Faire avancer la sécurité humaine à Caux : un pilier à la fois

Gouvernance équitable pour une meilleure sécurité humaine 2017

24/07/2017
Just Governance for Human Security 2017

 

« Pour quiconque prenant la sécurité humaine au sérieux, s’opposer à l’inévitabilité de la guerre et la rejeter est une nécessité vitale » a déclaré Pierre Krähenbühl, Commissaire général pour l’UNRWA (l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine) lors de l’ouverture de la cinquième conférence annuelle de Gouvernance équitable pour une meilleure sécurité humaine. « Sans la reconnaissance de la douleur individuelle, il n’y a pas de guérison, » a-t-il continué. « On ne peut pas aborder les extrêmes, ni désamorcer les haines de demain. »

Pendant cinq jours, plus de 250 participant-e-s originaires de 55 pays se sont rassemblé-e-s au Caux Palace, en Suisse, afin d’aborder les extrêmes de tous types. Parmi les participants figuraient des diplomates, des représentant-e-s d’ONG, des chef-fe-s d’entreprise, des universitaires ainsi que des citoyen-ne-s préoccupé-e-s par la sécurité humaine.

Ayant adopté une approche holistique, l’évènement a appréhendé la thématique de la sécurité humaine en se centrant sur six pilliers principaux : une bonne gouvernance, un mode de vie durable, une économie inclusive, l’attention aux réfugié-e-s, la guérison de la mémoire et la sécurité alimentaire.

« La seule manière de combattre la haine et la violence, c’est de le faire avec compassion et empathie, » a déclaré l’ancien adepte de la suprématie blanche converti en militant pour la paix, Christian Picciolini, l’un des intervenant-e-s de la séance plénière sur les causes à l’origine de l’extrémisme et de la violence. Il a décrit la manière dont il avait été recruté en 1987 par un adepte de la suprématie blanche qui lui fit « la promesse d’un avenir, de quelque chose de puissant lorsqu’[il] était impuissant. » Ses homologues  –  Paul Turner, expert dans la lutte contre l’extrémisme violent, l’ancien extrémiste Ziad (Fouad) Saab, et Carol Mottet du Département Fédéral des Affaires Etrangères – sur la nécessité de l’action collective ainsi que le dialogue en vue de lutter contre la violence et promouvoir la résilience.

Les participant-e-s ont eu l’opportunité de continuer la discussion lors d’ateliers dynamiques portant sur des sujets tels que la sécurité alimentaire, l’inclusion financière, la question des réfugiés et les menaces environnementales. Des participant-e-s originaires de différentes parties de l’Ukraine et de l’Europe de l’Est se sont rencontré-e-s autour d’un dialogue, tout comme les Turcs, les Arméniens et les Kurdes. Un autre dialogue s’est centré sur les questions de race et de guérison à Tulsa, aux États-Unis, et un autre sur le « people’s money movement ». Une formation a été offerte sur les rôles que peuvent jouer les migrant-e-s et les réfugié-e-s dans les processus de réconciliation, sur les approches de négociation et sur la lutte contre l’extrémisme violent.

Chaque matin, les participant-e-s ont eu l’opportunité d’écouter l’histoire pleine d’inspiration d’un-e bâtisseur-euse de paix.  « Nous devons adopter cette culture du pardon pour casser le cycle de violence », a déclaré l’auteur-interprète rwandais Jean Paul Samputu, après avoir partagé avec le public la manière dont il a accordé son pardon, publiquement, à l’homme qui avait tué sa famille. Letlapa Mphahlele, ancien directeur des opérations de l’Armée de libération du peuple azanien durant l’apartheid en Afrique du Sud, a rappelé au public que « le plus beau cadeau qu’un être humain puisse offrir à un autre être humain, c’est le pardon ». L’Américaine Shalisa Hayes a raconté comment, après avoir perdu son fils adolescent dans un contexte de violence armée, elle a fondé la Fondation Billy Ray Shirley III, à travers laquelle elle travaille pour offrir aux jeunes des opportunités et des alternatives à la violence de rue.

2017 a également été l’année de lancement de humansecurityX, un cours de formation parallèle offrant une exploration en profondeur des six piliers de la sécurité humaine. Alors qu’il remettait leurs certificats à quarante étudiant-e-s originaires de cinquante pays, David Chikvaidze, Chef de Cabinet du Directeur général du Bureau des Nations Unies à Genève, a déclaré : « Nous avons tous et toutes un rôle à jouer en tant que citoyen-es, activistes et leaders dans la poursuite de la sécurité humaine. C’est pourquoi les programmes tels que le Caux Forum et humansecurityX sont si importants. Ils fournissent les connaissances, les compétences et les connexions transsectorielles nécessaires pour alimenter l’engagement des citoyen-e-s. »   

Alors que l’événement touchait à sa fin, les participant-e-s se sont lancé-e-s un défi de 90 jours pour transmettre à leurs communautés ce qu’ils ont appris à Caux. Une de ces initiatives a été lancée le dernier jour de la conférence, lorsque 60 pour cent des participant-e-s à la conférence se sont engagé-e-s à ne pas acheter de plastique pendant 30 jours.

