Yousef Khanfar: L'art de voir

Un événement artistique à l'occasion du 75e anniversaire

11/10/2021
Yousef Khanfar

Par Elisabeth Tooms

 

Comment voyons-nous la réalité qui nous entoure ? Et comment les photos peuvent-elles aider à montrer l'humanité de chaque personne, même de celles en marge de la société ?

Des participant-e-s venu-e-s d'aussi loin que de Kuala Lumpur et de Finlande ont eu le privilège de passer une heure et demie avec le photographe Yousef Khanfer dont la renommée n’est plus à faire. 

Yousef Khanfar est palestinien d’origine et vit aux États-Unis. Il a commencé à prendre des photos alors qu’il n’était encore qu’un tout jeune garçon qui avait du mal à s’exprimer correctement. Son père lui a alors offert un appareil photo. C'est grâce à lui que Yousef a commencé à voir le monde et ses habitant-e-s d'une manière différente.

Yousef a d'abord précisé que son art consistait à « voir ». Pour lui, être photographe ne signifie pas simplement devenir un spécialiste des paysages ou des portraits. « Nous, photographes, disons aux personnes ce qu'elles doivent regarder. Mais aucunement ce qu'elles doivent voir, » explique-t-il.Yousef.

 Nous, photographes, disons aux personnes ce qu'elles doivent regarder. Mais aucunement ce qu'elles doivent voir. 

Hands Yousef Khanfar

Il est convaincu qu’en étant passionné par quelque chose, on ne crée pas de l'art mais on le libère. C'est pour cette raison que Yousef utilise la photographie pour libérer l'art en chacun-e de nous,  tel un courant électrique. Pour Yousef, la photographie consiste à capturer une ambiance et à y faire plonger celles et ceux qui la regardent. Le photographe prend le temps de voir et d’aller au-delà des apparences. Il a conseillé de rester simple et a partagé de nombreux clichés de paysages magnifiques, montrant comment les ombres peuvent être utilisées pour améliorer l'image et les reflets pour l'agrandir. 

Yousef Khanfar utilise également la photographie pour faire évoluer les attitudes et les comportements. Il est convaincu qu’il est impossible de changer les lois sans changer d’abord l’esprit et le cœur des êtres humains. L'un des projets auquel il a collaboré s’intitulait Invisible Eve, une série de photographies de femmes dans une prison américaine. Ce projet a duré cinq ans et son objectif était non seulement d'humaniser ces femmes en marge de la société, mais aussi de les aider à changer le regard qu’elles portaient sur elles-mêmes. « J'essaie de mettre le doigt sur les failles de l'humanité, explique Yousef. Mon travail consiste à guérir ces fissures ». 

J'essaie de mettre le doigt sur les failles de l'humanité. Mon travail consiste à guérir ces fissures.

Yousef a pris le temps de répondre aux questions sur le choix de ses sujets et sur la technique employée. Il a expliqué n’avoir recours à aucun filtre et ne jamais retoucher ses photos. Il préfère d’ailleurs utiliser un appareil photo classique plutôt que de photographier avec un téléphone portable. Pour Yousef, il s'agit de voir et de prendre le temps car, comme il aime à le dire lui-même : « pour raconter une histoire, il faut avoir les reins solides pour lui donner une voix et un cœur. Nous (les photographes) ne faisons qu'emprunter aux dieux ! ».

Nous tenons à remercier Yousef pour avoir partagé avec nous son merveilleux travail et son engagement auprès d’Initiatives et Changement. Nous espérons vivement pouvoir prochainement le rencontrer à nouveau à Caux. 

 

Yousef Khanfar screenshot photography workshop 2021
Yousef Khanfar pendant l'atelier

 

_____________________________________________________________________________________________________________

 

Ce que les participant-e-s ont pensé de cet événement

 

    Superbe !

 

    Merci pour cet événement magnifique ! Vos photos sont une véritable source d'inspiration.

 

Un partage franc, de belles images et des histoires honnêtes.

 

    Une source d'inspiration !

 

___________________________________________________________________________________________________________

 

Yousef Khanfar

Yousef Khanfar est un photographe et auteur palestino-américain de renom. Il figure parmi les 35 photographes les plus connus au monde et a reçu de nombreux prix. Il est l’auteur de trois livres et ses œuvres photographiques ont été publiées, exposées et collectionnées à travers le monde.  Son travail a été récompensé par la Maison Blanche, la Cour suprême des États-Unis, la Chambre des Lords du Royaume-Uni et bien d'autres. Le Centre Fulbright pour la paix à Washington  DC a sélectionné son livre In Search of Peace pour célébrer le Global Symposium of Peaceful Nations. Il a également été sélectionné comme artiste de l'année pour promouvoir l'alphabétisation avec l'UNICEF. La mission de la Palestine auprès des Nations unies a honoré Yousef Khanfar pour son «  engagement  extraordinaire pour la promotion de la paix et de la justice en Palestine à travers l'art ». 

 

Suivre Yousef sur Instagram: Yousef.Khanfar ou sur son site web

 

 

 

_____________________________________________________________________________________________________________

 

Inscrivez-vous maintenant pour notre prochain événement artistique du 75e anniversaire "Arts for Change" le 12 novembre 2021 !

