découvre que ses grands-parents, des réfugiés juifs, ont trouvé refuge au Caux P...


événements similaires