Une aventure partagée entre la Suisse et l’Afrique pour une paix durable

Rencontre anniversaire : 15 ans de partenariat entre Initiatives et Changement Suisse et le DFAE suisse

11/08/2021
Banner 22 July 2021 FDFA CDES square

 

Cette belle rencontre virtuelle a mis à l’honneur les liens entre le Caux Forum et la Suisse à l’occasion du 75ème anniversaire de la Fondation Initiative & Changement Suisse (I&C) et 15 ans de partenariat avec le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) de Suisse.

Cette rencontre a une histoire. Les relations entre la Fondation I&C Suisse et le DFAE sont anciennes, mais se sont renforcées ces dernières années par le soutien apporté au Caux Forum par la Division Paix et droits de l’homme du DFAE.

Une série de conférences consacrées chaque été par le Caux Forum à la gouvernance équitable et la sécurité humaine, ou autour du dialogue sur l’environnement et la sécurité, illustrent ce partenariat, tout comme les activités organisées régulièrement par le DFAE dans l’enceinte de l'ancien Caux Palace qui offre son cadre propice aux activités de paix.

Cette année anniversaire permit aussi de souligner combien les activités de promotion de la paix d' I&C Suisse s’insèrent dans celles des très nombreuses institutions de la Genève internationale, gravitant autour des Nations Unies dont le siège européen est à Genève.

La rencontre fit écho à la commémoration officielle des 75 ans d'I&C Suisse qui eut lieu le 5 juillet 2021 (voir le panel de haut niveau réuni à cette date). Toutes deux témoignent des valeurs partagées autour de la promotion de la paix et de la sécurité humaine et de l’attachement de la Suisse au symbole que représente le centre de conférences d'I&C Suisse à Caux au niveau international. Un entretien de 2018 capturait déjà ce compagnonnage.

Mais le lien particulier qui a profondément uni les deux institutions au cours des ans reste avant tout un attachement partagé au continent africain, relation à laquelle cette rencontre souhaitait rendre hommage.

 

caux palace landscape

 

Le programme de cette journée s’est articulé autour de deux moments forts. D’abord un panel de trois personnalités africaines (voir plus loin), modéré par M. Rainer Gude, qui co-dirigea I&C Suisse pendant sept ans jusqu’au début de cette année. Puis une série de quatre animations participatives.

Ils avaient comme objectif de montrer comment une voie suisse (à travers un besoin de repenser la sécurité face à la violence, à travers un désir de paix et de prévention) et une voix suisse (à travers I&C Suisse et le DFAE) ont rencontré à Caux les voies et les voix de celles et ceux qui, venant du continent africain, ont voulu partager et s’engager ensemble pour « une paix durable ».

Le programme réserva aussi une place aux histoires vécues à Caux par celles et ceux qui ont gravi le flanc de la montagne après avoir parcouru les milliers de kilomètres qui la séparent du continent africain : si le rayonnement particulier de ce lieu tient peut-être à la sérénité qui se dégage de sa géographie unique qui incite à la méditation, et à cette image d’une Suisse engagée dans la défense des valeurs d’humanité, il tient surtout aux rencontres humaines qui s’y déroulent chaque année depuis près de huit décennies et qui contribuent à forger des femmes et des hommes de paix.

Enfin, l’histoire qui s’est tissée entre Caux, la Suisse et l’Afrique, a aussi permis de renforcer les liens et les réalités francophones du mouvement mondial d’Initiatives et Changement. La rencontre souligna cet aspect en se tenant en français. Elle se déroula en ligne avec, cependant, l’équipe organisatrice installée sur place à Caux. Caux était donc bien présent à son anniversaire !

 

Caux Palace Terrace Sunset TIP 2019

 

Quelques points forts

La rencontre s’ouvrit par un panel intitulé : « Repenser la sécurité et prévenir la violence : une voie entre Caux, la Suisse et l’Afrique ».

Introduit par Mme Christine Beerli, Présidente d’I&C Suisse, qui insista sur l’importance mutuelle de l’écoute, et modéré par M. Rainer Gude, coordinateur exécutif de la Geneva Peacebuilding Platform, il était composé de :

 

  • M. Abdoulaye Mohamadou, Secrétaire exécutif, Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel – CILSS, Burkina Faso
  • Mme Daphrose Barampama, Femmes artisanes de Paix au Burundi, Burundi/Suisse
  • Dr. Christian Pout, Président, Centre africain d’Etudes Internationales, Diplomatiques, Economiques et Stratégiques – CEIDES, Cameroun

 

A la première question qui leur était posée (« Quelles sont les principaux changements que vous percevez en matière de conflits et de violence et quelles mesures prendre ? »), les panélistes s’émurent tant de la banalisation de la violence que des discours de haine qui traversent nos sociétés, même si des avancées positives peuvent être signalées, comme au Burundi, par exemple.

