1996: Le Cardinal Franz König - « À chaque visite, j'apprends quelque chose de nouveau »

Par Georg Hartl

07/10/2021
Cardinal König in Caux.png

 

L'une des images les plus marquantes du 50e anniversaire du centre de conférences Initiatives et Changement en 1996 est celle du Dalaï Lama saluant le cardinal Franz König, alors âgé de 90 ans.

Le Cardinal Franz König, archevêque de Vienne entre 1956 et 1985, avait participé avec enthousiasme aux conférences de Caux depuis le début des années 1970. « À chacune de mes visites à Caux, j'apprends quelque chose de nouveau, grâce à la grande ouverture d'esprit de chaque personne que je rencontre », a-t-il déclaré lors d'une conférence en 1979. « Même en tant qu'évêque, j'ai moi aussi besoin de changement, d'une « révision de vie ». L'exemple vivant de ceux que je vois ici m'inspire ».

Même en tant qu'évêque, j'ai moi aussi besoin de changement.

Cardinal König greets Dalai Lama in Caux in 1996, watched by Heinrich Rusterholz, President of the Federation of Protestant Churches in Switzerland. Credit: G. Williams
Le Cardinal König salue le Dalaï Lama à Caux en 1996, sous le regard de Heinrich Rusterholz,
Président de la Fédération des Eglises Protestantes de Suisse. (photo : Greg Williams)

 

À l'époque, M. König était à la tête des efforts de l'Église catholique pour jeter des ponts vers les pays communistes d'Europe de l'Est et portait le titre de secrétaire pour les non-croyants. Mais ce n'est pas la raison pour laquelle il est venu à Caux

Je suis convaincu que l'esprit de Dieu est à l'œuvre ici.

« Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, Caux a été un lieu où des personnes de races, d'opinions politiques et de classes différentes se sont réunies, souvent à partir de foyers de conflits qui menaçaient la paix du monde », a-t-il déclaré en 1987. « Encore et encore, des percées se sont produites. Je suis convaincu que l'esprit de Dieu est à l'œuvre ici »

 

Father Bots, Michael Gonzi, Don Cardinal, Franz König 1973 in Caux, credit: Danielle Maillefer
Avec (au premier rang, à gauche) Michael Gonzi, archevêque de Malte, et (au deuxième rang, au centre) Don Cardinal, chef des Premières nations canadiennes, à Caux, en 1973.

 

En tant qu'archevêque de Vienne, il était connu pour ses efforts visant à rétablir les relations entre les sociaux-démocrates autrichiens et l'Église catholique, qui avaient été rompues à l'époque du nazisme. Lui et Bruno Kreisky, chancelier fédéral de 1970 à 1983, ont entretenu un dialogue empreint du plus grand respect, malgré de sérieuses divergences sur certaines questions.

Il a également été actif dans le mouvement œcuménique mondial après le Concile Vatican II, et a notamment jeté des ponts vers les églises orthodoxes orientales. Son engagement dans l'établissement de relations avec les autres religions a été reconnu par les théologiens musulmans lorsqu'il a été invité à donner des conférences à l'université Al-Azhar du Caire, un centre d'érudition islamique.

 

Franz König, Jean-Marc Duckert, Andrew Stallybrass, Sydney Cook, 1973 , Caux
Discours du Cardinal Franz König à Caux, 1973

 

Dans les années 1960 et 1970, certains responsables de l'Église catholique considéraient le Réarmement moral (aujourd'hui Initiatives et Changement) avec un certain scepticisme, mais König acceptait avec intérêt les invitations à Caux. Il s'y sentait manifestement chez lui, servant du café au petit-déjeuner à des participants très surpris et s'engageant profondément avec ses interlocuteurs. Sa vocation pastorale transparaissait dans toutes ses rencontres.

Tant de choses dépendent du changement de notre cœur et de notre façon de penser.

Un matin où il prenait le petit-déjeuner avec un groupe de jeunes gens, il entend le récit d'une des participantes qui venait d'un milieu familial extrêmement difficile, avait eu une jeunesse troublée mais avait trouvé un nouveau départ dans sa vie. König est profondément impressionné par son histoire. Après le petit-déjeuner, à la surprise de ses hôtes, il demande s'il peut prendre les roses qui ornent la table et les offre à cette jeune femme, avec ses meilleurs vœux pour son avenir.

