Guérir les mémoires : un moyen de tendre vers la sécurité humaine

La gouvernance équitable pour la sécurité humaine 2018

08/07/2018

 

Les blessures infligées aux générations passées et présentes à travers le monde ne peuvent être négligées. Elles laissent des cicatrices et restent souvent non guéries, perpétuant le conflit. Plus que jamais, la guérison est nécessaire pour briser les cycles de violence et instaurer un changement mondial. Cette question était au centre de la récente conférence Gouvernance équitable pour la sécurité humain (JGHS) du Caux Forum.

Les progrès vers la sécurité humaine sont souvent limités par des attitudes et des relations établies qui manquent de dialogue et de confiance. « La guérison de la mémoire est cruciale pour la sécurité humaine », a déclaré Jonathan Rudy, conseiller principal d’Alliance for Peacebuilding. « Transformer les ennemis en amis grâce à l’amour et au pardon est un processus long et difficile pour lequel nous avons besoin de la communauté, nous avons besoin les uns des autres. C’est un travail essentiel pour rétablir toutes nos relations. » L’histoire et l’expérience de chaque personne, leur besoin d’être reconnu et entendu et leur reconnexion à ce qui a été déconnecté sont au cœur de la guérison des mémoires.

Ce besoin est apparu lors d'une conversation avec Laurent Munyandlikirwa, un réfugié rwandais basé en France. Laurent, membre de l'ethnie hutue qui a épousé une femme tutsie, a perdu sa fille lors du génocide rwandais. Il a parlé de la douleur liée à la discrimination dans le processus de guérison de la mémoire. Les Hutus estimaient qu’ils n’avaient aucun mécanisme pour se souvenir de leurs amis ou de leur famille tués dans les représailles tutsies pendant et après le génocide, ni même le droit de le faire. Son histoire a mis en évidence la nécessité de guérir la mémoire de tous les côtés du conflit. Il est souvent plus facile de catégoriser les personnes en victimes ou agresseurs, et ainsi oublier la nature multidimensionnelle des conflits.

« Comment pouvez-vous guérir la mémoire lorsque le présent est encore traumatisant ? », a demandé Rajendra Senchurey, membre de la délégation des droits des Dalits du Népal et du Bangladesh. Rajendra, un Dalit lui-même et un ardent défenseur d’une société sans castes, a expliqué que les Dalits, souvent considérés comme des « intouchables », subissent de multiples formes d’exclusion sociale, de discrimination et de pauvreté du simple fait de leur naissance. Il a souligné le besoin de redistribuer les rôles, de promouvoir la confiance dans les institutions, de mettre en place des dispositions légales contre la discrimination et d’améliorer l’éducation et les opportunités économiques. De tels actes d'inclusion sont des précurseurs de la guérison de la mémoire à un niveau systémique.

Haydee Dijkstal, une avocate internationale spécialisée dans les affaires criminelles et les droits de l'homme, a déclaré que la  guérison de la mémoire pouvait permettre de rendre justice et de rendre des comptes, que ce soit sous forme de procédures judiciaires ou de commissions de réconciliation. Les deux ont des avantages et des inconvénients. L'itinéraire choisi dépendra souvent de ce que les victimes attendent du processus - que leur histoire soit racontée ou que les auteurs assument leur responsabilité.

La douleur et le traumatisme non transformés sont transférés. Il n’existe pas d’approche « unique ». Il est essentiel que les histoires de chacun et chacune soient entendues et reconnues, que les systèmes injustes et inégaux soient mis au défi et que justice soit faite afin de guérir la mémoire, et enfin de rechercher la sécurité humaine.

 

Featured Story
Off

sur le même thème

YAP 2021 article square

Programme des jeunes ambassadeurs et ambassadrices 2021 : Apprendre à écouter

En découvrant le Programme des jeunes ambassadeurs (YAP) sur Google, Agustina Zahrotul Jannah, étudiante en droit indonésienne, s'est sentie à la fois enthousiaste et désespérée. Enthousiaste parce qu...

Zero waste square for social media

Un mode de vie zéro déchet, un mode de vie durable

Comment Sofia Syodorenko s'est-elle impliquée dans le mouvement zéro déchet, et qu'est-ce que cela représente pour elle ? Aujourd'hui présidente de Foundations for Freedom, elle est également représen...