Mentimeter FDFA event 22 July 2021
L'expérience de Caux

A la deuxième question (« Qu’est-ce que Caux vous a apporté ? »), leurs yeux commencèrent à briller : rencontres exceptionnelles, place forte de méditation, importance des silences dans la construction de la paix, et lieu d’engagement personnel, de ressourcement et d’écoute. Un panéliste résuma en quatre mots la réalité de Caux : histoire, mémoire, devoir et espoir.

Les questions suivantes concernaient le rôle que Caux et la Suisse pouvaient jouer dans la promotion de la paix dans le futur. Pour les panélistes, l’appui aux acteurs de paix, tant gouvernementaux que civils et privés, nationaux ou locaux, est essentiel à leur dynamique ; il en est de même de la jeunesse qu’il est important de valoriser et soutenir dans leur besoin de participation à la vie de leur pays.

Caux et la Suisse doivent poursuivre, voire accélérer, leur engagement pour le dialogue politique et personnel, le partage, l’écoute et le suivi des actions entreprises. Il ne faut rien lâcher. Le monde a confiance dans la Suisse qui n’a pas de passé colonial, porte les valeurs de l’humanisme et qui peut, en tant qu’Etat, soutenir d’autres pays dans leur construction, tant au niveau du développement que de la médiation et de la prévention de la violence.

 

Les participant-e-s se sont ensuite réparti-e-s en quatre animations participatives qui se sont tenues en parallèle :

■ « L’expérience du Programme de Caux pour la paix et le leadership », animée par M. Désiré Tuyishemeze, du Burundi, qui résuma la discussion de ce groupe en soulignant l’importance de rencontrer des francophones à Caux et de se libérer de ses tensions, voire de ses haines, quand on se trouve en position de leader.

Il est beau vouloir changer le monde - mais tout changement doit commencer par soi-même.

 

■ « Partage de moments de nostalgie et d’inspiration pour l’avenir : ce que Caux m’a apporté », animée par M. Angelo Barampama, du Burundi, qui rapporta les témoignages de reconnaissance des participant-e-s qui sont toutes et tous parti-e-s « apaisé-e-s » de leur séjour à Caux.

Nos enfants ont été avec nous à Caux et la magie a aussi travaillé sur eux. Si on implique les enfants dans un cadre qui leur apprend à être à l'écoute d'autres personnes, cela les prépare à également devenir bâtisseur ou bâtisseuse de paix.

 

■ « Réflexion sur La Suisse et l’Afrique, quel rôle demain pour Caux ? », animée par Mme Stéphanie Buri, d'Initiatives et Changement Suisse, qui rapporta combien Caux joua un rôle clé en réunissant à plusieurs occasions des ressortissant-e-s d’un même pays qui se trouvaient dans l’impossibilité de se parler chez eux ou chez elles (il faudrait faire revenir ceux et celles qui sont passé-e-s par Caux pour consolider leur dialogue), et combien l’effacement des titres et fonctions des participant-e-s au Forum facilitait les rencontres et les prises de conscience personnelles.

Plus de rencontres entre personnes en conflit, plus de médiations directes. Plus d'engagement des autorités suisses dans le financement de la Fondation I&C Suisse, autorités fédérales, cantonales et locales. Nous avons ici un bel exemple d'être très décentralisé.

 

■ « L’expérience des Cercles de paix », animée Mme Marienne Tene Makoudem, du Cameroun, qui décrivit les résultats très concrets de ces Cercles de paix (rédaction d’un manuel, entre autres), se félicita de leur impact sur le dialogue familial et intergénérationnel, et souligna l’importance d’échanger dans une langue commune (le français en l’occurrence).

Caux a été le révélateur de l'artisanne de paix qui sommeillait en moi.

 

La rencontre se termina par une conclusion apportée par M. Frédéric Chavanne qui rappela l’importance de I&C Suisse et du DFAE dans le dialogue politique au Burundi, qui montra la nécessité d’être à l’écoute et d’éviter de proposer des solutions venues de l’extérieur et qui, finalement, incita Caux et la Suisse à collaborer avec d’autres pays du Nord global.

L'importance de se reconnecter le coeur et la tête - monter à Caux nous y aide, il faut donc continuer.