 

Franz König and Philippe Mottu in Caux 1986, credit: Danielle Maillefer
Avec l'un des pionniers de Caux, Philippe Mottu (à gauche), à Caux, 1986

 

Dans les années 1980, le cardinal a fait appel à Caux pour rassembler des gens afin de relever les défis environnementaux auxquels le monde était confronté. Cette première rencontre a conduit à une série de dialogues à Caux sur la préservation de la création, auxquels ont participé des scientifiques et des théologiens ainsi que des voix venues de la politique, de l'industrie et du journalisme environnemental.

« Dieu a mis le désir de créer dans sa créature », a déclaré König lors de la séance d'ouverture du dialogue en 1989. « Serait-ce une clé pour l'avenir que d'éveiller en chaque individu le désir de devenir créatif dans la préservation de la Création ? »

 

Victor Weisskopf, Eduard Kellenberger, Franz König, 1989, Caux
Le Cardinal König (à droite) avec les participants au dialogue de 1989 sur la préservation de la création à Caux :
(à gauche) le physicien nucléaire américain Victor Weiskopf et (au centre) Eduard Kellenberger, le père de la microbiologie en Suisse.

 

Il est revenu sur le thème de l'environnement dans son discours pour le 50e anniversaire de Caux. « Le danger est sérieux que les progrès de la technologie et des communications détruisent l'humanité et son monde. Tant de choses dépendent du changement de notre cœur et de notre façon de penser ».

« En dernier ressort, a-t-il dit à Caux en 1993, nous en revenons toujours à l'être humain et à sa quête spirituelle. Nous n'avons pas seulement un côté sombre, nous avons aussi un côté lumineux. Nous pouvons viser le bien comme le mal ».

 

 

Franz König in Caux, 1993
Célébration de son anniversaire à Caux, 1973

 

____________________________________________________________________________________________

 

Andrew Stallybrass 2017

Andrew Stallybrass ajoute :

Un soir, je suis descendu pour dîner dans la salle à manger de Caux avec un ami protestant irlandais. Il venait de rencontrer un groupe de Britanniques et était plein de tristesse, de colère et d'amertume car ils avaient discuté de leurs problèmes nationaux sans mentionner une seule fois l'Irlande, et ceci à un moment où les troubles battaient leur plein.

Je n'avais pas assisté à cette rencontre et j'avais prévu un dîner avec des gens, mais je me demandais si je devrais annuler pour essayer de réparer un cœur en colère et meurtri. Mon ami irlandais s'est éloigné et s'est assis seul à une petite table contre le mur.

J'étais conscient que le Cardinal König, tout juste arrivé de Vienne, se tenait près de moi, et je pouvais voir une table où des personnes importantes l'attendaient dans la grande baie vitrée. Juste avant qu'ils ne le voient, il s'est dirigé vers mon ami irlandais.

Ils ont dîné ensemble et le groupe qui l'attendait a estimé, à juste titre, qu’ils ne pouvaient pas l'interrompre ! Le lendemain, l'ami irlandais m'a dit que cette soirée avait représenté pour lui un miracle de guérison.

 

____________________________________________________________________________________________

 

Cette histoire fait partie de notre série « 75 ans de récits » qui célèbre le 75ème anniversaire de l'I&C Suisse avec une histoire pour chaque année, de 1946 à 2021. Chaque histoire raconte comment une personne a trouvé l'inspiration et une nouvelle direction à Caux. Si vous souhaitez raconter votre histoire ou celle d'une personne que vous connaissez, merci d’envoyer vos idées par e-mail à John Bond ou Yara Zhgeib. Si vous souhaitez savoir plus sur les premières années d'Initiatives et Changement et sur le centre de conférence de Caux, cliquez ici et visitez la plateforme For A New World.

 

  • Photo avec le Dalaï Lama en 1986 : Greg Williams
  • Photos avec le Père Bots etc + Philippe Mottu : Danielle Maillefer
  • Toutes les autres photos : Initiatives et Changement
  • Photo du haut avec Karl Mitterdörfer à Caux, 1979
  • Relecture: Claire Fiaux-Martin
Featured Story
Off
Event Categories
75 stories 75th anniversary

sur le même thème

Merel Rumping

2012: Merel Rumping – Going out on a limb

When Merel Rumping from the Netherlands first visited Caux in 2012, she had a goal in mind – ‘to explore how I could contribute to a more just world through my professional activities’....

