1980 – Su Riddel et « Un soleil en pleine nuit »

29/07/2021
Su  Riddell

 

C'est en juillet 1980 qu'un one-man-show sur St François d'Assise, Un Soleil en Pleine Nuit, est créé à Caux. Ecrit par le dramaturge britannique Hugh Steadman Williams, sur une musique de Kathleen Johnson, également britannique, il était interprété par le mime français Michel Orphelin. Il présentera ce spectacle - dans sa version française ou anglaise (Rich Man Poor Man) - dans de nombreux pays au cours de la décennie suivante.

En juin 1980, à 21 ans, Su Riddell quitte son emploi de secrétaire à Paris pour rejoindre l'équipe des coulisses en tant qu'assistante régisseur.  Elle accompagnera le spectacle en tournée en Europe et en Amérique du Nord pendant les trois années suivantes. Ces extraits de ses lettres à ses parents décrivent le début de l'aventure.

 

Su Riddell in Paris, around 1980
Su à Paris, vers 1980

 

Lundi 30 juin 1980

 

Nous sommes six dans le minibus qui quitte Paris, dont Michel Orphelin, acteur, chanteur et mime français ; Annie (française) qui projettera les diapositives de fond de scène ; François, le fils de Michel qui sera à la sonorisation; et Peter, le pianiste britannique. 

C'est une belle journée ensoleillée. Nous nous arrêtons pour prendre un café le matin, puis nous piqe-niquons dans un champ après avoir quitté l'autoroute; après un autre café près d'une rivière violente et gonflée, nous roulons dans un Jura sauvage et accidenté, nous traversons de vieilles villes douces et charmantes jusqu'à la frontière suisse. En longeant le lac Léman, nous pouvons voir Caux de loin, mais les montagnes sont cachées par la brume.

Dès notre arrivée à Caux, nous rencontrons le reste de notre équipe : Claude, un français, qui s'occupe de l'administration du spectacle, Gunnar et Christian, techniciens suédois. Nous sommes plutôt internationaux pour un spectacle en français.

Nous sommes plutôt internationaux pour un spectacle en français.

 

Mardi 17 juillet 1980

 

Je vais vous parler de la première représentation. Nous avons dîné tous ensemble mais nous étions plutôt calmes  (c'est-à-dire normaux par rapport aux autres personnes de Caux). Nous avons d'abord eu une réunion dans les coulisses, nous avons prié puis nous sommes allés à nos places. Le public a afflué, j'ai fait entrer l'orchestre sur scène, (les hommes en smoking, Kathleen en robe longue) et c'était parti. Je me suis calmée et tout s'est bien passé, du point de vue du public en tout cas. 

Su Riddell 1980 credit B Roscher
Su Riddell, 1980

En fait, nous avions tous fait des erreurs. Les miennes sont rarement visibles, mais sont une question de timing. Le public ne sait pas ce qui doit se passer, mais nous le savons tous et surtout moi. 

Je n'ai compté que trois ou quatre mauvaises répliques, et John D, le metteur en scène, était très content. J'ai apprécié ma « première mondiale ». Oh, mais la suite...

Michel Orphelin Poor man rich man programme
Dépliant de Un soleil en pleine nuit

Marketta avait préparé un repas froid, beaucoup de boissons gazeuses et du café, et nous nous sommes tous assis dans la cuisine à une longue table fleurie et décorée, entourés de casseroles et de poêles et d'énormes fours en acier. Michel, en entrant, a été ovationné. 

Après le repas, on a amené un piano (directement dans la cuisine) et nous avons chanté et joué à des jeux (nous étions 14). Vers 1h30 du matin, la fête s'est achevée, nous avons remis la cuisine dans son état impeccable habituel et nous sommes allés nous coucher. C'était formidable.

Entretemps je découvre le peu de connaissances que j'ai de la foi et je réalise la longueur du chemin que j'ai à parcourir. J'ai peur de commencer avec enthousiasme, et de me fatiguer rapidement. J'espère qu'en gardant une vision des choses dans une perspective mondiale, je pourrai équilibrer la perspective personnelle. 

J'espère qu'en gardant une vision des choses dans une perspective mondiale, je pourrai équilibrer la perspective personnelle.

Tout cela est terriblement facile ici à Caux. De retour à Paris, à la vie urbaine et à mes amis, il sera trop facile d'oublier, de perdre de vue l'objectif, et le sens de l'importance de l'œuvre de Dieu. Les montagnes sont des endroits inspirants. S'il vous plaît, pouvez-vous m'aider à me souvenir ? Je sais que Dieu me gardera dans le droit chemin, mais j'ai tellement peur de perdre la joie, la fraîcheur, la paix, que j'ai trouvées ici.

 

Poor man rich man crew Su Riddell
Réunion du casting

 

En été 1983, lorsque la tournée initiale de la pièce s'achève, la troupe est de retour à Caux. Su écrit :

 

Un Soleil en Pleine Nuit a signifié pour moi un nouveau départ dans la vie. J'ai donné ma vie à Dieu, et il sait ce dont j'ai besoin, il en sait plus sur moi que je n'en sais moi-même. Il a aussi un plan pour le monde, et je veux en faire partie. Alors, jour après jour, j'irai là où Il me mènera.