Découvrez tous nos événements artistiques du 75e anniversaire

En savoir plus sur 75 ans de rencontresMore about 75 Years of Encounters

 

 

 

Photos (sauf impressions d'écran): Yousef Khanfar

 

Featured Story
Off
Event Categories
Arts events 75th anniversary

sur le même thème

Merel Rumping

2012: Merel Rumping – Going out on a limb

When Merel Rumping from the Netherlands first visited Caux in 2012, she had a goal in mind – ‘to explore how I could contribute to a more just world through my professional activities’....

Lucette Schneider

2011: Lucette Schneider – Choices which make the magic of Caux

For many years, Lucette Schneider from Switzerland organized the team which gathered in the early mornings to wash, peel and chop vegetables for the kitchens of the Caux conference centre. ...

Mohan Bhagwandas 2003

2010: Mohan Bhagwandas – Addressing the crisis of integrity

Mohan Bhagwandas is all too aware of his carbon footprint. In the 13 years from 2006 to 2019, he flew 17 times from his home city of Melbourne, Australia, to Switzerland to take part in the Caux confe...

Rajmohan Gandhi 2011 Caux Forum Human Security

2009: Rajmohan Gandhi – Bridges between India and Pakistan

25 distinguished Indians and Pakistanis came to Caux in 2009 with the aim of building bridges between their countries. The man who initiated the gathering was Rajmohan Gandhi, a grandson of Mahatma Ga...

4th Caux Round Table Global Dialogues 1989

1994 : La Table Ronde de Caux - Des principes pour l'entreprise

En juillet 1994, la Table Ronde de Caux (CRT), un forum international de chefs et cheffes d'entreprise qui se réunissait à Caux depuis 1986, lançait un ensemble de Principes pour les entreprises....

Iman Ajmal Masroor

2008: Learning to be a Peacemaker – ‘An eye-opener to the world’

2008 saw the launch of an unusual course on Islam’s approach to peacemaking for young Muslims and non-Muslims, devised by Imam Ajmal Masroor from the UK. The course’s coordinator, Peter Riddell, descr...

Mohamed Sahnoun credit IofC France

2007: Mohamed Sahnoun – Healing wounded memories

The Algerian diplomat Mohamed Sahnoun was President of Initiatives of Change International from 2006 to 2009 and founded the annual Human Security Forum at Caux....

Zeke Reich cropped.jpeg

2006: Zeke Reich – Across walls of fear

Zeke Reich is a psychotherapist at a community mental health clinic in Washington DC who has been to the IofC conference centre in Caux several times over the years. He remembers an encounter which ha...

Somalia - First meeting of Benadir and Hawiye – anti-clockwise from right: Sayid Ma’alow, Hassan Mohamud Geeseye, Omar Salad Elmi, Mohamed Abukar Haji Omar, n/a, Khalid Maou Abdulkadir, Dr Ahmed Sharif Abbas

2005: Omar Salad Elmi – Clearing the cloud of mistrust

‘There are two people in the Somali delegation whose names include Omar,’ said the man from the allocation team at the Initiatives of Change conference centre in Caux. ‘As we didn’t have any informati...

Housekeeping Monica and Maya

2004: The Housekeeping Team – ‘My dream of serving the world came true’

Before you arrive in your room in Caux, someone from the housekeeping team will have been there before you, to check that it is clean, that the bed is made up and the light bulbs work. If you can’t wo...

Round Table Burundi 22 April 2007

2003 : Burundi – Ten years of political dialogue

Between 2003 and 2013, Caux was the scene of seven political dialogues between deeply divided Burundian leaders. They brought together representatives of political parties and armed rebel movements, f...

Erica Utzinger and her husband Beni working in the archives

2002: Erika Utzinger - 200 metres of history

The archives of the Caux Conference and Seminar Centre, now held by the Canton of Vaud, are an endless source of precious information. Swiss archivist Eliane Stallybrass describes the work to preserve...

Sommaruga with Amina Dikedi (left) and Msgr Fortunatus Nwachukwu at Caux, 2006 credit: Isabelle Mermindo

2001: Cornelio Sommaruga - ‘Grüss Gott’

'I first met Cornelio Sommaruga at a private dinner party. He was then head of the International Committee of the Red Cross (ICRC) and was just back from Cuba, where he’d met with Fidel Castro, in the...

Club for Young Leaders, Angela 2014, Caux (photo Diana Topan)

2000: Angela Starovoytova and Kostiantyn Ploskyi – Taking off the masks

Around the turn of the Millennium, many young Ukrainians came to Caux. Some of them took leadership in Foundations for Freedom (F4F), a programme for young people which offered courses in the values w...

Ismar and Fabiana Villavicencio credit T Hazell

1999: Gente Que Avanza – Latin America hits town

It was a Red-Letter Day in July 1999 when more than 40 young Latin Americans burst through the front door of Mountain House, Caux, and hugged everyone in sight. Gente Que Avanza had arrived – and Caux...