Retour à la réalité

Le Programme Caux Scholars 2019

17/08/2019

 

« Caux a changé ma vie » est loin d’être une expression galvaudée. En effet, certain-e-s participant-e-s quittaient leur pays pour la toute première fois, et pour la majorité d’entre elles et eux, venir à Caux représentait l’opportunité de pouvoir travailler sur ses traumatismes et ses peurs tout en créant un espace sûr, dans lequel grandir et gagner en maturité, et où l’espoir peut s’exprimer.

 

 Nick Foster | Caux Forum Director
Nick Foster | Caux Forum Director

 

Nick Foster, le directeur du Caux Forum, insiste sur l’importance de maintenir les liens noués à Caux : « Les liens que nous tissons ici sont importants. Ils nous soutiennent et nous aident à progresser dans notre cheminement. Se constituer un réseau, c’est être bien plus fort, plus résilient, et plus actif qu’en étant isolé. Que ce soit pour une ou quatre semaines, venir à Caux est une formidable opportunité de bâtir une communauté. »

 

Osama Alramtisi
Osama Alrantisi | Coordinateur du Programme Caux Scholars 2019

 

Osama Alrintisi, le coordinateur du programme Caux Scholars (CSP), fait quant à lui déjà partie de la deuxième génération de participant-e-s à Caux ! Son père, Mohamed Alrantisi, se rend à Caux pour la première fois en 1997 et devient Caux Scholar en 2001. « Pendant mon enfance, il me parlait de ce qu’il avait vécu à Caux », témoigne Osama Alrintisi.

Osama Alrintisi quitte la Palestine pour aller étudier en Suède, où il s’engage auprès d’I&C. Mais c’est en 2017 qu’il participe pour la première fois au Programme de Caux pour la paix et le leadership (CPLP). En 2018, il revient à Caux en tant que Scholar avant de devenir, cette année, le coordinateur du programme.

« Grâce au programme CPLP, j’ai appris à me mettre au service des autres. J’ai rencontré des personnes d’horizons très différents et ai appris à dialoguer avec quelqu’un ne partageant pas mon opinion. C’est là l’une des choses les plus importantes que j’ai apprises ici, a déclaré Osama Alrintisi, avant de poursuivre : sur le plan personnel, le programme m’a aidé à bâtir des relations avec les autres, à les servir et les accueillir. Tout cela m’apporte beaucoup pour ma vie quotidienne en Suède. »  

Le programme Caux Scholars, au format plus académique, lui a appris à « examiner attentivement les conflits et la manière d'aborder ces thématiques avec d’autres personnes. Ce programme m’a permis d'acquérir des connaissances techniques et pratiques en matière de promotion de la paix et leur application dans ma vie personnelle et professionnelle. Cela a profondément changé ma vision des choses. » Osama Alrintisi a eu du mal à quitter le climat de paix qui marquait Caux, mais il a repris la route confiant, après avoir déclaré : « Je réfléchis à ce que je peux faire maintenant pour mon pays. »

 

Saba Gül
Saba Gül | Scholar originaire du Pakistan

 

Saba Gül était cette année Caux Scholar. Originaire du Pakistan, elle quitte Caux avec ces mêmes interrogations. Saba Gül est convaincue que le premier pas vers un dialogue inclusif est de tordre le cou aux stéréotypes. « Il existe une réelle diversité ethnique et religieuse dans mon pays, en particulier là où je vis, à Karachi. Le Pakistan est prêt pour une transformation de fond, à laquelle notre génération doit se préparer, en particulier les femmes », a-t-elle déclaré.

« Le self-care est sous-estimé dans notre communauté, ajoute-t-elle. Avant de venir à Caux, je n'avais jamais entendu parler de la guérison des traumatismes. Des événements surviennent au cours de l'enfance ou l'adolescence et nous en portons les stigmates pour le restant de notre vie. C’est dans ce sens que le self-care revêt toute son importance, et c’était la première fois depuis des années que j’en prenais conscience. »

 

Alina Shymanska
Alina Shymanska | Scholar originaire dUkraine

 

Alina Shymanska, une participante ukrainienne à l’édition 2019 du programme Caux Scholars, a confié qu’elle est rentrée transformée par son expérience à Caux. Désormais, son travail repose sur les valeurs éthiques acquises à Caux. « Dans les zones de conflit, la notion de justice est au cœur de toutes les discussions ; le pardon est la dernière chose à laquelle nous pensons. Désormais, nous ferons du pardon notre priorité. Quitter Caux et faire face à la réalité n’est pas une chose facile. Mon pays d’origine est toujours en conflit, mais je peux désormais engager avec ma communauté un dialogue axé sur la paix, sur la nécessité de commencer le processus de réconciliation. »

 

Text et Photos : Paula Mariane

 

Featured Story
Off

sur le même thème

Patrick Magee 600x600

« Là où commence le deuil - Construire des ponts après la bombe de Brighton » : Un enteretien avec Patrick Magee

Le deuxième épisode de la série « Stories for Changemakers » s’inscrivant dans le programme Des outils pour les acteurs et actrices du changement s’est tenu le 25 août dernier, avec une interview de P...

