Inauguration de la conférence "Confiance et Intégrité dans une économie mondialisée (TIGE)" à Caux

Inauguration de la conférence "Confiance et Intégrité dans une économie mondialisée (TIGE)" à Caux

06/07/2016
TIGE

 

Inaugurant les rencontres de Caux hier soir sur le sujet de Confiance et Intégrité dans une économie mondialisée, les intervenants Sir Mark Moody-Stuart, vice-président du Pacte Mondial des Nations Unies, et Laurence Cockcroft, co-fondateur de la coalition anti-corruption Transparency International, ont discuté de l’effet corrosif de la corruption sur les sociétés et sur la confiance des populations dans les entreprises. Véritablement internationaux dans leur vision comme dans leur carrière, tous deux ont pris vigoureusement position contre la corruption dans leurs domaines respectifs et se sont montrés déterminants dans l’établissement de cadres règlementaires anti-corruption. Moody-Stuart a été président de l’Anglo-American PLC, et avant cela, du groupe Royal Dutch/Shell. Lors de cet événement, les discussions ainsi que le question-réponse furent menés par Anita Hoffmann, directeur de l’entreprise de recrutement de cadres Executiva.

 

Bien que « fervent croyant » dans le pouvoir des marchés, Moody-Stuart reconnaît que les marchés n’apportent pas tout. « Les marchés offrent du choix aux populations, ils génèrent de la créativité. Mais il faut des cadres pour instaurer la transparence. » Les bonnes règlementations peuvent pousser les entreprises à atteindre d’avantage d’exigence en matière de standards environnementaux, de manière plus rapide et plus efficace. Des convertisseurs catalytiques, par exemple, « ont été installés après réglementation, imposés et à la charge des acheteurs de voitures, mais ils ont permis d’éliminer presque immédiatement le smog dû aux émissions des véhicules. » Moody-Stuart perçoit la règlementation comme essentielle pour combattre les crises environnementales qui nous menacent, telles que le changement climatique.

« Pas un seul groupe, serait-ce une entreprise, une organisation en société civile ou même un gouvernement, peut résoudre les problèmes tout seul. » Ce sont les alliances transversales – amenant différents groupes à travailler ensemble – qui peuvent aider à résoudre les problèmes, assurer l’honnêteté des pratiques des entreprises et même développer des règlementations sectorielles éthiques. Les entreprises responsables ont un important rôle à jouer, même dans les environnements où le gouvernement est corrompu. « Se montrer responsable c’est déclarer avec transparence, et pouvoir rendre des comptes non seulement à ses actionnaires mais à la société en général. » Le personnel doit aussi savoir ce que représente une prise de décision éthique : « cela peut être « Nous avons perdu ce contrat car nous avons refusé de payer le pot-de-vin. » Ainsi, les gens voient que les valeurs l’emportent sur le profit. »

Le Pacte Mondial des Nations Unies peut être considéré comme l’une des plus grandes alliances corporatives au monde, avec environ 8 500 entreprises investies dans 140 pays différents. « Les entreprises s’inscrivent de manière volontaire mais elles doivent déclarer avec transparence ce qu’elles mettent en place pour répondre aux 10 points du Pacte. » Et les règles sont strictes : 3 500 entreprises s’étant inscrites ont été expulsées pour ne pas avoir rempli les exigences de déclaration.

« L’investissement responsable » est une autre potentielle force au service du bien. « Il y a 10 à 15 ans, si vous demandiez aux actionnaires ce que faisait l’entreprise, ils ne savaient probablement pas répondre. » Mais aujourd’hui, davantage d’investisseurs informés « haussent la barre », poussant les entreprises vers une plus grande responsabilité sociale et environnementale.

Après 25 ans de carrière dans le développement de l’agriculture en Afrique de l’est, Laurence Cockcroft de Transparency International, voit la corruption comme une menace non seulement pour la manière dont les entreprises opèrent mais pour la société civile toute entière. Il définit la corruption comme « l’abus d’une position publique à des fins privées ». Cependant, avec la montée du pouvoir des groupes de pression sur la prise de décision politique, la définition peut être élargie afin d’inclure aussi l’achat d’influence.

Cockcroft a esquissé les multiples manières dont la corruption peut impacter sur le développement, y compris la distorsion de projets, tels que « des grands projets d’infrastructure qui mènent à la construction de routes qui… ne mènent nulle part. » Le pouvoir des services publics est réduit et des phénomènes de destruction environnementale surgissent, tels que l’exploitation forestière illégale. La corruption mène aussi au détournement illégal de sommes astronomiques de fonds publics, souvent vers des paradis fiscaux. « L’association Global Financial Integrity estime le montant de ces détournements à 1 billion de dollars » - cette disparition de fonds a des « effets désastreux » sur le budget gouvernemental des pays en développement.

Bien que Cockcroft ait été le témoin de progrès, comme une plus grande surveillance de la corruption par des organisations telles que la Banque Mondiale et les Nations Unies par exemple, il subsiste des « obstacles » persistants à son éradication, à l’image des réseaux corrompus intégrés aux plus hautes sphères du gouvernement et de la société qui investissent dans des machines politiques dans le but de s’assurer une position et de déterminer les résultats. Pour permettre un véritable changement, le mouvement anti-corruption nécessite à la fois « une vague de mouvements de fond » et des individus véritablement éthiques en position de pouvoir. « Les dirigeants qui mettent en pratique et vivent au son de leurs convictions anti-corruption peuvent faire la différence ».