 

Featured Story
On

sur le même thème

Mohammed Abu-Nimer

Mohammed Abu-Nimer: Le dialogue ou comment créer une paix durable

Mohammed Abu-Nimer enseigne la paix internationale et la résolution des conflits à la School of International Service de l'American University de Washington. Il est également conseiller principal aupr...

Sabica Pardesi

Devenir un-e artisan-e de paix 2020

« Je suis vraiment reconnaissante envers la personne qui m'a fait découvrir le programme d’Initiatives et Changement « Devenir un-e artisan-e de paix » ! Ce programme a changé ma vie à bien des égards...

Irina Fedorenko CDES 2020 screenshot

Dialogue de Caux sur l'environnement et la sécurité

Le Dialogue de Caux sur l'environnement et la sécurité a frappé fort pour sa première édition en ligne, avec plus de 15 sessions et 450 participant-e-s cumulé-e-s. Les expert-e-s ont discuté des liens...

CL 2020 piano at the opening

Leadership créatif - Ensemble pour le changement

La conférence « Leadership créatif » a emmené les participant-e-s dans un parcours de six jours d’introspection pour découvrir ce qu'est le leadership créatif et quel leader se trouve en chacun-e d’en...

SCreenshot keywords T4C 2020

Des outils pour les acteurs et actrices du changement - Façonner l'avenir ensemble par le dialogue

Pouvez-vous vraiment écouter ? Et si nous avions tous et toutes le pouvoir de rendre nos communautés plus cohésives et plus inclusives en commençant à nous écouter véritablement les un-e-s les autres ...

ELB 2020 livestream panel 2 with camera

Leadership éthique dans le buisness - Leadership pour une économie résiliente

La conférence "Leadership éthique dans le Business", les 25 et 26 juin 2020, a donné le coup d'envoi du premier Caux Forum en ligne. Elle proposait une expérience diversifiée avec des panels en direct...

Summer Academy 2020 screenshot participants cropped credit: Alan Channer

Académie d'été 2020 : de vastes possibilités pour l'avenir

Les réactions enthousiastes des participant-e-s à l'Académie d'été 2020 sur la Terre, le Climat et la Sécurité ont justifié la décision difficile qui avait été prise d’effectuer la formation en ligne....

CDLS 2019 Chau Duncan

Réinventer la roue : Le modèle d'investissement régénérateur d'Earthbanc

Chau Tang-Duncan, co-fondatrice et directrice opérationnelle d'Earthbanc, vient régulièrement à Caux depuis 2010, où elle a commencé à s’approprier le rôle qu'elle pouvait jouer pour relier les person...

Karina Cheah

Surmonter les défis des groupes de dialogue en ligne

Je n'ai jamais été à Caux. C'était la pensée qui me revenait à l’idée de co-animer un groupe de parole en ligne dans le cadre du Dialogue de Caux sur l'Environnement et la Sécurité. Et je n'avais jama...

Tony Rinaudo

Tony Rinaudo : Pour un meilleur avenir au Niger

Pourquoi un agriculteur australien qui s'est installé en Afrique dans les années 1980 serait-il appelé le "créateur de forêts" ? Tony Rinaudo, conseiller de World Vision Australia pour l'action climat...

CDES teaser theme square FR

"La terre et la sécurité en Afrique subsaharienne: évaluer les risques et chercher une réponse"

Dans le cadre du Caux Forum Online 2020, la fondation Initiatives et Changement Suisse et le Département fédéral suisse des affaires étrangères (Division de la sécurité humaine) ont organisé une vidéo...

Caux Palace view night

Le climat et l'économie dans le monde post-COVID

Alors que le confinement et les restrictions de voyage liés à la pandémie commencent lentement à s'atténuer et qu'un retour à la vie normale semble se rapprocher, nous nous trouvons à un moment critiq...

Nazarene Mannie

Mon expérience d'apprentissage: Nazrene Mannie

Découvrez notre entretien avec Nazrene Mannie, Directrice exécutive du Global Apprenticeship Network (GAN). "Mon expérience d'apprentissage" (My Learning Story) espère devenir une expérience d'apprent...

Daniel Clements

Du changement personnel à la direction de la conférence : Daniel Clements

Daniel Clements, le coordinateur de l’édition 2020 de Leadership créatif, n'aurait jamais rejoint Initiatives et Changement si son père ne lui avait pas conseillé, l’année dernière, de participer au ...

COVID 19 slider FR square

Le Caux Forum passe au digital !

Notre équipe et le réseau international I&C travaillent d'arrache-pied pour vous offrir un Caux Forum 2020 en ligne et vous faire vivre une expérience aussi proche que possible de celle de Caux. Bien ...