Lutter contre le changement climatique au Mali

Dialogue de Caux sur la terre et la sécurité

09/09/2019
Hartmut Behrend Mali

 

C’est après avoir participé en 2014 au Dialogue de Caux sur la terre et la sécurité (CDLS) que le climatologue allemand Hartmut Behrend a eu le courage de sortir de la bulle d’activisme international bien intentionné dans laquelle il vivait pour aller travailler sur le terrain au Mali.

À l’origine, Hartmut Behrend était venu au Caux Forum pour parler des liens entre l'adaptation au changement climatique et la résolution des conflits. Jusque-là, il avait toujours travaillé au niveau global en tant que membre d'une communauté internationale de scientifiques et d'activistes. Aujourd’hui, il dirige deux projets majeurs au Mali pour le compte de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ). Ces deux projets ont pour objectif de mettre la question de l’adaptation au changement climatique sur l’agenda régional et local, et cela dans le cadre de l'engagement du Mali à respecter l'Accord de Paris de 2016 sur le changement climatique.

En effet, le Mali est un pays stratégique pour constater l'impact du changement climatique sur la sécurité. La principale préoccupation du pays en matière de sécurité réside dans le conflit entre éleveurs et agriculteurs sédentaires, lequel est étroitement lié à la problématique des ressources impactées par les changements climatiques et la dégradation des terres.

Lorsqu’il est arrivé au Mali, Hartmut Behrend a commencé par calculer la vulnérabilité de la masse terrestre de ce pays, tout en tenant compte de la densité de population et du mode de vie. Son intention était d’identifier les communautés les plus exposées au changement climatique, et il est effectivement apparu que les populations les plus vulnérables étaient celles qui vivaient en marge, entre l'agriculture sédentaire et l'élevage. Les conclusions de cette étude ont conforté l’hypothèse que Hartmut Behrend avait présentée à Caux, et selon laquelle la vulnérabilité causée par le changement climatique constituait une menace immédiate pour la sécurité.

 

Hartmut Behrend

 

Cette cartographie a permis à Hartmut Behrend et à son équipe de présenter au gouvernement et aux donateurs une stratégie proposant d'orienter les fonds disponibles pour la lutte contre le changement climatique vers les zones où les risques sont les plus importants.

Aujourd’hui, Hartmut Behrend cherche à promouvoir l'agroforesterie et l'agriculture durable dans les zones rurales du Mali, car, comme Patrick Worms du Centre mondial d'agroforesterie et lui-même l’avaient montré à Caux, il s’agit de deux réponses efficaces au changement climatique. Il sensibilise également la communauté internationale à l’impact des actions qu’il mène dans le pays. Il partage ainsi les solutions qu’il a développées en collaboration étroite avec les communautés locales, comme par exemple la construction de murs de pierre le long des courbes de niveau, ce qui prévient le ruissellement des eaux de pluie et l'érosion des sols ; ou encore la distribution de petits générateurs d'électricité dans les villages, pour éviter que les arbres ne soient coupés pour servir de bois de chauffage.

Le CDLS a été indispensable à la formation de l’approche qu’utilise Hartmut au Mali. En fait il est tellement occupé par la mise en œuvre de ce qu’il a appris à Caux, qu’il dit qu’il n’a même pas eu le temps d’y retourner.  A court terme les objectifs d’Hartmut Behrend sont d'orienter le financement climatique vers les régions rurales, et d’accélérer la mise en œuvre de l'Accord de Paris par le Mali. Cette ambition se nourrit des travaux du CDLS, qui rappelle en permanence l'importance de la décentralisation et la nécessité de résoudre les conflits locaux afin de trouver des solutions régionales et, à terme, de développer une approche durable à la résolution des conflits à l’échelle nationale.

Featured Story
Off
Event Categories
Caux Forum

sur le même thème

Michael Akampa

Faire fonctionner les investissements pour les gens

Le Dialogue de Caux sur la terre et la sécurité (CDLS) de 2017 a été un tournant pour Micheál Akampa, un professionnel des investissements durables qui avait été invité à s’exprimer à la conférence In...