Lucette Schneider

2011: Lucette Schneider – Choices which make the magic of Caux

For many years, Lucette Schneider from Switzerland organized the team which gathered in the early mornings to wash, peel and chop vegetables for the kitchens of the Caux conference centre. ...

Mohan Bhagwandas 2003

2010: Mohan Bhagwandas – Addressing the crisis of integrity

Mohan Bhagwandas is all too aware of his carbon footprint. In the 13 years from 2006 to 2019, he flew 17 times from his home city of Melbourne, Australia, to Switzerland to take part in the Caux confe...

Rajmohan Gandhi 2011 Caux Forum Human Security

2009: Rajmohan Gandhi – Bridges between India and Pakistan

25 distinguished Indians and Pakistanis came to Caux in 2009 with the aim of building bridges between their countries. The man who initiated the gathering was Rajmohan Gandhi, a grandson of Mahatma Ga...

4th Caux Round Table Global Dialogues 1989

1994 : La Table Ronde de Caux - Des principes pour l'entreprise

En juillet 1994, la Table Ronde de Caux (CRT), un forum international de chefs et cheffes d'entreprise qui se réunissait à Caux depuis 1986, lançait un ensemble de Principes pour les entreprises....

Iman Ajmal Masroor

2008: Learning to be a Peacemaker – ‘An eye-opener to the world’

2008 saw the launch of an unusual course on Islam’s approach to peacemaking for young Muslims and non-Muslims, devised by Imam Ajmal Masroor from the UK. The course’s coordinator, Peter Riddell, descr...

Mohamed Sahnoun credit IofC France

2007: Mohamed Sahnoun – Healing wounded memories

The Algerian diplomat Mohamed Sahnoun was President of Initiatives of Change International from 2006 to 2009 and founded the annual Human Security Forum at Caux....

Zeke Reich cropped.jpeg

2006: Zeke Reich – Across walls of fear

Zeke Reich is a psychotherapist at a community mental health clinic in Washington DC who has been to the IofC conference centre in Caux several times over the years. He remembers an encounter which ha...

Somalia - First meeting of Benadir and Hawiye – anti-clockwise from right: Sayid Ma’alow, Hassan Mohamud Geeseye, Omar Salad Elmi, Mohamed Abukar Haji Omar, n/a, Khalid Maou Abdulkadir, Dr Ahmed Sharif Abbas

2005: Omar Salad Elmi – Clearing the cloud of mistrust

‘There are two people in the Somali delegation whose names include Omar,’ said the man from the allocation team at the Initiatives of Change conference centre in Caux. ‘As we didn’t have any informati...

Housekeeping Monica and Maya

2004: The Housekeeping Team – ‘My dream of serving the world came true’

Before you arrive in your room in Caux, someone from the housekeeping team will have been there before you, to check that it is clean, that the bed is made up and the light bulbs work. If you can’t wo...

Round Table Burundi 22 April 2007

2003 : Burundi – Ten years of political dialogue

Between 2003 and 2013, Caux was the scene of seven political dialogues between deeply divided Burundian leaders. They brought together representatives of political parties and armed rebel movements, f...

Erica Utzinger and her husband Beni working in the archives

2002: Erika Utzinger - 200 metres of history

The archives of the Caux Conference and Seminar Centre, now held by the Canton of Vaud, are an endless source of precious information. Swiss archivist Eliane Stallybrass describes the work to preserve...

Sommaruga with Amina Dikedi (left) and Msgr Fortunatus Nwachukwu at Caux, 2006 credit: Isabelle Mermindo

2001: Cornelio Sommaruga - ‘Grüss Gott’

'I first met Cornelio Sommaruga at a private dinner party. He was then head of the International Committee of the Red Cross (ICRC) and was just back from Cuba, where he’d met with Fidel Castro, in the...

Club for Young Leaders, Angela 2014, Caux (photo Diana Topan)

2000: Angela Starovoytova and Kostiantyn Ploskyi – Taking off the masks

Around the turn of the Millennium, many young Ukrainians came to Caux. Some of them took leadership in Foundations for Freedom (F4F), a programme for young people which offered courses in the values w...

Ismar and Fabiana Villavicencio credit T Hazell

1999: Gente Que Avanza – Latin America hits town

It was a Red-Letter Day in July 1999 when more than 40 young Latin Americans burst through the front door of Mountain House, Caux, and hugged everyone in sight. Gente Que Avanza had arrived – and Caux...