Patrick Magee 600x600

« Là où commence le deuil - Construire des ponts après la bombe de Brighton » : Un enteretien avec Patrick Magee

Le deuxième épisode de la série « Stories for Changemakers » s’inscrivant dans le programme Des outils pour les acteurs et actrices du changement s’est tenu le 25 août dernier, avec une interview de P...

Summer Academy 2021 screenshot square

Créer un réseau de personnes capables de résoudre les problèmes pour construire un avenir sûr et durable

L'Académie d'été sur le climat, la terre et la sécurité 2021 a réuni 29 participants de 20 pays. De l'Égypte et du Sénégal aux États-Unis et à la Thaïlande, les fenêtres de Zoom se sont ouvertes penda...

Salima Mahamoudou 21 July 2021 FDFA workshop CDES 2021

Refaire un monde en péril

Le Dialogue de Caux sur l'Environnement et la Sécurité (CDES) 2021 s'est déroulé en ligne du 20 au 30 juillet, pour la deuxième année consécutive, comprenant trois plénières ouvertes et sept ateliers....

CL 2021 Hope square

Un voyage de l'incertitude à la possibilité

La conférence Leadership créatif 2021 a emmené les participants dans un voyage de six jours « de l’incertitude à la possibilité ». Du 25 au 31 juillet, 150 participants en ligne vivant dans plus de 50...

FDFA Baobabcowherd-1 Noah Elhardt through WikiCommons square with logos

Une voie vers la paix et la prospérité en Afrique de l’Ouest et du centre

Dans le cadre du partenariat qui les lie, la Fondation Initiatives et Changement Suisse (I&C) et le Département fédéral suisse des affaires étrangères (Division Paix et droits de l’homme) ont organisé...

LPM report 2021 square

Des bâtisseurs et bâtisseuses de la paix en devenir

« Je suis très heureuse d'avoir participé au cours Devenir un-e artisan-e de paix. Nous avons appris les vraies couleurs de l'islam ! » écrit Nma Dahir, 18 ans, diplômée du lycée d'Erbil, capitale de ...

Choir Musical Stories

Histoires de Caux en musique

« Quelle magnifique présentation d'histoires et de musique », a commenté un participant du deuxième événement en personne du Caux Forum Online 2021 qui a eu lieu le 1 août 2021 dans le Hall principal ...

ICBE 2021 square white background

Les entreprises durables ont besoin d'un objectif plus grand que le simple profit

« Les entreprises et les industries ont besoin d'un objectif allant au-delà du profit », a déclaré Sunil Mathur, le directeur général de Siemens Inde et Asie du Sud, avant de poursuivre : « Les object...

Stephanie Buri and Nick Foster Opening Ceremony Caux Forum 2021

Cérémonie d'ouverture du Caux Forum Online 2021: perspectives suisses sur la paix

Le 5 juillet, le Caux Forum Online 2021 s'est ouvert avec un panel intitulé "La paix : perspectives suisses hier, aujourd’hui et demain" qui célébrait le 75ème anniversaire de Caux en tant que centre ...

Dhanasree Jayaram CDES 2020

Prêter une plus grande attention aux liens entre environnement et sécurité

La sécurité alimentaire est une clé pour comprendre le lien complexe entre le climat et la sécurité, expliqua Dhanasree Jayaram, professeure assistante au département de géopolitique et de relations i...

Shrouk Gamal

« Une meilleure version de moi-même »

« La conférence m'a montré à quel point j'aime faire la connaissance de nouvelles personnes. Les participant-e-s à notre groupe de dialogue m'ont posé des questions qu'on ne m'avait jamais posées aup...

ZimbaWomen credit: ZimbaWomen

Construire une économie durable avec l'entrepreneuriat féminin

Peace N. Kuteesa, co-fondatrice de Zimba Women, est convaincue de l'importance de fournir aux femmes les outils et les ressources nécessaires pour participer à l’économie et développer leurs communaut...

Hani Abou Fadel

« Ce sont les histoires qui façonnent les êtres humains »

« Cette conférence extraordinaire m'a permis d'être plus ambitieux, plus honnête intellectuellement et plus coherent avec moi-même» dit Hani Abou Fadel du Liban après sa participation à la conférence ...