CDLS 2019 Tom Duncan

Donner aux communautés les moyens de restaurer les mangroves

Tom Duncan s’intéresse passionnément à la résolution de problèmes et à l’approche systémique et stratégique de la finance verte et des technologies financières, notamment dans les secteurs de l’économ...

Nhat Vhuong

Récupérer l'eau de l'air

Nhat Vhuong est un consultant en marketing digital et un entrepreneur social qui s’est passionnément investi dans la lutte contre la pénurie d'eau. Réfugié vietnamien ayant grandi en Suisse, il a trav...

Meghalaya CDLS 2019 Conrad Sangma

Les villages phares du développement durable de Meghalaya

« Notre objectif à Meghalaya est de construire une économie à faible émission de carbone grâce à la mobilisation et à l’engagement des communautés, » a déclaré Conrad Sangma, le premier ministre de Me...

CDLS 2019 Chau Duncan

Créer des ponts quand la finance creuse des fossés

Chau Tang-Duncan met à profit plus de 20 années d'expériences dans le secteur bancaire et la diplomatie commerciale afin d’améliorer l'accès aux services financiers pour les communautés les plus défav...

Aibanshngain Swer CDLS 2019

Protéger les sources d’eau de Meghalaya

Quelques milliards de personnes dépendent de l’eau provenant des collines de Meghalaya, au Nord-Est de l’Inde. L’un des responsables de la conservation de l’eau de l’État, Aibanshngain Swer, a partici...

CDLS 2019 Alan Laubsch

Restaurer les super-héros de la nature

La mission d’Alan Laubsch est de restaurer ces « super-héros climatiques » que sont les forêts de mangroves. Le succès de sa mission passera – il en est convaincu – par la démocratisation de l'investi...

CDLS 2019 panel Laubsch Duncan Brown

La Terre et nous : Repenser l’avenir

« Essayez un instant de vous mettre dans la peau du dernier rhinocéros blanc.» C’est ce qu’a demandé Alan Laubsch, le fondateur de EarthPulse, aux participant-e-s lors du Dialogue de Caux sur la terre...

YAP 2019 congratulations

Un vent d'air frais souffle sur les Jeunes Ambassadeurs et Ambassadrices

Cette année, le Programme des Jeunes Ambassadeurs et Ambassadrices (YAP) a réuni à Caux 39 jeunes. Pendant quatre jours, ces jeunes ont suivi une formation intensive pour apprendre à initier le change...

CPLP 2019 group garden

Les jeunes libèrent leur potentiel

Le Programme de Caux pour la paix et le leadership (CPLP) est bien plus qu’un simple programme de formation sur quatre semaines. C’est une plateforme où des jeunes leaders du monde entier explorent le...

Armenian-Kurdish-Turkish Dialogue 2019

Il faut plus de courage pour aimer que pour haïr

Le Dialogue arméno-kurdo-turc a eu lieu en 2019 à l’occasion de la conférence « Des outils pour les acteurs et actrices du changement ». Cette conférence a réuni des personnes d'origine arménienne, ku...

Caux Palace

Retour à la réalité

« Caux a changé ma vie » est loin d’être une expression galvaudée. En effet, certain-e-s participant-e-s quittaient leur pays pour la toute première fois, et pour la majorité d’entre elles et eux, ven...

Summer Academy 2019

Lancement de l’Académie d’été sur la terre, la sécurité et le climat à Genève et à Caux

La toute première Académie d’été sur la terre, la sécurité et le climat a rassemblé 18 participant-e-s d’Afghanistan/Danemark, du Bhoutan, d’Allemagne, du Kenya, d’Inde, d’Indonésie, du Nigéria/Royaum...

Brian Iselin

Le combat de Brian Iselin contre l’esclavage moderne

Le soleil se couche peu à peu mais l’air est toujours chaud alors que dix personnes forment un cercle pour écouter l’histoire captivante de Brian Iselin, lors de la bibliothèque humaine ayant lieu dan...


événements similaires