Originaire d’un pays déchiré par la guerre et déléguée du Prix Nobel de la paix

De Lucie Wirz / Stagiaire de l’équipe de communication de Caux 2018

15/07/2018

Raghad Al Saadi était l’une des intervenant-e-s de la conférence « La gouvernance équitable pour la sécurité humaine » de cette année. Raghad a été déplacée avec sa famille lors des différents conflits armés dans son pays natal, l’Irak. Partie vivre aux États-Unis, elle a commencé à développer un projet destiné à donner plus de sécurité aux femmes et aux enfants réfugiés.

Missing media item.

Débordant de gaieté et d’enthousiasme, difficile de croire Raghad Al Saadi lorsqu’elle nous raconte à quel point elle était fatiguée et stressée avant de venir. Mais apparemment, tout a changé en arrivant à Caux : « Vous ne pouvez pas imaginer à quel point je me sens heureuse, en paix, calme et positive maintenant. J’ai l’impression d’avoir des ailes et de voler ! »

Raghad a vécu trois guerres en Irak. Elle se souvient des dures  conditions dans lesquelles elle a dû vivre avec sa famille lorsqu’ils se réfugièrent dans des zones rurales pour échapper aux bombardements de Bagdad. C’était particulièrement difficile pour une jeune fille : pas d’intimité et l’obligation de partager une seule pièce avec toute sa famille. Un jour, elle est presque tombée dans une rivière. Il n’y avait personne aux alentours et elle ne savait pas nager.

À 31 ans, contre la volonté de ses parents, elle décida de quitter l’Irak pour partir aux États-Unis où elle commença un master en opérations de maintien de la paix. Alors qu’elle étudiait les conflits armés et les déplacements de populations, la violence et le manque de sécurité auxquels sont confrontés les femmes et les enfants attirèrent son attention et lui remémorèrent sa propre histoire. Les femmes et les enfants sont encore souvent les premiers à payer le coût des conflits.

Les abris sont souvent situés dans des zones isolées qui, la plupart du temps, n’ont pas accès à Internet ni aux fournisseurs de services. Tout ceci soumet les réfugiés à un plus grand risque d’être victimes de violences ou de se sentir en danger, comme c’était le cas de Raghad à l’époque. Elle commença donc à chercher des moyens d’aider les femmes et les enfants à se sentir plus en sécurité et à être capables de dénoncer les cas de maltraitance : « Je veux que les femmes aient des preuves qui leur permettent de dénoncer les abus dont elles sont victimes, si tel est le cas, afin que justice soit faite. » Elle contacte alors un ingénieur qui avait développé un dispositif sans fil servant à la localisation de provisions et d’objets, et qui accepta de mettre au point un dispositif semblable à des fins humanitaires. Raghad possède donc maintenant un prototype grâce auquel les utilisateurs et utilisatrices peuvent envoyer un signal de détresse s’ils ou elles sont en danger. Elle souhaiterait que le dispositif ressemble à une montre et l’a appelé « misBit ».

Lorsqu’elle se sent découragée, Raghad imagine des enfants utilisant la montre. Cette vision « d’enfants en train de sourire, intrigués » l’aide à continuer. 

« Il y a eu des moments, en particulier en découvrant cette technologie, où j’ai dû poser des questions et ne me sentais pas qualifiée », a-t-elle raconté. « Mais j’ai ensuite réalisé que le fait de ne pas être ingénieure ne fait pas de moi une personne inférieure à un ingénieur. » Un jour, un homme d’un certain âge lui a conseillé de trouver un homme blanc pour parler de son idée car elle ne serait sinon pas prise au sérieux.

Et c’est pour cela que l’histoire de Raghad va au-delà de l’aide aux femmes réfugiées. Il s’agit également de donner à tout le monde, et en particulier aux jeunes femmes, la capacité de se sentir sûr-e de soi, de ne pas renoncer face aux défis, de croire en ses rêves et de devenir des acteurs et actrices du changement. « Vous pouvez tous réussir si vous le souhaitez», a-t-elle déclaré. «  Si vous choisissez de réussir dans un quelconque domaine, vous pouvez développer les compétences nécessaires. Il n’y a pas de barrières, sauf celles que vous érigez vous-mêmes. »

En 2017, Raghad a présenté au Forum du Prix Nobel de la paix « misBit – Aider les femmes et les enfants à lutter contre la violence sexuelle, la violence de genre et le trafic d’êtres humains dans les camps de réfugiés et les zones sinistrées ». Elle a créé sa propre entreprise, Polar Lights Prime, pour mener le projet plus loin. Plusieurs aspects doivent encore être considérés. Qui aura accès à ces données ? Qui seront les fournisseurs ? Raghad est consciente des défis et des risques associés à un tel dispositif mais elle croit fermement aux bienfaits de la technologie : « Accroître la connectivité et l’accès à l’information fait partie de la protection des êtres humains », a-t-elle déclaré.