 

Lire le scénario d'Un soleil en pleine nuit

Découvrez le programme d'Un soleil en pleine nuit

 

____________________________________________________________________________________________

 

Regardez une vidéo de la pièce (1985)

 

____________________________________________________________________________________________

 

Cette histoire fait partie de notre série « 75 ans de récits »  qui célèbre le 75ème anniversaire de l'I&C Suisse avec une histoire pour chaque année, de 1946 à 2021. Chaque histoire raconte comment une personne a trouvé l'inspiration et une nouvelle direction à Caux. Si vous souhaitez raconter votre histoire ou celle d'une personne que vous connaissez, merci d’envoyer vos idées par e-mail à John Bond ou Yara Zhgeib. Si vous souhaitez savoir plus sur les premières années d'Initiatives et Changement et sur le centre de conférence de Caux, cliquez ici et visitez la plateforme For A New World.

 

  • Video Soleil en pleine nuit (Poor man, Rich man), Westminster Productions, 1985: Initiatives et Changement
  • Photos top, portrait et Su à Paris: Su Riddell
  • Distribution de photos et dépliant: Initiatives et Changement
  • Relecture: Claire Martin-Fiaux

 

Featured Story
Off
Event Categories
75 stories 75th anniversary

sur le même thème

Mohan Bhagwandas 2003

2010: Mohan Bhagwandas – Faire face à la crise d'intégrité

Mohan Bhagwandas n'est que trop conscient de son empreinte carbone. Au cours des 13 années allant de 2006 à 2019, il a pris 17 fois l'avion depuis sa ville natale de Melbourne, en Australie, jusqu'en...

This is us square 8.png

75 ans de récits : Rencontrez l'équipe

Lorsque nous avons lancé la série 75 ans de récits en février 2021 au sujet des 75 ans de rencontres au centre de conférences d'Initiatives et Changement à Caux, nous n'avions aucune idée de l'aventur...

Caux in snow 2021 credit Cindy Bühler

2021: Initiatives et Changement Suisse - Ouvrir les portes de Caux pour un nouveau chapitre

Alors que notre série de 75 histoires pour les 75 ans du centre de conférence d'Initiatives et Changement à Caux touche à sa fin, la présidente d'Initiatives et Changement Suisse, Christine Beerli, et...

Aad Burger

2020: Aad Burger – Frappé par un virus

En 2020, le Caux Forum a été mis en ligne en réponse à la pandémie. Ses organisateurs ont constaté que cela avait mis la rencontre à Caux à la portée de personnes du monde entier qui n'auraient pas pu...

Marc Isserles 2017

2019: Marc Isserles – « Nous devons sauver les enfants »

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Caux Palace (qui deviendra plus tard le centre de conférence d'Initiatives et Changement en Suisse), a servi de refuge aux Juifs fuyant la Shoah. Au fil des ans,...

Wael Broubaker climate actionist

2018: Wael Boubaker – « Le changement climatique devrait être la priorité absolue

Lorsque Wael Boubaker, diplômé tunisien en économie, a rejoint le Programme de Caux pour la paix et le leadership (CPLP) en 2018, il s'attendait à une conférence qui ferait bien sur son CV, et à de be...

Tanaka Mhunduru CPLP

2017: Tanaka Mhunduru – Une maison pour accueillir le monde entier

Tanaka Mhunduru, originaire du Zimbabwe, est l'un des organisateurs du Programme de Caux pour la paix et le leadership (CPLP), un programme d'un mois destiné aux jeunes du monde entier. Il y a partici...

Diana Damsa Winter Gathering 2016

2016: Diana Damsa – « J'ai eu le sentiment que je comptais »

La rencontre de l'hiver 2016 à Caux a représenté une expérience particulière pour Diana Damsa - non seulement parce qu'elle a fait l'expérience de Caux en hiver, mais aussi parce que, pour la première...

Philippe and Liseth Lasserre

2015 : Lisbeth Lasserre – La richesse de l'art

Lisbeth Lasserre est originaire de Winterthur, où ses grands-parents, Hedy et Arthur Hahnloser, avaient constitué une collection d'art privée dans leur maison, la Villa Flora. Parmi leurs amis artiste...

Catherine Guisan

2014 : Catherine Guisan - Pour relancer une Europe inachevée

Catherine Guisan est professeur associé invité à l'université du Minnesota, aux États-Unis. Elle a écrit deux livres sur les fondements éthiques de l'intégration européenne. En 2014, elle est interven...

Tom Duncan

2013: Tom Duncan – Restaurer une planète saine

L'année 2013 a été marquée par les premiers Dialogues de Caux sur la terre et la sécurité (CDLS). Ces événements, qui ont eu lieu au Centre de conférences et de séminaires de Caux, portent sur les lie...

Merel Rumping

2012: Merel Rumping – Se lancer dans l'aventure

Lorsque Merel Rumping, originaire des Pays-Bas, s'est rendue à Caux pour la première fois en 2012, elle avait un objectif en tête : « explorer comment je pourrais contribuer à un monde plus juste à t...

Lucette Schneider

2011: Lucette Schneider – Des choix qui font la magie de Caux

Pendant de nombreuses années, la Suissesse Lucette Schneider a organisé l'équipe qui se réunissait tôt le matin pour nettoyer, éplucher et couper les légumes destinés aux cuisines du centre de confére...

Rajmohan Gandhi 2011 Caux Forum Human Security

2009: Rajmohan Gandhi – Des ponts entre l'Inde et le Pakistan

25 dignitaires Indien-ne-s et Pakistanais-es sont venu-e-s à Caux en 2009 dans le but de lancer des ponts entre leurs pays. L'homme qui a pris l'initiative de cette rencontre est Rajmohan Gandhi, un p...

Iman Ajmal Masroor

2008 : Apprendre à être un artisan de paix - « Une révélation pour le monde »

L'année 2008 a vu le lancement d'un cours inhabituel sur l'approche de l'Islam en matière de rétablissement de la paix, conçu par l'imam Ajmal Masroor du Royaume-Uni. Le coordinateur du cours, Peter R...