 

_____________________________________________________________________________________________________________

 

Découvrez la rediffusion ici.

 

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prochains événements et nos activités? Abonnez-vous à notre newsletter.

 

Photos: Adrien Giovannelli, I&C Suisse

Featured Story
Off
Event Categories
75th anniversary

sur le même thème

Ahmed Egal and Hassan Mohamud in Stockholm

1993: Somalia – ‘If you can have peace in Galkayo, you can have it anywhere’

Among the Somalis at Caux in 1993 were Hassan Mohamud and Ahmed Egal, both from Galkayo, one of Somalia’s most violent cities. At Caux in 1993, together with other Somalis, they drew up a list of pote...

Hope in the Cities - Dr Robert Taylor (left, John Smith and Audrey Burton at Caux 1992

1992: Hope in the Cities – 'Where healing can take place'

In July 1992, 80 Americans arrived at the Initiatives of Change Switzerland conference centre in Caux with an urgent question: how to address racism, poverty and alienation in US cities. Three months ...

Anna Abdallah

1991: Anna Abdallah Msekwa – Creators of Peace

The 680 women – and some men – who packed the Main Hall of the Caux Palace for the launch of Creators of Peace 30 years ago came from 62 countries and a mind-boggling variety of backgrounds: a Mohawk ...

Lennart segerstrale fresco dining-room Water

At the Stream of Life - Reflections on the fresco of the Caux dining room

Discover the report on this summer's online event on Lennart Segerstråle’s masterpiece in the Caux dining room and watch the replay!...

King Michael of Romania, Queen Anne and young Romanians in Caux 1990

1990: King Michael of Romania – ‘Evil cannot last indefinitely’

In the summer of 1990, six months after the overthrow of Communism in their country, 30 young Romanians came to Caux. It was their first time outside the Eastern bloc, and they had been hesitant about...

Michel Orphelin acting in Caux

1989: Michel Orphelin – Theatre of the heart

In spring 1946, when the first small group of Swiss visited the derelict hotel in Caux which was to become the Initiatives of Change (IofC) conference centre, they realized its ballroom could become a...

1988 square.

1988: Joe Hakim and Marie Chaftari - ‘I am not a victim’

The Caux summer of 1988 at the Initiatives of Change conference centre began with a Mediterranean Dialogue, attended by people from all over the region, followed by a 10-day ‘youth training session’. ...

Mother Park

1987: Mère Park Chung Soo- « Une nouvelle porte a commencé à s'ouvrir"

Mère Park Chung Soo, une religieuse bouddhiste Won, a été surnommée la « Mère Teresa de la Corée du Sud ». Elle était déjà engagée dans le travail humanitaire en Corée lorsqu'elle est venue à Caux en ...

Benches Work Week 1986

1986 - Semaine de travail : Un lifting pour le palace de Caux

Alors que l'on s'apprête à célébrer le 40e anniversaire du centre de conférences d'Initiatives et Changement à Caux, Eliane Stallybrass se prend à rêver. En 1946, les pionniers de Caux avaient donné l...

Renée Pan photo David Channer

1985: Renée Pan – Dropping the burden of revenge

Renée Pan, a Cambodian refugee living in the US, came to Caux in 1985 on a mission – to learn how to forgive....

Amie Zysset in Caux

1984 : Amie Zysset - La grande aventure

Amie Zysset était le cœur et l'âme des conférences internationales sur la famille qui ont eu lieu à Caux de 1978 jusque dans les années 80. Elle est décédée - à l'âge de 60 ans seulement - après de lo...

Folker and Monica Mittag wedding

1983: Folker et Monica Mittag – Trouvés dans la traduction

Le mariage de Folker et Monica Mittag en avril 1983 est le résultat d'une rencontre à Caux « qui a changé nos vies pour toujours ». Folker était un homme d'affaires allemand, Monica une interprète su...

Paul Tournier 1982 in Caux (credit: Paul Gardner)

1982 : Paul Tournier - La médecine de la personne

L'un de mes souvenirs les plus marquants de plus de 50 ans de conférences de Caux remonte à 1982 : assis dans une cabine de traduction, avec vue sur le Grand Hall, j'ai interprété du français vers l'a...

Agnes Hofmeyr Stanley Kinga

1981 : Stanley Kinga et Agnès Hofmeyr - « Il m'est venu à l'esprit que je devais le lui dire ».

Lorsqu'Agnes Hofmeyr s'est assise à table à Caux avec son compatriote Stanley Kinga en 1981, elle n'avait aucune idée de la bombe qu'il était sur le point de lâcher. ...