1984 : Amie Zysset - La grande aventure

Par Eliane Stallybrass

19/08/2021
Amie Zysset in Caux

 

Amie Zysset était le cœur et l'âme des conférences internationales sur la famille qui ont eu lieu à Caux de 1978 jusque dans les années 80. Elle est décédée - à l'âge de 60 ans seulement - après de longs mois d'hospitalisation, le dernier jour de la conférence de 1984. « Si je meurs avant la conférence des familles, je veillerai sur vous d'en haut », avait-elle annoncé.

Amie Zysset in Caux
Cuisiner avec des enfants à Caux

Pendant sa formation d'enseignante en économie domestique, à la fin des années 40, Amie avait séjourné dans une pension pour jeunes femmes appelée « La Grande Aventure » à Lausanne. Sa directrice, Frida Nef, avait participé à la création du centre de conférences de Caux et faisait partager à ses pensionnaires son enthousiasme pour ce lieu. C'est ainsi qu'Amie a découvert sa vocation. 

Tout a commencé par l'apprentissage du suisse allemand dans une famille bernoise. La famille Flütsch avait quatre enfants et la mère partait parfois avec son mari en mission avec le Réarmement moral (plus tard Initiatives et Changement). 

Ils passaient tous les étés à Caux et emmenaient Amie et les enfants avec eux. Elle s'est impliquée dans la vie du centre de conférence, en aidant d'abord à la cuisine. Avec sa formation, c'était tout naturel. 

Mais deux passions vont se développer et lui donner d'autres pistes d'activités.

Amie s'intéresse énormément au développement et au bien-être des enfants. En 1969, il y avait beaucoup de familles à Caux. Amie décide de prendre en charge les enfants de 7 à 12 ans, tandis que Monika Flütsch (aujourd'hui Bodmer), dont elle s'était occupée 14 ans plus tôt, crée le jardin d'enfants dans le Grand Hôtel.

Plus d'une fois, nos enfants et nous-mêmes avons bénéficié de cette aide extérieure désintéressée qui manque aujourd'hui à tant de familles. 

Monika Bodmer Flütsch with 2 boys (one is a university professor now) photo: Lars Rengfelt
Monika Bodmer-Flütsch avec deux garçons au jardin d'enfants de Caux. Les deux garçons sont devenus professeurs d'université.

 

Amie savait écouter les enfants et, à côté des jeux, de la cuisine et d'autres activités, leur proposait des discussions sur des thèmes qui leur tenaient à cœur, comme la bonne entente avec leurs frères et sœurs, la vie de famille ou encore les divisions entre leurs parents. Ces discussions ont abouti à la création d'un petit journal, où les enfants pouvaient exprimer leurs pensées et ainsi aider d'autres enfants. 

Amie Zysset elephant and mouse
Couverture de l'éléphant et de la souris,
par Monika Bodmer-Flütsch

Amie n'était pas dactylo, n'avait pas de formation journalistique et ne connaissait rien à l'édition, mais elle avait le don d'utiliser ses limites pour développer les talents des autres. C'est ainsi qu'est né Éléphant et Souris, publié en français et en allemand, rempli de questions, de réflexions, d'histoires personnelles, de jeux et de dessins. Il sort tous les deux mois, et l'aventure dure 15 ans. Le tirage atteint 400 exemplaires.

Elle se préoccupe aussi des parents et, comme l'écrit Jean-Jacques Odier, les prend parfois à part pour leur donner un conseil. « Plus d'une fois, nos enfants et nous-mêmes avons bénéficié de cette aide extérieure désintéressée qui manque aujourd'hui à tant de familles. »

Un Noël, Amie et Monika ont mis en scène le spectacle pour enfants  Give a Dog a Bone, à Caux, avec une distribution composée uniquement d'enfants.

Son autre passion est la vie et l'avenir de sa région, le Jura, où les tensions entre catholiques et protestants sont devenues violentes. En tant que citoyenne de la petite ville de Reconvilier, elle compte parmi ses amis de nombreuses personnes impliquées dans les problèmes politiques et sociaux de la région.

Elle a emmené de Caux des amis de communautés divisées du Canada et d'Irlande, ainsi que de Papouasie-Nouvelle-Guinée, pour visiter sa région et partager leurs expériences de réconciliation. Elle a également emmené des amis jurassiens dans d'autres pays. Lors d'un voyage en Inde, elle et un ami se sont retrouvés assis à côté de Mère Teresa dans l'avion !

Elle avait le don d'utiliser ses limites pour développer les talents des autres.

Give a dog a bone Amie Zysset 1984
Scène de Give a Dog a Bone, 1984

 

Malheureusement, c'est en Inde qu'elle a contracté une maladie qui n'a jamais été complètement diagnostiquée et qui lui a coûté la vie. Elle écrivait souvent des poèmes personnalisés, comme cadeaux pour ses amis. Beaucoup d'entre eux ont été publiés dans un petit livre après sa mort. 

 

Alors que nous travaillons sur ces histoires de personnes autour du 75e anniversaire du centre de conférence de Caux, nous sommes frappés par le nombre de femmes relativement peu connues - comme Amie Zysett - qui méritent tout à fait de figurer ici. La grande aventure de Caux n'aurait pas été possible sans cette armée de l'ombre qui a travaillé dans tant de domaines du centre de conférence de Caux et du travail d'Initiatives et Changement en général, donnant du temps et de l'argent, de la créativité et des soins attentifs aux autres.