Cliquez ici pour plus d'information sur La gouvernance équitable pour la sécurité humaine 2018

Featured Story
Off

sur le même thème

Mohammed Abu-Nimer

Mohammed Abu-Nimer: Le dialogue ou comment créer une paix durable

Mohammed Abu-Nimer enseigne la paix internationale et la résolution des conflits à la School of International Service de l'American University de Washington. Il est également conseiller principal aupr...

Sabica Pardesi

Devenir un-e artisan-e de paix 2020

« Je suis vraiment reconnaissante envers la personne qui m'a fait découvrir le programme d’Initiatives et Changement « Devenir un-e artisan-e de paix » ! Ce programme a changé ma vie à bien des égards...

Irina Fedorenko CDES 2020 screenshot

Dialogue de Caux sur l'environnement et la sécurité

Le Dialogue de Caux sur l'environnement et la sécurité a frappé fort pour sa première édition en ligne, avec plus de 15 sessions et 450 participant-e-s cumulé-e-s. Les expert-e-s ont discuté des liens...

CL 2020 piano at the opening

Leadership créatif - Ensemble pour le changement

La conférence « Leadership créatif » a emmené les participant-e-s dans un parcours de six jours d’introspection pour découvrir ce qu'est le leadership créatif et quel leader se trouve en chacun-e d’en...

SCreenshot keywords T4C 2020

Des outils pour les acteurs et actrices du changement - Façonner l'avenir ensemble par le dialogue

Pouvez-vous vraiment écouter ? Et si nous avions tous et toutes le pouvoir de rendre nos communautés plus cohésives et plus inclusives en commençant à nous écouter véritablement les un-e-s les autres ...

ELB 2020 livestream panel 2 with camera

Leadership éthique dans le buisness - Leadership pour une économie résiliente

La conférence "Leadership éthique dans le Business", les 25 et 26 juin 2020, a donné le coup d'envoi du premier Caux Forum en ligne. Elle proposait une expérience diversifiée avec des panels en direct...

Summer Academy 2020 screenshot participants cropped credit: Alan Channer

Académie d'été 2020 : de vastes possibilités pour l'avenir

Les réactions enthousiastes des participant-e-s à l'Académie d'été 2020 sur la Terre, le Climat et la Sécurité ont justifié la décision difficile qui avait été prise d’effectuer la formation en ligne....

CDLS 2019 Chau Duncan

Réinventer la roue : Le modèle d'investissement régénérateur d'Earthbanc

Chau Tang-Duncan, co-fondatrice et directrice opérationnelle d'Earthbanc, vient régulièrement à Caux depuis 2010, où elle a commencé à s’approprier le rôle qu'elle pouvait jouer pour relier les person...

Karina Cheah

Surmonter les défis des groupes de dialogue en ligne

Je n'ai jamais été à Caux. C'était la pensée qui me revenait à l’idée de co-animer un groupe de parole en ligne dans le cadre du Dialogue de Caux sur l'Environnement et la Sécurité. Et je n'avais jama...

Tony Rinaudo

Tony Rinaudo : Pour un meilleur avenir au Niger

Pourquoi un agriculteur australien qui s'est installé en Afrique dans les années 1980 serait-il appelé le "créateur de forêts" ? Tony Rinaudo, conseiller de World Vision Australia pour l'action climat...

CDES teaser theme square FR

"La terre et la sécurité en Afrique subsaharienne: évaluer les risques et chercher une réponse"

Dans le cadre du Caux Forum Online 2020, la fondation Initiatives et Changement Suisse et le Département fédéral suisse des affaires étrangères (Division de la sécurité humaine) ont organisé une vidéo...

Caux Palace view night

Le climat et l'économie dans le monde post-COVID

Alors que le confinement et les restrictions de voyage liés à la pandémie commencent lentement à s'atténuer et qu'un retour à la vie normale semble se rapprocher, nous nous trouvons à un moment critiq...

Nazarene Mannie

Mon expérience d'apprentissage: Nazrene Mannie

Découvrez notre entretien avec Nazrene Mannie, Directrice exécutive du Global Apprenticeship Network (GAN). "Mon expérience d'apprentissage" (My Learning Story) espère devenir une expérience d'apprent...

Daniel Clements

Du changement personnel à la direction de la conférence : Daniel Clements

Daniel Clements, le coordinateur de l’édition 2020 de Leadership créatif, n'aurait jamais rejoint Initiatives et Changement si son père ne lui avait pas conseillé, l’année dernière, de participer au ...

COVID 19 slider FR square

Le Caux Forum passe au digital !

Notre équipe et le réseau international I&C travaillent d'arrache-pied pour vous offrir un Caux Forum 2020 en ligne et vous faire vivre une expérience aussi proche que possible de celle de Caux. Bien ...