Summer Academy 2021 screenshot square

Créer un réseau de personnes capables de résoudre les problèmes pour construire un avenir sûr et durable

L'Académie d'été sur le climat, la terre et la sécurité 2021 a réuni 29 participants de 20 pays. De l'Égypte et du Sénégal aux États-Unis et à la Thaïlande, les fenêtres de Zoom se sont ouvertes penda...

Salima Mahamoudou 21 July 2021 FDFA workshop CDES 2021

Refaire un monde en péril

Le Dialogue de Caux sur l'Environnement et la Sécurité (CDES) 2021 s'est déroulé en ligne du 20 au 30 juillet, pour la deuxième année consécutive, comprenant trois plénières ouvertes et sept ateliers....

CL 2021 Hope square

Un voyage de l'incertitude à la possibilité

La conférence Leadership créatif 2021 a emmené les participants dans un voyage de six jours « de l’incertitude à la possibilité ». Du 25 au 31 juillet, 150 participants en ligne vivant dans plus de 50...

FDFA Baobabcowherd-1 Noah Elhardt through WikiCommons square with logos

Une voie vers la paix et la prospérité en Afrique de l’Ouest et du centre

Dans le cadre du partenariat qui les lie, la Fondation Initiatives et Changement Suisse (I&C) et le Département fédéral suisse des affaires étrangères (Division Paix et droits de l’homme) ont organisé...

LPM report 2021 square

Des bâtisseurs et bâtisseuses de la paix en devenir

« Je suis très heureuse d'avoir participé au cours Devenir un-e artisan-e de paix. Nous avons appris les vraies couleurs de l'islam ! » écrit Nma Dahir, 18 ans, diplômée du lycée d'Erbil, capitale de ...

Choir Musical Stories

Histoires de Caux en musique

« Quelle magnifique présentation d'histoires et de musique », a commenté un participant du seul événement en personne du Caux Forum Online 2021 qui a eu lieu le 1 août 2021 dans le Hall principal du C...

ICBE 2021 square white background

Les entreprises durables ont besoin d'un objectif plus grand que le simple profit

« Les entreprises et les industries ont besoin d'un objectif allant au-delà du profit », a déclaré Sunil Mathur, le directeur général de Siemens Inde et Asie du Sud, avant de poursuivre : « Les object...

Stephanie Buri and Nick Foster Opening Ceremony Caux Forum 2021

Cérémonie d'ouverture du Caux Forum Online 2021: perspectives suisses sur la paix

Le 5 juillet, le Caux Forum Online 2021 s'est ouvert avec un panel intitulé "La paix : perspectives suisses hier, aujourd’hui et demain" qui célébrait le 75ème anniversaire de Caux en tant que centre ...

Dhanasree Jayaram CDES 2020

Prêter une plus grande attention aux liens entre environnement et sécurité

La sécurité alimentaire est une clé pour comprendre le lien complexe entre le climat et la sécurité, expliqua Dhanasree Jayaram, professeure assistante au département de géopolitique et de relations i...

Shrouk Gamal

« Une meilleure version de moi-même »

« La conférence m'a montré à quel point j'aime faire la connaissance de nouvelles personnes. Les participant-e-s à notre groupe de dialogue m'ont posé des questions qu'on ne m'avait jamais posées aup...

ZimbaWomen credit: ZimbaWomen

Construire une économie durable avec l'entrepreneuriat féminin

Peace N. Kuteesa, co-fondatrice de Zimba Women, est convaincue de l'importance de fournir aux femmes les outils et les ressources nécessaires pour participer à l’économie et développer leurs communaut...

Hani Abou Fadel

« Ce sont les histoires qui façonnent les êtres humains »

« Cette conférence extraordinaire m'a permis d'être plus ambitieux, plus honnête intellectuellement et plus coherent avec moi-même» dit Hani Abou Fadel du Liban après sa participation à la conférence ...

Harmen van Dijk

Comment poursuivre le développement personnel : « Il suffit de commencer quelque part ! »

Pourquoi un diplomate met-il sa carrière en péril et abandonne-t-il un poste prestigieux pour faire quelque chose de complètement différent ? Découvrez ce qui a poussé Harmen van Dijk à quitter le ser...

CDES 2020 IofC Bards meditation bowl square

Faire la différence face à la crise climatique, tout un art !

« Les artistes sont particulièrement bien placé-e-s pour faire face aux défis climatiques, pour réinventer le monde et créer une nouvelle narration, » déclare Sveinung Nygaard (Sven), compositeur et m...