 

Featured Story
On

sur le même thème

Patrick Magee 600x600

« Là où commence le deuil - Construire des ponts après la bombe de Brighton » : Un enteretien avec Patrick Magee

Le deuxième épisode de la série « Stories for Changemakers » s’inscrivant dans le programme Des outils pour les acteurs et actrices du changement s’est tenu le 25 août dernier, avec une interview de P...

Summer Academy 2021 screenshot square

Créer un réseau de personnes capables de résoudre les problèmes pour construire un avenir sûr et durable

L'Académie d'été sur le climat, la terre et la sécurité 2021 a réuni 29 participants de 20 pays. De l'Égypte et du Sénégal aux États-Unis et à la Thaïlande, les fenêtres de Zoom se sont ouvertes penda...

Salima Mahamoudou 21 July 2021 FDFA workshop CDES 2021

Refaire un monde en péril

Le Dialogue de Caux sur l'Environnement et la Sécurité (CDES) 2021 s'est déroulé en ligne du 20 au 30 juillet, pour la deuxième année consécutive, comprenant trois plénières ouvertes et sept ateliers....

CL 2021 Hope square

Un voyage de l'incertitude à la possibilité

La conférence Leadership créatif 2021 a emmené les participants dans un voyage de six jours « de l’incertitude à la possibilité ». Du 25 au 31 juillet, 150 participants en ligne vivant dans plus de 50...

FDFA Baobabcowherd-1 Noah Elhardt through WikiCommons square with logos

Une voie vers la paix et la prospérité en Afrique de l’Ouest et du centre

Dans le cadre du partenariat qui les lie, la Fondation Initiatives et Changement Suisse (I&C) et le Département fédéral suisse des affaires étrangères (Division Paix et droits de l’homme) ont organisé...

LPM report 2021 square

Des bâtisseurs et bâtisseuses de la paix en devenir

« Je suis très heureuse d'avoir participé au cours Devenir un-e artisan-e de paix. Nous avons appris les vraies couleurs de l'islam ! » écrit Nma Dahir, 18 ans, diplômée du lycée d'Erbil, capitale de ...

Choir Musical Stories

Histoires de Caux en musique

« Quelle magnifique présentation d'histoires et de musique », a commenté un participant du seul événement en personne du Caux Forum Online 2021 qui a eu lieu le 1 août 2021 dans le Hall principal du C...

ICBE 2021 square white background

Les entreprises durables ont besoin d'un objectif plus grand que le simple profit

« Les entreprises et les industries ont besoin d'un objectif allant au-delà du profit », a déclaré Sunil Mathur, le directeur général de Siemens Inde et Asie du Sud, avant de poursuivre : « Les object...

Stephanie Buri and Nick Foster Opening Ceremony Caux Forum 2021

Cérémonie d'ouverture du Caux Forum Online 2021: perspectives suisses sur la paix

Le 5 juillet, le Caux Forum Online 2021 s'est ouvert avec un panel intitulé "La paix : perspectives suisses hier, aujourd’hui et demain" qui célébrait le 75ème anniversaire de Caux en tant que centre ...

Dhanasree Jayaram CDES 2020

Prêter une plus grande attention aux liens entre environnement et sécurité

La sécurité alimentaire est une clé pour comprendre le lien complexe entre le climat et la sécurité, expliqua Dhanasree Jayaram, professeure assistante au département de géopolitique et de relations i...

Shrouk Gamal

« Une meilleure version de moi-même »

« La conférence m'a montré à quel point j'aime faire la connaissance de nouvelles personnes. Les participant-e-s à notre groupe de dialogue m'ont posé des questions qu'on ne m'avait jamais posées aup...

ZimbaWomen credit: ZimbaWomen

Construire une économie durable avec l'entrepreneuriat féminin

Peace N. Kuteesa, co-fondatrice de Zimba Women, est convaincue de l'importance de fournir aux femmes les outils et les ressources nécessaires pour participer à l’économie et développer leurs communaut...

Hani Abou Fadel

« Ce sont les histoires qui façonnent les êtres humains »

« Cette conférence extraordinaire m'a permis d'être plus ambitieux, plus honnête intellectuellement et plus coherent avec moi-même» dit Hani Abou Fadel du Liban après sa participation à la conférence ...

Harmen van Dijk

Comment poursuivre le développement personnel : « Il suffit de commencer quelque part ! »

Pourquoi un diplomate met-il sa carrière en péril et abandonne-t-il un poste prestigieux pour faire quelque chose de complètement différent ? Découvrez ce qui a poussé Harmen van Dijk à quitter le ser...

CDES 2020 IofC Bards meditation bowl square

Faire la différence face à la crise climatique, tout un art !

« Les artistes sont particulièrement bien placé-e-s pour faire face aux défis climatiques, pour réinventer le monde et créer une nouvelle narration, » déclare Sveinung Nygaard (Sven), compositeur et m...