 

Lire le recueil de poésie d'Amie Amie pour toujours (par Amie Zysset et Marielle Thiebaud, 1987)

 

___________________________________________________________________________________

 

Regardez une production de 1965 de la pièce Give a Dog a Bone.

 

 

___________________________________________________________________________________

 

 

Cette histoire fait partie de notre série « 75 ans de récits »  qui célèbre le 75ème anniversaire de l'I&C Suisse avec une histoire pour chaque année, de 1946 à 2021. Chaque histoire raconte comment une personne a trouvé l'inspiration et une nouvelle direction à Caux. Si vous souhaitez raconter votre histoire ou celle d'une personne que vous connaissez, merci d’envoyer vos idées par e-mail à John Bond ou Yara Zhgeib. Si vous souhaitez savoir plus sur les premières années d'Initiatives et Changement et sur le centre de conférence de Caux, cliquez ici et visitez la plateforme For A New World.

 

  • Give a Dog a Bone: Initiatives et Changement
  • Amie pour toujours: Amie Zysset et Marielle Thiebaud, 1987)
  • Toutes les photos (sauf Monica): Initiatives et Changement
  • Photo Monica Flütsch: Lars Rengfelt
  • Relecture: Claire Martin-Fiaux

 

Featured Story
Off
Event Categories
75 stories 75th anniversary

sur le même thème

This is us square 8.png

75 Years of Stories: Meet the team!

When we launched the 75 Years of Stories series in February 2021 about 75 years of encounters at the Initiatives of Change conference centre in Caux, we had no idea what an adventure we had embarked o...

Caux in snow 2021 credit Cindy Bühler

2021: Initiatives of Change Switzerland – Opening Caux’s doors to a new chapter

As our series of 75 stories for 75 years of the Initiatives of Change conference centre in Caux draws to an end, the President of Initiatives of Change Switzerland, Christine Beerli, and its two Co-Di...

Aad Burger

2020: Aad Burger – Struck by a virus

In 2020, the Caux Forum went online in response to the pandemic. Its organizers found that this made Caux accessible to people all over the world who could not have taken part in normal circumstances....

Marc Isserles 2017

2019: Marc Isserles – ‘We must save the children’

During World War II, the Caux Palace (later the Initiatives of Change conference centre in Switerland) provided a refuge for Jews fleeing the Shoah. Over the years, some of them – or their descendants...

Wael Broubaker climate actionist

2018: Wael Boubaker – ‘Climate change should be top top top priority’

When Tunisian economics graduate Wael Boubaker joined the Caux Peace and Leadership Programme (CPLP) in 2018, he expected a conference which would look good on his CV, and some beautiful scenery. Inst...

Tanaka Mhunduru CPLP

2017: Tanaka Mhunduru – A home for the world

Tanaka Mhunduru from Zimbabwe is one of the organizers of the Caux Peace and Leadership Programme (CPLP), a one-month programme for young people from around the world. He first took part in 2017....

Diana Damsa Winter Gathering 2016

2016: Diana Damsa – ‘It made me feel I counted’

The Winter Gathering of 2016 was a special experience for Diana Damsa – not just because she experienced Caux in winter, but also because, for the first time in eight years, she had no responsibilitie...

Philippe and Liseth Lasserre

2015: Lisbeth Lasserre – ‘The richness in art’

Lisbeth Lasserre came from Winterthur, where her grandparents, Hedy and Arthur Hahnloser, had built up a private collection of art at their home, Villa Flora. Amongst their artist friends were Bonnard...

Catherine Guisan

2014: Catherine Guisan – Europe’s Unfinished Business

Catherine Guisan is Visiting Associate Professor at the University of Minnesota, USA. She has written two books on the ethical foundations of European integration. In 2014 she spoke at Caux’s first se...

Tom Duncan

2013: Tom Duncan – Restoring a healthy planet

2013 saw the first full-length Caux Dialogues on Land and Security (CDLS). These events, which took place at the Caux Conference and Seminar Centre, focus on the links between sustainable land managem...

Merel Rumping

2012: Merel Rumping – Going out on a limb

When Merel Rumping from the Netherlands first visited Caux in 2012, she had a goal in mind – ‘to explore how I could contribute to a more just world through my professional activities’....

Lucette Schneider

2011: Lucette Schneider – Choices which make the magic of Caux

For many years, Lucette Schneider from Switzerland organized the team which gathered in the early mornings to wash, peel and chop vegetables for the kitchens of the Caux conference centre. ...

Mohan Bhagwandas 2003

2010: Mohan Bhagwandas – Addressing the crisis of integrity

Mohan Bhagwandas is all too aware of his carbon footprint. In the 13 years from 2006 to 2019, he flew 17 times from his home city of Melbourne, Australia, to Switzerland to take part in the Caux confe...

Rajmohan Gandhi 2011 Caux Forum Human Security

2009: Rajmohan Gandhi – Bridges between India and Pakistan

25 distinguished Indians and Pakistanis came to Caux in 2009 with the aim of building bridges between their countries. The man who initiated the gathering was Rajmohan Gandhi, a grandson of Mahatma Ga...

Iman Ajmal Masroor

2008: Learning to be a Peacemaker – ‘An eye-opener to the world’

2008 saw the launch of an unusual course on Islam’s approach to peacemaking for young Muslims and non-Muslims, devised by Imam Ajmal Masroor from the UK. The course’s coordinator, Peter Riddell, descr...